Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 13:33

Olivier, Haut Carles et Château de Carles, Fiefs et Arums de Lagrange : ces bons vins ne sont sans doute pas spéculatifs mais leur qualité régulière en fait ce qu’on appelle de bons rapports qualité prix. En attendant, cette campagne primeurs prend son temps, signe de nervosité, personne n’a le droit de se tromper, ni le château, ni la filière commerciale qui n’aurait pas les moyens de porter trop de vins. La semaine prochaine sera sans doute décisive ?

 

Dans les avions, j’ai lu avec plaisir ce livre, acheté à Saint Emilion : « Le mec de la tombe d’à côté » de Katarina Mazetti. Livre étonnant, écrivain suédois, ambiance décalée, histoire d’amour entre un paysan et une bibliothécaire, plein d’humour, un régal et quelques larmes.

 

Avec Eric Riewer, j’ai bu on bon vin de Côte du Rhône 2004, signé  Tardieu, à l’aéroport de Hong Kong.

Ce journaliste gourmet m’a fait  connaitre le restaurant chinois de l’hôtel qui jouxte l’aéroport et m'a parlé d’un bon vin chinois, fait par Emma Gao Yuan :  le domaine Sliver Heights.

La prochaine fois, je goûterai ce vin pour me faire un avis sur cette nouvelle propriété qui fait ce vin à 1200 mètres d’altitude dans une nouvelle région ?

Partager cet article
Repost0
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 16:49

Déjà plus de 180  vins sortis en primeur, beaucoup de « petites » marques et également des crus plus « marques incontournables » comme Carbonnieux, Gazin, Duhart Milon Rothschild, Ormes de Pez, Croix de Gay, etc… Déjà également quelques vins chers comme Fleur de Gay, Le Plus de la Fleur de Bouard, Magrez-Fombrauge, Croix de Labrie.

 

J’ai, comme beaucoup de mes collègues négociants, du mal à prévoir ce qui va marcher ou pas marcher, sauf bien sûr s’il y a une grosse note de James Suckling du Wine Spectator ou du Wine Advocate de Robert Parker.

Chez nous, déjà plus de 20 crus soldés, reste 0 stock et impossible d’en trouver d’autres, soit que nous avions déjà tout acheté, soit que les prix demandés aujourd’hui nous enlèvent toute possibilité de revente.

Et dire que la campagne primeurs est à peine commencée au 2 juin !

Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 12:47

Le site Bootle France a publié ses notes de dégustation des 2009, parmi lesquelles :

"Valandraud, Saint-Emilion : nez de fruits noirs très mûrs avec des notes mentholées, minérales, moka. Attaque harmonieuse avec des tanins fondants, fins et croquants. Bouche onctueuse avec une superbe dimension minérale. Finale élégante, ronde, harmonieuse, complexe, dense et concentrée. Superbe. Note : 96-99+"


"Haut-Carles, Fronsac : nez de cerise, floral avec quelques notes d’eucalyptus. Attaque vive et franche avec des tanins souples, fondus. Le vin est sphérique, harmonieux, iodé, avec des fruits un peu confits. Bien  structuré avec une finale expressive et savoureuse ; belle matière et excellent potentiel. Note : 91-94"

 


Et parution du numéro spécial de la RVF consacré au millésime 2009 qui classe en "Réussites exceptionnelles" : Lafont Fourcat (Bordeaux), Bad Boy (Bordeaux), Haut Carles (Fronsac), Haut Mazeris (Canon Fronsac).

 

Dans la catégorie "Grandes Réusssites" on peut croiser : Virginie de Valandraud (Saint Emilion Grand Cru), Clos Badon Thunevin (Saint Emilion Grand Cru), Clos du Beau Père (Pomerol), ou Blanc de Valandraud N°1 Cuvée "Murielle" (Bordeaux blanc) 

 

BB09RVF2955


Bref, de la saine lecture en perspective  pour le week end !


Partager cet article
Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 12:47

Depuis le début de la matinée, mises en marché de :

Chateau Fombrauge, Chateau La Tour Carnet, Chateau La Bienfaisance et Sanctus, Chateau La Cabanne, Chateau Larrivet Haut Brion rouge et blanc, également sortis  Chateau Brown rouge et blanc, Chateau Meyney...


