Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 10:31

Hier dégustation au Château Gazin des 2006 du  groupe des 5 : moment très agréable passé à goûter les vins de ce club qui a la chance aujourd’hui de n’être composé que de châteaux leader dans leur appellation.

Tout d’abord, Pontet Canet qui n’arrête pas d’être bon (j’ai tellement peu de ce vin à vendre, que c’est de la pub gratuite ;-)), Smith Haut Laffite qui a aujourd’hui un fruit éclatant, Canon La Gaffelière toujours aussi bon, Gazin qui est l’une des réussite de Pomerol cette année, et Branaire Ducru, bon bien sûr . La qualité est là …. les prix ?

Le week end prochain, je serai présent avec Clément Pichon 2004, La Dominique 2003, La Commanderie de Mazeyres 2004 et Valandraud 2004 à l’événement qu’organise la Revue du Vin de France au Palais Brogniard, Place de la Bourse 75002 Paris  ( de 10h  à 19 h, samedi 28 et dimanche 29 avril). Nous serons sur un stand avec les Vignobles Jean Guyon.

 

 J’en profiterai pour aller saluer notre client caviste qui privilégie tous mes vins. Ils ‘agit de la Maison des Millésimes, 137 boulevard Saint Germain 75006 Paris,  avec une succursale à Bordeaux, 37 rue Esprit des Lois.

Je parle rarement des cavistes, qui font du bon boulot pour nous, propriétaires/négociants, et pourtant j’ai moi-même tissé des relations commerciales anciennes avec quelques uns, mais celui-ci c’est Gilles Vivès qui a trouvé ce partenaire de qualité pour mon entreprise.

   

 

Côté voyages, et après tous ceux du mois à venir (Paris, Allemagne, Shanghai, Canton, Boston, Las Vegas), Xavier, Laurent et Christian préparent pour le mois d’Octobre un voyage au Canada, New York, Los Angeles et Tahiti (si si, nous y avons un client important !)

 

 

 

Sur le front de  campagne Primeurs, je n’ai pas beaucoup d’idées sur la marche à suivre… Il est urgent d’attendre !

Et en attendant donc, aujourd’hui j’ai la visite d’un groupe d’Américains qui vont déjeuner à la maison.

Partager cet article
Repost0
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 16:44
Via le blog de Mario Scheuermann, j’ai trouvé quelques notes :
Peter Mosers TOP 35

 

94 – 96 Punkte

Château Lafleur (Pomerol)

93 – 95 Punkte

Château Cheval blanc (Saint Emilion)
Château Haut-Brion (Pessac-Léognan)
Château Mouton-Rothschild (Pauillac)
Château Pétrus (Pomerol)

92 – 94 Punkte

Château Calon Ségur (Saint Estèphe)
Château La Fleur Pétrus (Pomerol
Château La Mission Haut-Brion (Pessac-Léognan)
Château Latour (Pauillac)
Château Léoville Lascases (Saint Julien)
Les Astéries (Saint Emilion)
Château Margaux (Margaux)
Péby Cuvée Speciale de Château Faugères (Saint Emilion)

91 – 93 Punkte

Château Angélus (Saint Emilion)
Clos du Marquis (Saint Julien)
Château Clos Fourtet (Saint Emilion)
Château Cos d´Estournel (Saint Estèphe)
Château Ducru Beaucaillou (Saint Julien)
Château Figeac (Saint Emilion)
Château Grand Puy Lacoste (Pauillac)
Château Larcis-Ducasse (Saint Emilion)
Château Lafite (Pauillac)
La Mondotte (Saint Emilion)
Château Latour à Pomerol (Pomerol)
Château La Violette (Pomerol)
Le Carré (Saint Emilion)
Le Dôme (Saint Emilion)
Château Léoville Barton (Saint Julien)
Château Lynch Bages (Pauillac)
Château Magdelaine (Saint Emilion)
Château Pape Clément (Pessac-Léognan)
Château Pavie Macquin (Saint Emilion)
Château Troplong Mondot (Saint Emilion)
Château Trotanoy (Pomerol)
Valandraud (Saint Emilion)

 

Et également les notes de Falstaff : 

 

Château Valandraud 2006 (91-93)

 

Beurteilung: Dunkles Rubingranat, violette Reflexe, zarte Randaufhellung, in der Nase reife rotbeerige Frucht, frische Weichseln, Zitruszesten, feine Edelholzwürze. Am Gaumen lebendig, perfekte seidige Tannine, wirkt sehr leichtfüssig, finessenreicher Stil mit feinem Schokofinish.


