Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 14:00

Le Cercle Rive Droite faisait goûter les 2009  de ses adhérents au Café Maritime.

J’ai goûté une partie de cette grande assemblée, pas mal de propriétaires, beaucoup de courtiers, quelques négociants, la salle était bien remplie.

 

Bonne ambiance, beaucoup de bons, très bons vins.

Quelques échecs avec des vins trop durs, trop extraits, certains même végétaux.

 

J’ai particulièrement aimé Barde Haut, Clos L’Eglise, Fleur Cardinale, Clos des Jacobins, La Rose Perrière, Moulin Haut Laroque, et j’ai trouvé  plutôt réussi les vins de Fronsac. Vive les grands millésimes qui profitent bien à cette appellation : Faugères tout en douceur, La Fleur de Bouard encore au top, Le Moulin, Lamarzelle, La Clotte, formidable, Fleur de Gay aussi, Rol Valentin et la cuvée « spéciale » de Laussac, Fougas Malodoror, Côte Montpezat original, Carlmagnus, Dauphine, Fontenil, La Vieille Cure bien sûr, Fayat à Pomerol (anciennement Commanderie de Mazeyres), Bellefont Belcier, Boutisse, Fleur d’Arthus, Pressac, Quinault L’Enclos, Faizeau délicieux, Guibot la Fourvieille et Lussac. Je n’ai donc goûté qu’une partie des vins présentés, j’aurai l’occasion de les regoûter bientôt, dès la fin mars.


Mercredi les vins à goûter seront ceux de l’UGC et là, c’est du lourd !

 

Partager cet article
Repost0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 15:13

L’Union des Grands Crus organise comme tous les ans les présentations primeurs pour les professionnels de la distribution de nos vins du 30 mars au 1er avril 2010 de 9 h 30 à 18 h.

A Saint Emilion, ce sera au Château Beauséjour Bécot et à Pomerol au Château Gazin.

Pour les journalistes, le dîner d’accueil aura lieu le 29  mars au Château La Dominique.


Chez nous, dégustation à Saint Emilion, rue Vergnaud dans le garage historique de Valandraud du 29 mars au 2 avril de 9 h  à 18 h (invitation sur demande)

Partager cet article
Repost0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 14:20

La liste des participants  qui seront présents se complète : nouvelle association, demandes d’amis, d’ex collaborateurs, de fournisseurs qui trouvent tous évident et normal de présenter leurs vins chez moi, apportant il est vrai leur énergie, leurs différences mais qui ne peuvent pas servir mon entreprise qui, commercialement parlant, a déjà fort à faire pour vendre nos vins et ceux qui sont déjà distribués depuis longtemps par mon négoce.

Difficile pour moi de refuser, alors que depuis ces 2  dernières années j’ai réduit le nombre des crus présentés à ceux qui réalisent un chiffre d’affaire avec nous : injuste pour certains, favoritisme pour d’autres, il faut bien comprendre que cette période est faite pour la promotion et le commerce et qu’il me faut un minimum de cohérence chez moi et qu’il ne manque pas de clubs, unions, lieux où, entre les associations anciennes et reconnues et les éphémères, il ne manque pas de possibilités pour présenter ses vins.

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 17:12
invit pour blog
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 16:28

En lisant Terre de Vins et l’article écrit par Jean Marc Quarin, je me suis dit que vraiment, ce millésime 2009 n’a pas fini de faire parler de lui.

En effet,  enfin, sans aucun doute, une maturité complète de la peau, de la pulpe, du pépin, et ceci sans avoir perdu le goût, le fruit et les arômes ! Comment est-ce possible ? Est-ce renouvelable ? Peut on essayer  de réaliser dans d’autres millésimes un tel miracle ?

Plus étonnant encore : n’y a t-il pas des prémices de ce 2009 dans ce millésime 2005  reconnu et accepté, et surtout dans certains 2008 que Parker a pu prévoir contre le marché et beaucoup de ses collègues.