Je pars à Taiwan et Hong Kong cet après midi, je suivrai donc les prochaines sorties avec quelques heures de décalage

Partager cet article
Repost0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 16:24

Bientôt  le départ vers Taïwan et Hong Kong, et même Venise.

A Vinexpo Hong Kong, nous serons 4 : Laurent, Xavier, Xin et moi pour accueillir nos contacts sur le stand J 24.

Je pensais que beaucoup de crus seraient sortis en primeur avant Vinexpo, et  je me suis trompé...

La demande, en tout cas, est forte sur les 2008 , peut être à cause des prix, peut être à cause du désir de se voir proposer des 2009…

En effet, ces règles bordelaises non écrites veulent que nous proposions le dernier vin mis en marché à ceux qui ont acheté le précédent. Si je peux me permettre une réflexion, les châteaux qui ne regardent que les achats du 2008 devraient regarder aussi les achats de 2007, ceux-ci étant souvent la cause des ratages de commercialisation des 2008 !

Partager cet article
Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 09:38

Succès 2009 : il nous manque à la vente Croix de Gay et Fleur de Gay (Fleur de Gay étant un des vins qui a inspiré Valandraud) et c’est normal : ces vins sont bien notés et très bons et les prix ont été accepté par nos clients puisque vendus en ce début de campagne primeur 2009 moins cher  que les 2000 et 2005.

Croix de Gay est un  cru de l’UGC et Faizeau qui appartient à  Chantal Lebreton, copropriétaire de Croix de Gay, est également un succès du millésime avec son formidable rapport qualité prix, même  s’il est un cru (trop ?) discret.

Nous avons bu à table un échantillon de Valandraud 2009, c’est encore meilleur qu’au mois de mars, les vendanges tardives sur terroirs tardifs expliquent cela.

 

Les chroniques de Sonia :

Lire le texte de sa visite à Valandraud, daté du mercredi 28  octobre 2009, c’est frais, rapide, plein d’humour et parle de Carlos à L’Essentiel et de Murielle pour la visite.

Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 16:53

Sur internet, on trouve déjà  déjà pas mal d’offres de Bordeaux 2009... pas encore offerts à la vente.


Peut être que rien n’empêche d’offrir des vins en primeur avant leurs sorties…. Sauf que ça peut faire « pas sérieux » et que dans le cas de confirmation de commandes, si le prix de sortie est plus cher que le prix de vente affiché…

Tout cela me rappelle un célèbre site – vendeur à découvert - qui essaye d’appliquer des modèles boursiers au marché un peu complexe du vin.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 13:24

Système bordelais pour organiser la distribution des vins d’une propriété, souvent utilisé comme arme fatale par un courtier talentueux et ambitieux pour se retrouver en position de monopole, et donc exclure ses collègues concurrents du « gâteau » de la commission de 2% attachée au statut de cette profession.

Souvent utilisé pour des crus à difficultés, à la distribution cahotique pour promettre dans un millésime facile (2009) une distribution régulière dans des millésimes à venir et c’est promis, qui seront porteurs 


Sur le papier, bon choix et bonne stratégie, sauf que l’on fâche tous les exclus, courtiers et négociants, et ça en fait des ennemis, des médisants, voire des malfaisants comme disait Audiard…  et qu’ à l’arrivée, le courtier  et ce tour de table en position monopolistique font baisser, année après année , les prix de vente de la propriété :" vous savez, c’est dur… La concurrence, etc…"

Et je n’ai pas souvent vu les marques qui  ont recours à ce système, avoir des notoriétés et des prix à la hausse (sauf quand elles veulent abandonner ce système)

 

Ceci est une généralité et il doit bien y avoir des exceptions, certains propriétaires altruistes sont capables de faire de meilleurs vins tous les ans, même en étant garantis de vendre, car c’est souvent aussi le problème de ces affaires soi-disant toutes faites, pourquoi se fatiguer à faire bien  n’est ce pas… Plus de risque: en fait le responsable de propriété qui met ce système en place, c’est pour ne pas prendre de risque, ce que je peux concevoir, si les actionnaires ou propriétaires sont d’accord…..