 

 

 

Clos Badon Thunevin 2006 (88-90)

 

Beurteilung: Dunkles Rubingranat, violette Reflexe, zarte Randaufhellung, in der Nase feine rotbeerige Frucht, zarte Gewürznote. Am Gaumen ausgewogen, elegant. Feine Tannine, bereits zugänglich, sicher bald antrinkbar, zarte Karamellnote im Finish.


 

 
 
 
 
 
 
Virginie de Valandraud 2006 (88-90)

 

Beurteilung: Dunkles Rubingranat, violette Reflexe, zarte Randaufhellung, in der Nase dunkle Beerenfrucht, zart nach Schokolade, feines Karamell. Am Gaumen saftige Kirschenfrucht, feine Tannine, mineralischer Nachhall, mittlere Länge

 

 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 09:21

Bonne fréquentation pour ce qui devrait être la dernière fois Rue Vergnaud, puisqu’il faudra également mettre en valeur le Château La Dominique et Marojallia en 2008. Le lieu en plein centre de Saint Emilion était bien pratique pour nous et la convivialité était je crois appréciée, mais je ne suis pas sûr que beaucoup de mes invités imaginent que pour que cela soit ainsi, rien que cette année, l’investissement important en moyens humains (plus de 12 personnes des Ets Thunevin) et matériel (salles, verres, crachoirs..) et que les invitations, réceptions, repas, nettoyage, tout, tout, tout était pris en charge par mon entreprise puisque les châteaux présentés étaient invités et seulement 30 % sont vendus par nous de manière significative (et encore…)

Sinon, les retours en terme d’image sont bien sûr importants, et cette année aura, il me semble, été une bonne année : les clients qui ont fait le voyage étaient souvent des professionnels habitués aux frénésies ou apathies bordelaises et nous avons pu traiter des marchés, puisque c’est l’une des voies que j’ai choisie pour mon entreprise et pour les vins que je produis. Je veux parler de distribution exclusive par pays, soit directement, soit avec l’aide d’un de mes collègues négociant bordelais.

Et déjà, les préparatifs des futurs déplacements :

15 au 19 avril : Osaka et Tokyo pour des dégustations de primeurs 2006, dont voici la liste :

Haut Mazeris, Bellevue de Tayac, Commanderie de Mazeyres, Franc Maillet Jean Baptiste, Bel Air Ouÿ, Fleur Cardinale, La Dominique, Valandraud, Virginie de Valandraud, Clos Badon-Thunevin, plus ceux de 2 grands négociants de la place bordelaise.

 

 

28 au 29 avril : Grand Tasting organisé au Palais Brogniart par la Revue du Vin de France

 

 

3 au 5 mai : Hambourg pour la dégustation de 10 millésimes de Valandraud pour des journalsites allemands.

 

 

8 au 13 mai : SIAL à Shanghai

 

 

15 mai : du côté de Tours, chez Marrionnet

 

 

16 au 20 mai : Boston et Las Vegas

 

 

Etc…

 

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2007 5 06 /04 /avril /2007 13:19

Beau temps, arbres en fleurs et une multitude d’oiseaux qui vivent dans le village. Le printemps est bien là.

La semaine de dégustation se termine aujourd’hui  avec la visite attendue de nombreux critiques et journalistes.

J’ai eu le plaisir d’entendre un critique me dire hier « je regrette d’avoir attendu 15 ans pour découvrir que Valandraud n’est pas le monstre de concentration que je croyais trouver. » . L’émotion perceptible m’a fait lui offrir de déguster un Valandraud plus vieux que ce  2006, et  ses amis et lui l’ont bu avec plaisir. Joli moment partagé dans ce stress des dégustations.