N’y  a-t-il pas quelque chose d’étrange  à imaginer que Michel Bettane et Robert Parker, avec Michel Rolland,  ont été  les rares professionnels à avoir diagnostiqué ce millésime 1982 et que le 2008  semble être tout aussi contesté par le reste de la profession ?

 

Le 2009  lui a déjà convaincu toute la profession … et comment ne pas être heureux (et ayant demandé l’autorisation) de ce qu’a écrit  François Mauss, président du Grand Jury Européen :


« Hier soir, avec un couple d'amis et un jeune passionné de Bourgogne, dîner au Tan Dinh de Robert Vifian et sa famille.

Bien sûr, on parle vin, dégustateur, dégustation tant Robert Vifian est un puriste exigeant. Comment ce grand maigre sait-il tant de choses ? C'en est stupéfiant.

On ouvre à l'aveugle, on goûte et à un moment, Robert vient avec une petite fiole. Il nous sert de l'encre noire (pléonasme). On taste, on se regarde. Mon invitant, in petto affirme "rive droite 2009". Discrètement, il me sussure que son propre cru est encore mieux : le coquin ! Va savoir Charles !

Que vous dire ? Les malo même pas faites, on fait face à un monstre de tout : finesse, puissance, palette aromatique, densité, élégance, longueur et des tas de choses totalement inhabituelles.

Une sorte de concentré de ce qui peut se faire de mieux, des raisins mûrs comme c'est dieu pas permis, un glissé en bouche à damner l'ange le plus protestant, tendance swingliste de gauche, bref, un monument en puissance.

Ce qui est bien, c'est que vous allez être peu nombreux à me croire et donc, je vais pouvoir réserver tranquilos.

Valandraud 2009. Je ne sais pas comment il va évoluer d'ici les primeurs, mais si 2009 est de ce calibre, ça va chauffer dans les chaumières : va falloir consulter le Littré pour trouver les superlatifs. »

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 15:58

Ce vendredi, j’ai pu goûter tous les lots du château La Dominique 2009 après fermentation alcoolique et avant que les malolactiques ne commencent. Bon, c’est très bon. Chaque cuve, chaque lot est fait pour faire du grand vin, et donc peu de second vin.

Comme déjà pronostiqué,  ce sera au moins du niveau du 1989 qui fut et est une des grandes réussites du château. Que cela soit bon n’est pas une surprise, ce qui l’est c’est que toutes les vignes, toutes les parcelles, et même les cabernets francs soient très bons. Qualité et volume, voilà ce qui caractérise un vrai grand millésime.

 

Chez nous, à Valandraud, nous sommes aussi dans un grand vin, mais nous sommes juste à la fin des macérations et pas encore avant les malos. Les volumes, hélas, seront plus réduits : notre propriété ayant eu quelques parcelles touchées par  la grêle au printemps.

A Fleur Cardinale, c’est très bon là aussi.  C’est de faire mieux tous les ans qui devient difficile. Mais les macérations sont à peine en train de se terminer.

A Carles , une merveille est en train d’être réalisée. Merci Alain Raynaud et Jean Philippe Faure, et Sebastien qui ont dépassé en travail tout ce que le meilleur d’un premier cru de Bordeaux est capable de faire.

Bad Boy, ça c’est sûr, sera bon et les Haut Mazeris seront de compétition.

Aujourd’hui, dans les chais de Bordeaux, avant les malolactiques et avant la mise en barrique, nous tenons sans doute l’un des meilleurs vins produits. L’effet millésime qui a souvent joué de mauvais tour à Bordeaux peut aussi nous gratifier de ce 2009  qui sera un millésime de référence.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 15:48
Bienvenue à  Paul Serin et  félicitations aux heureux parents,  Patricia  et Xavier.

Partager cet article
Repost0
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 09:40

Question de Dominique Lombard posée il y a quelques jours :

Bonjour M. Thunevin - allez-vous sortir Valandraud en primeurs cette annee et pourquoi?  Merci

 

 

J’en ai déjà parlé sur ce même blog.