 

Rien à voir avec une distribution directe ou exclusive ou le propriétaire ou le négociant doit faire mieux tous les ans et, rien à voir avec une distribution où existe un carré de grosses maisons sérieuses et à côté une ribambelle de petites maisons qui font comme la mouche du coche, système qui a fait ses preuves depuis longtemps.

Peut être ai-je tort de contester les « tours de table », mais il me semble que l’un des plus grands professionnels de la place de Bordeaux pensait la même chose ….

Bien sûr, ces propos ne me concernent pas quand ma société fait elle aussi partie d’un tour de table. Moi, c’est pas pareil ?!

Il est vrai aussi que je suis rarement appelé à participer à un tour de table. Ayant du mal à promettre d’être acheteur d’un vin que je ne saurais pas vendre à la première crise venue.

Encore une fois, les promesses n’engagent que ceux que les croient…


Plus tard, je parlerai des exclusivités territoriales.

Partager cet article
Repost0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 11:12

Déjà plus de 50 vins sortis en primeurs et, pour certains, une réussite formidable,grâce aux qualités de ce millésime 2009 et, bien sûr aux notes du Wine Spectator.

Encore merci à James Suckling pour avoir réveillé le marché américain pour des vins de consommation, c'est-à-dire vendus à moins de 30 dollars US.


Pour ne parler que de mon entreprise de négoce et des vins qui ont bien fonctionné, soit  parce  que nous sommes en rupture  ou  soit parce que nous les achetons pour nos stocks (Messieurs les banquiers, je sais, c’est pas bien  ), voici ma petite liste à fin avril 2010 :

Domaine de l’A, Aster de Beaulieu, Cote Montpezat, Clos Floridene, Godeau, Franc Maillet Cuvée Jean Baptiste (en exclusivité), La Mauriane, Mauvais Garçon (en exclusivité), Malromé Cuvée Adèle, Mont Perat rouge et blanc, Tour des Termes, Tour Maillet, Vieille Cure et Sansonnet. Aujourd’hui sorties de vins d’amis : Moulin Haut Laroque, valeur sûre à Fronsac, Faizeau idem à Montagne Saint Emilion, et les vins de Jean Guyon avec surtout Rollan de By et Haut Condissas

Partager cet article
Repost0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 12:58

Mardi 27  avril 2010 : à midi repas annuel offert pour les courtiers et négociants bordelais clients des vins de Bernard Magrez : Pape Clément rouge et blanc, Grands Chênes, Magrez Fombrauge et Fombrauge rouge et blanc. 

Avant le repas, délicieux, et les vins de la maison, dégustation des 2009 qui sont tous très réussis. Bernard Magrez nous a parlé de sa communication et d’amitié, de Montaigne et La Boëtie.

Le soir, nous étions invités à un repas au restaurant de Jean Marie Amat à Lormont (Château du Prince Noir). Repas où l’on a parlé de Spinoza, d’amitié là aussi rapide, trop rapide la vie : ces moments passent trop vite. La dorade royale était… royale, le Cristal Roederer 2002  sublime, un mas Daumas Gassac blanc 2008, heureusement suivi d’un Carbonnieux blanc 2008 J, une belle bouteille de Mouton Rothschild 2003, ce millésime est vraiment atypique, et pour finir joyeusement un Lalande Borie 2005 et là, vive ce millésime !

Les notes de Parker sont arrivées avant et pendant le repas, ce qui l’a rendu plus joyeux pour Murielle et moi, puisque pour la première fois depuis 1991 nous avons une note pour Valandraud 2009 qui dépasse  les 95, avec un 95-98.

Plein de bonnes notes pour les vins de mes amis, dont le remarquable pouvoir de Robert Parker va  booster  les ventes pour les crus les moins connus.

Dans le même numéro du Wine Advocate, Peter Sisseck « cartonne ».

Pingus 1997  a eu 99,  Flor de Pingus 94 et Amelia 97. Bravo !

 

Maintenant, il n’y a qu’a attendre les mises en marché, les prix et les quantités….

Partager cet article
Repost0