Et dans « Cuisine et Vins de France », un beau et bon commentaire pour Présidial :

« Présidial porte les traces du merlot, cépage dominant du Libournais,  avec une trame fine et une matière fraîche. Au palais, ça sent le sous bois, les épices, le cacao et les fruits noirs. Un vin de chair gourmand pour des rognons de veau rôtis. »  Et la meilleure note des vins cités : 16/20

Partager cet article
Repost0
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 08:45

UGC

Depuis lundi, on peut déjà dresser un bilan plutôt positif. En effet, la fréquentation rue Vergnaud est plutôt correcte, avec pas mal d’Américains et une ambiance sympa qui donne un petit peu le moral aux exposants.

En ce qui concerne mes vins  Bad Boy,  La Dominique et Haut Carles attirent au point même d’avoir des intentions d’achat, ce qui plutôt rare à cette période de la campagne, pas encore commencée.

Hier 4 avril ,dans Sud Ouest, journal régional très lu, un article pour relater la remise par Yvon Gattaz du titre de Commandeur de l’Ordre National du Mérite à Mr Clément Fayat. Il y avait du beau monde et nous y étions invités.

Egalement, un très bel article relatant le festival off de nos primeurs avec la photo de Jean Roger Calvet et Jacques Montagné devenus célèbres en Gironde et dignes représentants des vins du Roussillon et des vins de pays des Côtes Catalanes.

Les notes de Jean Marc  Quarin arrivent petit à petit, travail de titan, et celles du Wine Spectator sont déjà sur internet.

Ce matin, grosse gelée blanche, sans conséquence sur les vignes j’espère … nous avons été voir les tours anti-gel en fonctionnement.

Hier soir repas autour du caviar et du Shochu japonais, et bus dans la journée Gracia 2004 et Clinet 1996 en magnum, également Tante Berthe 2001 (Bourgogne), Petit Labrie, Blanc de Valandraud N° 1 2004 ,  Valandraud 1999 et 1996 en magnum, Arche Lafaurie 1999 et Yquem  1987.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 09:58

Lundi, nous avons reçu plus ou moins 200 personnes. Avec 50 personnes à midi pour grignoter terrines, tapas et surtout le saumon au caviar pour goûter et apprécier le Shochu, servi sorti du congélateur, frappé comme de la vodka, c’est délicieux.

Des Américains, des Japonais,  des Anglais, beaucoup d’Espagnols bien sûr (effet Pingus et Vega Sicilia), des Français (négoce et courtage) plus des journalistes.

Le soir, repas en petit comité (12 convives) avec pour but de convaincre notre partenaire japonais de s’impliquer d’avantage pour défendre nos vins du Roussillon. Succès garanti : les vins de cette région étant parfaitement adaptés au palais japonais, sans oublier que l’amour des Japonais pour le chocolat va drôlement favoriser l’accord avec le Maury, qui est  la boisson la plus adaptée au monde pour obtenir un plaisir gastronomique de haut niveau.

Le caviar, servi à la grosse cuillère pour accompagner le Shochu a été un des musts de la soirée.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 08:11

Quelques  rapides infos....

Voici la liste des vins présents à Valandraud cette semaine  (du 2 au 6avril, de 9h à 18 h) avec souvent la présence des propriétaires, vous êtes bien sûr tous invités ! Aujourd'hui, nous attendons environ 200 personnes : négociants, courtiers, propriétaires, importateurs, acheteurs GD, journalistes et critiques.

