Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 16:19

Visite des vignobles : la véraison est bien entamée, donc pour nous des vendanges vers le 21 septembre ?


 


J’aime lire les blogs !

Stéphane Toutoundji y parle des consultants avec humour, pas toujours facile comme métier !

François Mauss y parle des dégustations à l’aveugle et de l’opinion de Mark Squire

 

J’ai reçu le film Merlove qui n’aura pas le succès de Mondovino ou de Sideways, mais est-ce un problème ?

 

Kenny Galloway ne perd pas son temps à Bordeaux : après Lafite et  Cos, Kenny tu devrais aussi penser à visiter une cave coopérative et à trouver quelques propriétés inconnues du marché américain.

 

A lire sur votrecoeurfaitboum : la rapamycine, j’ai cru à un jeu de mot imaginé à cause de la rapacité de la filière vin, mais non c’est sérieux et puis si ça peut augmenter les ventes de vin et plus particulièrement du Château La Dominique, c’est bien.

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 16:32

pour le "Davos" du vin

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 14:28

 

Combien de bouteilles de 2008 vendues durant la campagne primeurs de Bordeaux ?

Si j’en crois les courtiers (peut-on les croire ?) et les articles parus ici ou là, les infos confidentielles ou moins confidentielles des châteaux, la rive gauche et ses grandes marques aurait bien fonctionné (comme d’habitude), le sauternais et la rive droite beaucoup moins bien.

Est-on dans les chiffres de la campagne primeurs 2002, qui avait été très difficile (ce n’est pas un euphémisme) ou mieux dans ceux des 2007 ? Moins de vin mis en en marché à cause d’une production moindre et d’un désir de la part de la propriété de raréfier leur produit, et /ou seules les grandes marques auraient bien fonctionné.

Qu’est ce qu’une grande marque ? J’en connais au moins une qui n’a pas voulu, après réflexion, offrir son vin en primeur cette année. Est-ce qu’une grande marque n’a pas le droit de rater (à cause du prix, du timing) une mise en marché ? – c’est déjà arrivé et plus souvent qu’on l’imagine.

Est-ce grave  de ne pas vendre presque toute sa production en primeurs ? Pour moi, oui, si l’on s’est trompé sur le prix, sinon tôt ou tard, si le cru n’a pas trop déconné sur le prix, celui-ci trouvera des clients, peut-être différents, sans doute différents de ceux d’une campagne primeur, mais si le vin est bon pourquoi s’inquiéter ? (à part pour l’argent et les flux financiers)

En particulier, la grande distribution française n’aurait pas trop acheté en 2008 car chargée, trop chargée par ses achats 2007. Pour autant, n’aura-t-elle pas à cœur de proposer ces très très bons et très réussis vins de la rive droite  proposés lors de la campagne primeurs à des prix souvent corrects et qui seront au pire seulement revalorisés du taux de l’argent pour les moins « costauds » , et sans doute de 10 à 15% pour les meilleures marques.

Est-ce que le millésime 2009 sera plus facile à vendre ou à acheter ?

Est-ce que les millésimes 2008, voire 2007, ne deviendront pas séduisants  car disponibles et négociables ?

N’y a-t-il pas aujourd’hui, sans raconter de baratin,  des 2006/2007/2008 biens meilleurs que quelques 2003/2000 ?
 Tout ça grâce à la progression qualitative des crus, du travail accompli tous les ans dans la recherche d’excellence ;

Est-ce vrai que la crise financière se termine ? Ce sera sans doute de là que viendront les réponses. En attendant, les 2008  évoluent bien durant l’élevage en barrique et les suspicieux du 2008 seront bien surpris par la jolie évolution de beaucoup de ces vins.

Doit-on stocker en attendant des jours meilleurs pour la propriété ?

Les foires aux vins de septembre seront capitales pour le marché français.

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 10:45

Visite d'un blogueur américain inscrit à Science Po Paris qui passe 2 mois à Bordeaux pour apprendre le Français le matin grâce à l’Alliance Française et qui, l’après midi fait le tour des propriétés bordelaises qui veulent bien le recevoir, avant de faire un stage de vinification chez Guigual.
La démarche n’est pas très courante et cela prouve encore une fois que la passion est, avec la curiosité, un sacré moteur de motivation.

En effet,  Kenny, après avoir travaillé quelques années au Mexique, reprend ses études et cherche encore sa voie, dans le vin ?

A l’Essentiel, j’ai pu lui faire goûter quelques vins grâce à notre machine Enomatic qui marche toujours aussi bien. Après, en voulant lui faire voir le « garage » historique de Valandraud, nous avons eu la chance de rencontrer Jean Edouard Tribaudeau  ( ex stagiaire) en discussion avec Michel Gracia et c’est donc tout naturellement que la visite de notre chai a pu se poursuivre dans le chai voisin de Gracia qui nous a proposé la dégustation de Angelots 2007 et différents lots de Gracia et Angelots 2008.