Valandraud 2008  est vendu de manière plus classique - en direct pour des importateurs exclusifs ou protégés par pays et non plus par le système « libre » de la place de Bordeaux.
Vente déjà commencée donc dans de nombreux pays : Japon, Corée du Sud, Chine, Espagne, Hong Kong, Autriche, Allemagne, Suisse, Italie, Suède, Finlande, Liban, Québec, République Tchèque, France (en partie), USA (1 état) 

5491 bouteilles déjà vendues sur les 12000 qui seront en principe produites (comme en 1995, 1998, 2001, 2002, 2003)

En instance : Angleterre, Singapour, Brésil et le reste du monde !

Partager cet article
Repost0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 13:43
Lu sur le site québecois Méchant Raisin, un article sur les offres primeurs en Ontario et au passage j'ai pu y découvrir les belles notes données par Nico Van Duyvenbode pour Valandraud  (94) et Virginie de Valandraud  (92).
Merci Nico ! 

Lu également, mais cette fois dans le magazine du Conseil des vins de Saint Emilion :

Rendement hectolitres/hectare en grand cru :

2008 : 35.9

2007 : 43.7

2006 : 42.5

2005 : 40.6

2004 : 45.8

2003 : 34.5

2002 : 36.1

 

C’est peu par rapport à l’état général du vignoble (+ de 6500 pieds / hectare), aux conditions climatiques et au plafond légal à ne pas dépasser  qui est entre 46 et 55  hectos / hectare.

A Maury, avec moins de 3000 pieds/hectare, le rendement ne dépasse pas 28 hectos/hectare.

Partager cet article
Repost0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 13:15

Le château La Dominique et le château Clément Pichon ont été mis en marché sur la place de Bordeaux.

Les courtiers bordelais ont fait des offres aux négociants bordelais avec les conditions de sortie et dans les quelques jours qui viennent  nous aurons les bordereaux d’achat pour ces maisons de négoce qui sans doute n’achèteront pas pour stocks (le veulent-elles et le peuvent- elles ?) mais qui achèteront à la caisse près les vins revendus dans tous les créneaux de distribution intéressés.

Malgré la qualité de beaucoup de vins et des prix plutôt bas, le contexte économique, l’ambiance n’y est pas trop.

De son côté, le château Sociando Mallet   a décidé de ne pas sortir en primeur et Jean Gautreau a envoyé un petit mot d’explication, clair  et net. J’y avais pensé aussi pour les propriétés Fayat, mais à l’inverse de Sociando Mallet, nous postulons et participons activement dans 2  associations (Les Crus Bourgeois du Médoc pour le château Clément Pichon et les Crus Classés de Saint Emilion pour le château La Dominique) et cela nous oblige à un minimum de transparence et de cohérence avec le marché, nos collègues et / ou le système qui, bien que perfectible, a fait ses preuves dans des millésimes encore plus difficiles.

Il manque à sortir ( je pense) Lafleur, Le Pin et Pétrus et de notre côté, Pingus (s’il sort en primeur)

Sinon, si vous avez un peu de sous à dépenser pour acheter du bon vin pas trop cher, pensez à toutes ces bouteilles issues du Cercle Rive Droite. La dernière dégustation confidentielle du Grand Jury Européen sur le millésime 2005 a fait ressortir les immenses qualités de ce millésime disponible et la grande réussite de Commanderie de Mazeyres et de Haut Carles  (arrivés dans les 10 premiers)

 

Il y a un bon article sur le blog de Jacques Berthomeau qui pose  3  questions à Jacques Dupont et j’ai bien aimé cette phrase de Jacques Dupont :

 «  c’est dans l’interprétation par le vigneron d’un sol favorable à la vigne que se définit le terroir »  (simple, n’est ce pas ?)

 

J’ai  aussi reçu  des nouvelles de  Claude Lada :

« le premier guide interactif chinois des vins de Bordeaux vient de naitre...

et tu es dedans... http://www.bordeaux-wines.fr

tu nous epateras toujours avec ce delicieux Valandraud 2006 TOP 50 BORDEAUX NEWS 2006...

j'ai un blog aussi...

http://class-multimedia.blogspot.com/ »

 

Partager cet article
Repost0