 

        Les propriétés de Jean-Luc Thunevin

 2006 Câteau Valandraud-Saint Emilion Grand Cru

2006 Virginie de Valandraud-Saint Emilion Grand Cru

2006  de Valandraud - Saint Emilion Grand Cru

2006  Clos Badon-Thunevin  - Saint Emilion Grand Cru

 2006  Chateau Bel Air Ouÿ -Saint Emilion Grand Cru

 

2006 Château Prieuré Lescours  - Saint Emilion Grand Cru

2006 Blanc de Valandraud N°1 - Bordeaux blanc          

2006  Blanc de Valandraud N°2   - Bordeaux blanc

2006 Château Bellevue de Tayac- Margaux

2006  L’Enclos du Beau Père   - Pomerol

2006 Domaine des Sabines - Lalande de Pomerol

 

 En copropriété avec Jean Roger Calvet, Marie Raynaud, Murielle Andraud et Marylène Vauthier :

 

2006  Domaine Calvet-Thunevin  « Les Dentelles » - Côtes du Roussillon Villages

2006   Domaine Calvet-Thunevin  « Hugo »- Côtes du Roussillon Villages

2006   Domaine Calvet-Thunevin « Les Trois Marie » -Côtes du Roussillon Villages

2006  Domaine Calvet-Thunevin    -  Maury

    

 

 

En copropriété avec Clément Fayat  :

2006   Domaine Fayat-Thunevin -  Pomerol

 2006   Domaine Fayat-Thunevin   -  Lalande de Pomerol

  

 

 

 

·        Vins sélectionnés et distribués en exclusivité par les Ets. Thunevin

2006 Calvet-Thunevin et Cie  « Constance » -Vin de Pays des Côtes Catalanes

2006 Château Franc Maillet- Cuvée Jean Baptiste - Pomerol

2006 Presidial Thunevin - Bordeaux

2006 Clos del Rey et Mas del Rey- Côtes du Roussillon

2006 Baby del Rey - Vin de Pays des Côtes Catalanes

2006 Château Compassant (en fermage) - Bordeaux

2006 Château Lafont Fourcat - Bordeaux rouge et blanc

                                   

·       Jean-Luc Thunevin consultant ou gérant

 

2006  Château Haut Mazeris  - Canon Fronsac et Fronsac

2006 Château de Carles -  Fronsac

2006  Haut-Carles  -  Fronsac

2006 Château Fleur Cardinale -  Saint Emilion Grand Cru Classé

2006 Château La Dominique - Saint Emilion Grand Cru Classé

2006 Château Clément Pichon  -  Haut Médoc Cru Bourgeois

2006 Château Prieurs de La Commanderie - Pomerol

2006 Château La Commanderie de Mazeyres - Pomerol

2006 Marojallia - Margaux

2006 Clos Margalaine - Margaux

 

  

 

 

·       Et les vins de nos amis 

 

 