Juste le temps pour Kenny d’être amené à la gare de Saint Emilion par Jet et voilà notre blogueur « vacciné » aux garagistes de Saint Emilion !

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 13:24

Même si l’on aime de moins en moins fêter les anniversaires… Nous avons fêté celui de Murielle, samedi 18, avec ses parents  et des amis banquiers à Tokyo au Japon, petit repas simple et on a bu à table :

Un rosé Delamotte brut, tout bon

Un très bon Commanderie de Mazeyres 2006, vin réalisé sous ma direction pour les Vignobles Clément Fayat et dans une catégorie vraiment supérieure, un Clos L’Eglise 1998 Pomerol, grand vin bu trop jeune, et pour finir un très bon là aussi Yquem 2002 d’une pureté cristalline malgré sa grande richesse. Un must.

 

 

Sinon, la banque, ça mène à tout, à condition d’en sortir

Avant ça, j’avais fait le tour des vignes et des chais le matin, avec Eric Talavet qui voulait voir où étaient fait certains vins qu’il vend dans notre boutique « discount » de la rue Guadet, et qui est passé très rapidement du statut de trop vieux directeur de banque de la Caisse d’Epargne bien payé mais malheureux à celui, tout différent, de jeune caviste au salaire bien différent, mais heureux.
L’argent ne fait pas le bonheur, j’en avais entendu parler (à l’école) mais dans l’histoire personnelle d’Eric qui sera peut être un jour reprise tant elle est extrême, celui-ci trouve un travail qui lui plait enfin, et c’est vrai que je retrouve un peu de mon histoire, même si c’était en d’autres temps que j’avais pris la décision de donner ma démission d’employé de banque du Crédit Agricole.

 

 

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 15:57

Mercredi soir à La Dominique, réception avec visite et repas pour 6 américains collectionneurs, amateurs et banquiers heureux !

Dégustation de : La Dominique 2006 -2007 -2008 (énorme vin !)

A table, nous avons eu Blanc de Valandraud N°2 2007, Domaine Fayat-Thunevin Pomerol 2006, La Dominique 2003 (délicieux), 1998 (fermé), et le grand- très grand 1989.

 

Jeudi, la matinée passée au bureau, puis de  midi à 14 h 30 repas de travail à Fleur Cardinale, précédé d’une dégustation.

A 16h, interview avec la télé allemande ARD et la  radio RTL à L’Essentiel pour un reportage rapide (la crise, les prix, le classement)

18 h30 à Clément Pichon avec Barbara pour recevoir les « VIP » invités par Clément et Jean Claude Fayat.

Le soir, vive la télé. Tranquille.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 14:49

Cette bonne brasserie située 12  allées de Tourny à Bordeaux fait partie des institutions. J’y ai mangé à midi avec Philippe Dufresnoy qui écrit un livre sur Saint Emilion, vision des gens plus que des « châteaux ».

Philippe est connu pour réaliser des dessins en remplaçat les peintures par du vin ?! Un nouveau débouché ?


En tout cas un repas sympa, simplement 2 steaks tartares, 2  cafés et surtout une bonne bouteille de Fleur Cardinale 2003.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 14:03

Les cigales qui chantent à tue-tête, la chaleur tropicale de ces derniers jours et aujourd’hui les orages qui reviennent. Et là, je redeviens paysan, angoissé par ces nuages qui ont déjà amené la grêle il y a peu. Vivement les vendanges !

 

 

Quel travail…mais quel temps gagné !

Sur La Passion du Vin, je consulte régulièrement la revue de presse dans le quartier livres, journaux, medias web.

Suite à ma déception lors de la dégustation de ce Faugères bu à Plaisance, il suffit de lire ce qu’en disent les intervenants du site.

Sur les Carnets de Dégustation, ce sont les articles publiés sur le forum que j’aime bien lire de temps à autre (le dernier édito sur la RVF Bling bling)

Sur le site du Grand Jury Européen, le blog, toujours intéressant

Comment va faire Terre de Vins pour inventer un site vivant ? Et la RVF ? et…..

Sur Vinifera (Jacques Perrin) quelques notes :

Valandraud 92-94

La Dominique 91-93

Fleur Cardinale 90-92

Haut-Carles 90

La Commanderie de Mazeyres 89-91

 

Partager cet article
Repost0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 15:06

Gault et Millau a sorti son spécial Bordeaux 2008, avec un vrai gros travail de fond. Encore un média qui trouve plein de qualités à ce millésime.

 

« Ras la bouteille », le blog de Stéphane Toutoundji (et pas parce qu’il est pied-noir ou employé de banque mais parce qu’il m’aime bien)

 

Une interview, une vraie, dans l’Amateur de Bordeaux : Bernard Magrez répond franchement, avec quelques citation à la Audiard :

« Les durs passent, les faux-durs trépassent »

« La réussite, c’est vivre debout »

 Toujours dans l’Amateur, un grand portrait de Denis Dubourdieu

 Les 2008 pour Bernard Burtschy et selon lui, la réussite de vins faits par beaucoup de mes amis (Fleur Cardinale et Haut Carles)

 

Le blog de Jacques Berthomeau

 

Et l’organisation de Vinexpo qui prévoit 45 000 visiteurs ! C’est pas rien.

