Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 15:59

1) Déréférencement  (pour Hugues)

Non, car notre site n’a pas pour vocation a être le moins cher, le plus fort mais juste permettre de trouver tous ces vins que j’ai en stock. Je suis plutôt du genre cohérent avec mes collègues négociants et je crois que cela se sait, si certains produits posent problème, je saurais les enlever de notre tarif, et j’en ai plein en stock qui n’ont jamais été achetés par mes collègues ni par mes clients, et ou qu’ils n’ont plus en stock ! Ne rien faire par peur de mal faire est un « mal français », mon père né à Paris et ma mère née à Dun sur Meuse ont eu la bonne idée de me faire naître en Algérie et ma peur de ne rien faire m’oblige à faire.

 

2) Campagne primeurs 2008

Il y en aura une, difficile, dure, et alors ? C’était facile pour les 2002 après le 11 septembre ? C’était facile pour les 1991 après le gel ? etc etc . Un bon prix, des bons vins, un peu d’esprit d’entreprise et nous verrons bien.

 

3) Chiffres – la vérité des chiffres !

La crise financière finie pour avoir un impact sur nos chiffres des deux derniers mois. Cela donne pour les 6 premiers mois 7 400 000 euros pour un objectif que je me suis fixé à 13 millions (au lieu de 16) cette année reste encore à faire  5 600 000 euros, difficile mais pas impossible si j’en crois mon carnet de commande, mes réservations et les offres en cours.

 

4) Aujourd’hui Assemblée Générale de l’Association des crus classés de Saint Emilion où je représente le  Château La Dominique. Quelle ambiance après toutes ces histoires de classés, pas classés, pas encore résolus à ce jour. Le Château La Dominique toujours classé, qui a pour objectif clairement annoncé de postuler au grade supérieur a bien besoin de règles claires.

 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 15:56

....Heureux de vous annoncer la mise en route de Thunevin Online – création de Webside Concept (merci Arthur, merci Gérald) – site qui, grâce à toute l’énergie de Valérie Hodent, a déjà commencé à faire quelques ventes en France.

Cela n’a pas pour vocation à concurrencer nos grands professionnels de la VPC, de la vente en ligne, de la grande distribution ni même les  cavistes, mais simplement d’offrir notre gamme à ceux qui ne peuvent pas trouver nos vins dans leur coin.

 

A propos de  vente en ligne, le château Malromé a  été l’enjeu d’une « guerre » féroce entre 2 bons – très bons – sites de vente en ligne.

Même si cela me paraît un peu tiré par les cheveux, la saine concurrence s’est trouvée  un peu bousculée, c’est le moins que l’on puisse dire !

Partager cet article
Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 14:10

Visites :

Reçus au Jean Georges, Three On The Bund, ou je ferais sans doute  un repas dégustation promotion lors de mon prochain voyage si Jacky Goergler  le souhaite et belle rencontre au Méridien et son bon restaurant.

Egalement, visite dans le superbe Park Hyatt de Pudong, et son restaurant, ses restaurants, concept incroyable au 91ème étage (c’est haut, très haut) là encore Shanghai la gourmande, la vivante, l’ambitieuse, est bien servi par un lieu qui manque chez nous et surtout un professionnalisme ou le mot « servir le client » n’est pas un gros mot, vous l’avez compris, la prochaine fois je dors et je mange là si Jean-Marc Nolant le veut bien, j’aimerais y faire une dégustation lors de ma prochaine venue pour la promotion de mes vins et de la société où je possède quelques parts FTI. 

L’anniversaire de FTI s’est bien passé, plein de monde, même si je n’aime pas ce genre de truc, l’ambiance était bonne, le buffet plus que correct et les vins servis pour l’occasion pas trop mauvais ; le « A Nos Amours »  a eu un succès fou, le Saint Valentin proche a sans doute augmenté la perception de qualité de ce vin fait par l’ami Paul-Marie Morillon.

Le Hilton où j’avais choisi de loger offrait des tarifs très attractifs, les petits ou grands restaurants où nous avons mangé toujours haut niveau, le canard laqué enfin compris (c’est la peau qui est la plus savoureuse) et même la raclette par Serge Allegre était délicieuse.