2006 Château Croix de Labrie - Saint Emilion Grand Cru

2006 Château du Parc - Saint Emilion Grand Cru

2006 Château Busqueyron - Bordeaux rouge et blanc

2006 Château Veyry  - Côtes de Castillon

2006  Clos Puy Arnaud (Valette) - Côtes de Castillon

2006  Vieux Château Gachet - Lalande de Pomerol

2006 Château La Sergue    - Lalande de Pomerol

2006 Château Franc Maillet - Pomerol

2006 Château Le Gay - Pomerol

2006 Château La Croix Figeac - Saint Emilion Grand Cru

2006 Château les Gravières - Saint Emilion Grand Cru

2006 Lynsolence - Saint Emilion Grand Cru

2006 Château Côte de Baleau - Saint Emilion Grand Cru

2006 Clos de Sarpe - Saint Emilion Grand Cru

2006 Charles de Sarpe - Saint Emilion Grand Cru

2006 Gracia -Saint Emilion Grand Cru

2006  Les Angelots de Gracia  - Saint Emilion Grand Cru

2006  Château Villhardy - Saint Emilion Grand Cru

2006 Château les Grandes Murailles -  Saint Emilion Grand Cru Classé

2006 Clos Saint Martin - Saint Emilion Grand Cru Classé

2006  La Mauriane - Puisseguin Saint Emilion

2006  Château Gachon - Montagne Saint Emilion

2006 Château de la Cour d’Argent  -  Bordeaux rouge

2006  Château Quinault  -  Saint Emilion Grand Cru

2006 Château Serilhan - Saint Estèphe

2006 Château Moutinot - Saint Estèphe

2006 Château Rollan de By - Médoc

2006 Château Haut Condissas - Médoc

2006  Château La Clare - Médoc

2006  Arche Lafaurie - Sauternes

2006  Château D’Arche - Sauternes

2006  Château Pape Clément - Graves

2006  Château Fombrauge - St Emilion Grand Cru

2006 Château Tour Carnet - Haut Médoc Grand Cru Classé

2006  Château Les Grands Chênes - Médoc Cru Bourgeois Supérieur

2006   Magrez Fombrauge - St Emilion Grand Cru

2006  Château Machorre  - Bordeaux

2006  Villa Machorre - Bordeaux

2006  Château de Laussac - Côtes de Castillon

2006  Château Beau Soleil    -  Pomerol

2006 Château Sénéjac - Haut Médoc

2006  Château Clos Chaumont -1ères Côtes de Bordeaux

2006   Château Petit Gravet Ainé - Saint Emilion Grand Cru

2006   Clos Saint Julien - Saint Emilion Grand Cru

2006   Le Plus de La Fleur de Boüard  - Lalande de Pomerol

 2006 Château Branda - Puisseguin Saint Emilion

2006  Château Pas de l’Ane - Saint Emilion

2006  Château La Couspaude -  Saint Emilion Grand Cru Classé

2006  Château Messile-Aubert  - Montagne Saint Emilion

2006 Château Jean de Gué  - Lalande de Pomerol

2006 Château Rouget - Pomerol

   

 

2006  Le Grand A d’Arguti -Vin de Pays de Côtes Catalanes

2006 Domaine Chiroulet Grande Réserve  - VDP de Gascogne   

2006 Château Montus  Alain Brumont - Madiran         

2006  Château Bouscassé  Alain Brumont - Madiran

2006  Domaine de la Serre - Côtes du Roussillon

2006  Domaine Terre Rousse - Côtes du Roussillon Villages

2006  Domaine L’Eternel - Côtes du Roussillon Villages

2006  Coume del Mas Schistes - Collioure

2006  Quadratur de la Coume del Mas - Collioure

2006  Quintessence de la Coume del Mas - Banyuls

2006  La Sélection de Brigitte Chevalier - Languedoc

2006  Clos des fées  Vieilles Vignes - Côtes du Roussillon

2006  Clos des fées Les Sorcières - Côtes du Roussillon

2006  La petite Sibérie  - Côtes du Roussillon

  

2006    Pingus - Espagne  Ribera del Duero

2006    Tenuta di Trinoro - Italie 

2006   Domaine Schlossgutdiel - Allemagne

  

 Lundi 2 avril  matin : Vega Sicilia   :

 

            Pintia

Alion

 Valbuena 5°

 Unico       

 

Sinon, pour se détendre, sur le blog de James Suckling (via le site du Wine Spectator), 2  podcasts et un excellent poisson d'avril nous concernant  :

James Suckling Uncorked

 No Words Are Just For This Wine!

 Posted: 04:38 AM ET, April 01, 2007

 It’s been a long week tasting in Bordeaux. The tannins of the 2006s are very strong. Most are slightly austere due to the tannins being slightly unripe or over extracted but the best wines of the vintage have managed to maintain ripeness in their tannins giving them a silky texture and light sweetness of fruit on the end. I tasted the 2006 Haut-Bailly yesterday and it is a case in point. This chateau did very well in 2006.

One other wonderful wine I tasted yesterday was the unbelievable super cuvee of Jean-Luc Thunevin, the owner of Valandraud and the garagiste maximo. His new wine is called Le Jardin de Ma Piscine. It is a micro-cuvee of pure Cabernet Franc. And it blows away anything I have ever tasted....

The wine comes from four-year old vines that he has planed in his swimming pool in St. Emilion. He took soil from nearby Cheval Blanc and filled his pool. Apparently, Pierre Lurton of Cheval did not know this. Thunevin and his wife would go out after mid-night each night for about four months and fill the trunk of their Mercedes and transported the precious soil to their home. They have in my opinion replicated, even improved, the great terroir of Cheval.

Moreover, they have a completely controlled microclimate. I saw the vineyard, which is planted at a density of 20,000 vines. The yield is about one or two bunches per vine! It is definitely a jardin deluxe! It has heating as well as air conditioning and there is a clear awning to protect the vineyard during rainstorms. For example, last year’s rains during the harvest had no effect because the awing protected the young vines from the moisture and attracted what little sunlight there was as well.

The ultra-ripe grapes were then harvested by hand – and only the hands of Thunevin himself. He then sorted them in his famous laundry room, where he now conducts tastings for visitors during futures tastings in Bordeaux. And the whole berries were fermented in what look like giant martini shakers. “We hand shake, instead of pump over,” said Thunevin. “This gives us much softer extractions than normal macerations. And I want my wine completely hand made.”

The wine completed its malo in new French oak from Hermes, of course. And they have already been racked into another set of new oak barrels to assure the highest amount of fine wood contact in the world. How is the wine? It blew me away. It showed mind-boggling aromas of blackberries, raspberries, chocolate (Valrohna, of course!), caviar, Dom Perignon, Chanel, Ferrari…anything ultra-expensive and chic. I was so in love with it that I didn’t know whether to drink it or drive it….

Anyway, it is mostly likely 100 points. And Thunevin could tell I loved his new micro cuvee, Le Jardin de Ma Piscine. THIS MEANS YOU PROBABLY WON'T BE ABLE TO AFFORD IT. BUT I BELIEVE IN THE TOOTH FAIRY SO IT MIGHT BE REASONABLY PRICED. I asked Thunevin if is he was worried about the pricing of his wine because everyone else in Bordeaux was going to have to cut theirs big time to sell 2006 this year. I have heard that Berry Brothers of London are asking for a reduction of 70 percent, because their margins were too low last year on the 2005s! But I think that the Bordelais should simply give their wines away this year. They made enough last year…what the hell!

Thunevin answered with a big smile, “I have not decided on the price. But it will be hard to reduce my price to the 2004 level, or reduce it at all, considering this is the first year I have made this very special wine!”

I could only say to him in response: April Fools!

 

Et sur le forum de Mark Squires, ce bon score obtenu par Valandraud 1998:

 

  • 1998 Valandraud - France, Bordeaux, Libournais, St. Émilion Grand Cru
    Full soft red color. Forward nose of ripe red fruit with nice green pepper and briar hints. Mmmn, rich round black and red fruit on the palate with sweet notes of chocolate. Delicious and hedonistic. This is clearly a different animal from the rest of the right bankers at this tasting and I can see the concern about style differences (this tastes as California as it does Bordeaux), but I thought it was great - my WOTN. Now whether it is worth the premium, hmmmmn... (95 pts.)

     

     

     

     

  • Partager cet article
    Repost0
    30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 12:33

    A 9 h, visite d’un courtier de la place pour parler de mes vins. Dans la mesure où Château Valandraud et Virginie de Valandraud sont les seuls produits vendus de manière libre, sans exclusivité ni interdiction, et ce depuis l’année 1992, il n’y a pas grand chose à dire, ni à faire, si ce n’est peut-être d’enlever Virginie de Valandraud de ce système très particulier de commercialisation qui, dans les millésimes « moyens » n’est porteur que pour les 30 meilleures marques. Sinon Clos Badon, Prieuré Lescours, Bel Air Ouÿ, Bellevue de Tayac, Calvet-Thunevin sont souvent vendus sous forme d’exclusivités territoriales. Les importateurs et les distributeurs n’étant de ce fait pas concurrencés par un  autre opérateur agressif n’ayant envie que de déstabiliser le travail déjà effectué en ne prenant aucune marge parce que le but est là de faire la preuve qu’on est le meilleur. Les marques soumises à ce genre de concurrence doivent  être drôlement fortes pour y résister.

    Pour en revenir à mon courtier, nous avons fait le point des Vignobles Fayat et ce matin, il m’a passé une intention d’achat pour 150 caisses de La Dominique 2006 pour  le compte d’un grand négociant de la place.

    C’est déjà la deuxième demande, et pour le même volume déjà formulé par un autre courtier et pour un autre négociant. La Dominique 2006 a fait bonne impression à certains de mes collègues qui prennent la peine de goûter les produits présentés en primeur et qui sont capables de prendre des positions sans attendre l’avis de Bob Parker ou des autres grands médias américains, anglais ou même français.