A Pékin, logés au Peninsula (avec ses Rolls garés devant l’hôtel) et deux repas organisés chez Maxim’s de Solana pour les journalistes, avec  le concours de Nicolas Carré et le très très bon repas réalisé le soir pour un petit groupe de franco-chinois à Boulud dans un lieu incroyable (ancienne Ambassade américaine !) repas sans doute cher, servi en accord avec nos vins qui se dégustaient hyper bien et la rencontre avec des clients de Vilhardy et ami de Stéphane Bedenc ont fait que le séjour en Chine a paru encore une fois trop court.

FTI doit y installer un bureau et un magasin ; il me tarde de voir cette nouvelle extension.

Après la Chine et son incroyable vitalité, énergie, l’Inde nous a complètement remis dans l’Asie imaginaire, ses contrastes entre la pauvreté hyper visible et la richesse un peu plus discrète bien que très très présente.

Magandeep Singh nous a bien pris en main et nous avons eu le plaisir de manger à l’Impérial où nos vins sont encore bien présentés sur la carte (merci Pierre, merci Nicole) mais s’il n’y a plus de Présidial ou de Fleur Cardinale, j’espère que le sommelier arrivera à passer la commande de ces vins qui ont bien fonctionné, mais c’est encore une autre histoire…L’Inde n’est pas la Chine. Le temps ici est une philosophie, et aussi il manque tous ces restaurants, hôtels que l’on peut trouver à Séoul, Pékin, Shanghai, ces Boulud Daniel et autres Ducasse qui ouvrent si bien les portes.

La chaîne TAJ n’a pas encore les sommeliers et les vins qui correspondent  aux standards minimum des autres chaînes, et même si j’ai eu l’occasion de boire un bon « Grover réserve 2006 » signé Michel Roland dans un restaurant indien, le très bon « Terrazas des Andes 2006 », malbec d’Argentine bu au Lake Palace de Udaïpur (superbe lieu, superbe hôtel), ce n’est pas ce qui fera de l’Inde un futur vrai marché pour nos vins. Ici aussi la présentation des cartes de vins c’est quelques 1ers crus aux prix réservés à de riches, très riches clients. L’alternative est d’offrir un vin de négoce et rien pour la classe moyenne et pour les vins de connaisseurs, aux prix attrayants, etc, etc…

Donc, vive la Chine, La Corée, le Japon, les Etats-Unis, la France, la Suisse ! Enfin, il y a encore beaucoup de pays où il est encore possible de vendre du vin malgré cette incroyable crise financière.


 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 17:11

C’est relativement facile de déguster dans plein d’endroits très ouverts dans cette période, quoique l’on dise sur Bordeaux, avec peu de contrôles ou de vérifications.

Pour ce qui est de l’UGC ou comme chez nous du reste, il est recommandé, pour être plus sûr, de demander des invitations à un professionnel où vous achetez déjà du vin et qui pourra, vous connaissant, vous faire inscrire. Le but étant, ne l’oubliez pas, de faire la promotion de nos vins pour les vendre, et non pas d’être un endroit de dégustation gratuite concurrent du bar à vin du coin. Je suis sûr que vous n’aurez aucun problème pour obtenir une ou deux invitations. (surtout cette année !)

Partager cet article
Repost0
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 10:39

Dans l’indépendant, journal quotidien du Roussillon, un gros article sur la cave de vinification Thunevin-Calvet désormais terminée et enfin reliée à EDF pour ce qui est de l’énergie photovoltaïque produite par nous sur le toit de notre très beau bâtiment.

Merci à Pascal Carrère, l’architecte, et au Crédit Lyonnais qui a financé ce gros, très gros projet, déjà dépassé par celui plus ambitieux encore d’un collègue américain et toujours réalisé par Pascal Carrère !  Le journaliste a bien compris l’enjeu de notre projet, sur le côté esthétique et écologique. Le résultat peut se visiter, la cave fonctionne plutôt bien ; il y a même un stand de vente directe pour les clients et les touristes de passage, et nos clients professionnels peuvent être même logés dans le village où 2 maisons anciennes ont totalement été rénovées à côté de notre première cave.

 

 

Partager cet article
Repost0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 17:04

Deux gros articles sur Decanter :


-
  
Premier sur le classement de St Emilion et ses procès, classés, pas classés.