    9 h 45 Visite d’une propriété à Saint Emilion où les vins présentés trop froid ont fait le même effet que chez moi (raide, sec, dur). Belle propriété, avec des  responsables charmants. Je regoûterai ces vins à la bonne température.

    De midi à 14h, repas pour 11 personnes à la maison : il s’agissait d’un groupe d’amis de notre avocat, qui voulait marquer le départ à la retraite d’un ami. J’ai rarement vu un groupe aussi gourmand, et cela nous a fait prendre conscience de la chance que procure nos métiers où ce genre de repas est considéré comme normal, alors que dans d’autres professions ce serait considéré  comme le meilleur jamais organisé. Il est vrai que ce repas (et ses vins) était tout simplement parfait.

    De 17 h à 20 h : Assemblée Générale du Syndicat de Pomerol ou je représentais les Vignobles Fayat et Le Domaine Fayat-Thunevin. Cette petite appellation (800 hectares) et le petit nombre de propriétaires donnent à ce syndicat un côté familial et amical, sauf pour un propriétaire qui a posé  à lui seul 90 % des questions, avec une attitude bien française, qui consiste à toujours répéter  les mêmes choses et souvent dans une tournure d’esprit négative. Pas mon genre, mais il faut de tout pour faire une monde … Merci à ceux qui se consacrent à la défense de nos intérêts, syndicats ou autres.

     

     

    Partager cet article
    Repost0
    30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 08:22

    Déjà la parution des premières notes du Wine Spectator et les premiers podcasts sur le millésime !

    C'est vraiment parti !

    Partager cet article
    Repost0
    29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 13:55

    Pourquoi,  au 28 mars, ne parle-t-on pas encore des prix de sortie des primeurs 2006 ?

    Pourquoi, cette année, suis-je tant sollicité pour tous ces vins de qualité mais souvent en déficit d’image ?

    Pourquoi certains de mes collègues m’annoncent-ils tous les ans la fin des vins concentrés ?

    Pourquoi ne pas plutôt dire  comment se fait-il que des vins maigres, végétaux, creux, pas nets, sans fruit, secs, soient toujours produits et même offerts à notre appréciation ?

    Pourquoi confond on respect de l’autre et langue de bois ?

     

     

    Parce que ….

    Parce que j’aime ce métier de négociant, j’ai encore envie de goûter, de découvrir, d’être séduit.

    Parce que, même pendant la dégustation de l’Association des Grands Crus Classés au CAPC hier, j’ai encore été surpris par la qualité de cœur de 3 ou 4 collègues.

    Parce que, même dans l’agitation de nos métiers, 5 minutes d’échanges valent bien toutes les thérapies.

    Parce que, dès que j’ai le blues, mes amis, même éloignés, même différents, m’envoient un petit signe.

    Parce que j’aurai pu ne pas faire ce métier sans passion. Et vaincre mes passions n’est toujours pas d’actualité pour moi.

     

     

    Pour en revenir à la dégustation de l’Association des  Grands Crus Classés de Saint Emilion, j’ai goûté près de 40 crus et parmi mes coups de cœur : Laroze, Clos de Jacobins, Dassault, Fonpéglade (top), Franc Mayne, Grand Corbin Despagne, Grand Pontet, La Clotte, La Couspaude, La Tour Figeac, Soutard (eh oui !), Le Prieuré, Les Grandes Murailles, Clos Saint Martin, Berliquet, et peut être 2 ou 3 de plus.

    Et bien sûr, Fleur Cardinale et La Dominique.

    Ce qui, au bout du compte, fait plus ou moins 50 % de réussite, et donc la preuve que nous sommes dans un bon millésime, même si le marché n’en a pas encore pris trop conscience.

    2006  a plus de fruit, plus de maturité, plus de longueur, plus de pureté que 2004, qui lui a quand même l’avantage d’être lui en bouteille, vérifiable, et surtout à des prix qui paraissent aujourd’hui angéliques.

    Partager cet article
    Repost0