- Le deuxième sur Peter Sisseck avec ce titre « THE ACCIDENTAL SUPERSTAR »

Partager cet article
Repost0
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 17:00

Avec Murielle, je reviens de 15 jours de déplacement, et étant aussi toujours nul pour écrire moi-même sur un clavier, le blog a été occupé, et plutôt bien si j’en crois les statistiques et les commentaires.

Avant de faire un petit commentaire sur mon voyage en Chine et  en Inde, juste quelques réflexions sur ce qui a été écrit ces derniers jours.

 

1) Tout d’abord, merci à Lionel Lateyron pour son commentaire sur les 100 ans du Syndicat du négoce Libournais, même si on ne voit pas bien le menu et les vins bus !

Merci pour écrire que la liberté d’expression ne s’use que si on ne sert pas, et aussi pour le remercier de préparer, d’élaborer pour nous et avec nous la futur bouteille de Bad Girl 2008, crémant de Bordeaux, certe appellation peu, pas assez connue qui ne sert que de cadre (trop rigide ?) mais que l’on fera sans doute un petit plus connaître avec une communication plus CAVA CATALAN ou sparkling et en tous cas dans le goût de la fête, des paillettes et du champagne !

 

2) Merci à ceux qui lisent entre des lignes pour comprendre  que même si je ne suis pas toujours exempt de reproche, j’aime ce que je fais et qu’aujourd’hui je suis fier de mon nom et pas des quolibets qu’il suscite, la preuve avec Bad Boy et mauvais garçon pour le marché américain (pour respecter le droit d’usage en cours dans ce beau pays démocratique).

 

3) Impôts et contrôle fiscal, suite au refus de prendre en compte notre point de vue par administration fiscale, l’avocat va passer à la vitesse supérieure et faire rappel au Syndicat des négociants, sans doute aux supérieurs de cette administration fiscale et sans doute aux politiques etc.

Je comprends bien qu’il faille payer des impôts, mais que l’on abuse de son pouvoir pour imposer ses règles, ça non !

 

4) Bruno Gueuning écrit ce que je dis depuis pas mal de temps, concernant « Le vrai travail et la spéculation » et le fait pour les vins de Bordeaux peuvent être toujours aussi attrayants. Il suffit de se balader pour s’apercevoir que les vins de Bordeaux, ce n’est pas que les 100 marques, comme si la France se résumait aux 100 familles !

En tout cas, merci pour les commentaires de l’ami Jean Noël Hervé du Château Moulin Haut Laroque, le voisin de Haut Carles, et ceux de François Mauss du Grand Jury Européen « François, je ne suis pas ombrageux, je suis parfois un peu soupe au lait, c’est différent ! »

Partager cet article
Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 17:05

Je viens de recevoir notre cotation Banque de France annuelle, l’entreprise Thunevin coté E4+, comment faire pour être noté E3++ ?

Partager cet article
Repost0
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 14:14

Le site buveurs d'étiquettes fournit plein de statistiques dans le style de Winemega.
Très utile pour se faire une idée .... des statistiques.

Partager cet article
Repost0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 14:15

Je viens de passer cette dernière semaine avec Jean-Luc et Murielle a Shanghai pour le lancement de Bad Boy et pour rendre visite a nos clients. Ce fut un vrai plaisir. Un tandem de choc ; un mix de douceur, d’humour, d’énergie et de professionnalisme. De quoi vous rebooster pour plusieurs mois.

 

Entre les différents meetings avec la presse, direction le Park Hyatt de Shanghai pour une dégustation avec  Jean-Marc Nolant (Sommelier du Park Hyatt), Vincent Landais (sommelier de French Touch International), Jean-Luc, Murielle et moi-même.





Le Park Hyatt  est une petite ou plutôt grande merveille du haut de ces 495 mètres. Un melange du luxe avec des lignes pures, sans fioritures, de modernité, de matériaux nobles.  Et une vue sur tout Shanghai. 
 Le restaurant est a l’heure actuelle le plus haut du monde, avec une des plus belles cartes des vins de Chine. Pas de Chateau Valandraud pour l'instant mais cette absence sera corrigée très prochainement.

 

Mes délices de ces derniers jours :

L’incontournable : Château de Valandraud 1999

Mon coup de cœur : A nos amours blanc , 2005,  100% muscadelle.

 

 

Partager cet article
Repost0