Partager cet article
Repost0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 15:18

 

Château Bel Air Ouÿ

Château La Dominique

Château Valandraud

Clos Badon Thunevin

Virginie de Valandraud

Château Mont Pérat

Blanc de Valandraud n° 1

Château Mont Pérat Blanc

Château Clerc Milon

Château d’Armailhac

Château Gruaud Larose

Château Chasse Spleen

Domaine de Chevalier blanc

Domaine de Chevalier rouge

Château Haut Bages Liberal

Château Camensac

Château Ferriere

Château Guiraud

Château Lascombes

Château Rauzan Segla

Château Beychevelle

Château Sociando Mallet

Château Le Boscq

Château La Garde blanc

Château La Garde rouge

Château Belgrave

Château Smith Haut Lafitte blanc

Château Smith Haut Lafitte rouge

Château Cantelys blanc

Château Cantelys rouge

Château Lafon Rochet

Château Grand Barrail Lamarazelle Figeac

 

 

Voici la liste des vins goûtés en présentation primeurs 2008 à Osaka et Tokyo, en compagnie de 2 collègues négociants importants de la place de Bordeaux.

Tout cela était organisé  pour la 3ème fois par notre important ami-importateur, suite à ma proposition lancée il y a donc plus de 3 ans, suite à ce constat : le Japon est un vrai  marché, mature, lointain, alors pourquoi ne pas proposer là bas ce que nous savons faire à Bordeaux ? Et voilà que ce 3ème évènement devient très très professionnel, rodé et pour tout dire un exemple de ce que nous pourrions faire ici.

2 conférences animées à Osaka et à Tokyo par un journaliste-écrivain Mr Yamamoto, qui a écrit un livre sur la bulle spéculative des prix des Bordeaux (SIC), à chaque fois pour 40 professionnels , et suivie par une dégustation plus ouverte pour 150 à 200 personnes (sommeliers, cavistes, journalistes dont Mr Tanaka de Wine Art et Mme Ebisawa d’Enoteca )

Des ventes ont même eu lieu durant ces présentations et, si j’ai bien compris, notre importateur  a réalisé une progression de 40 % de ses ventes primeurs cette année.

Visite de quelques caves et restaurants appartenant à notre importateur, m’a  permis de voir encore de plus prêt tout le travail fait pour vendre nos Bordeaux qui ont fort à faire pour lutter contre la concurrence des vins espagnols ou chiliens ! L’importance de Parker est ici tout aussi prépondérante qu’ailleurs, avec aussi la série manga « les gouttes des Dieu » qui a propulsé Mont Perat dans la catégorie des vins incontournables (et qui aurait également parlé de Bad Boy ?)

Des repas de qualité, surtout celui organisé à la maison de notre partenaire ou la daube de bœuf et le bœuf de Kobe valait au moins 2 macarons au Michelin.

Un Evangile 1989 sublime, un champagne Cattier cuvée  Renaissance 1999 délicieux, un Présidial 2000 que je regoûterai  à la maison  tant j’ai été agréablement surpris par sa jeunesse, un Mouton Rothschild 1988 style ancien austère  et un très agréable Riesling allemand Otts 2006, tous ces vins servis dans de beaux verres Riedel et à la bonne température !

Durant les dégustations primeurs, j’ai pu être étonné par le très haut niveau de qualité du Gruaud Larose 2008 qui trouve là un style opulent et moderne (que j’affectionne) sans perdre la finesse de ce vrai  Saint Julien, et bien sûr les très bons Lascombes et Domaine de Chevalier. La Dominique qui a fait  son grand retour et Valandraud, toujours aussi célèbre (... modeste avec ça )


Sinon bien sûr hôtels et chambres propres et confortables, le train Shikansen toujours aussi rapide et surtout, surtout une propreté, même dans la gare fréquentée par des milliers de voyageurs, il serait possible de manger par terre.

Vive le Japon où je dois repartir avant la fin de l’année pour rencontrer mes autres clients.


Merci aussi à toute l’équipe de notre importateur, aux traducteurs et traductrices, aux commerciaux et aux dirigeants qui, cette année, ont fait plus et mieux encore pour que nos relations commerciales et amicales soient encore meilleures. En tout cas, j’ai bien reçu le message d’une ambition retrouvée pour nos 2  maisons !

 

Pour continuer sur le voyage au Japon, le château Lafont Fourcat est le vin préféré du restaurant brasserie français « Viron » à Shibuya où les portions valent presque celles de l’Ami Louis à Paris.

Le boeuf matsusaka a la texture de la joue de bœuf pour faire une daube réussie (le prix ne doit pas permettre de servir les mêmes rations qu’à la maison !)

Les dégustations de primeurs avec connaissance des prix de vente sont vraiment la bonne voie pour continuer à promouvoir nos ventes.

 

Sinon, et ça n’a rien à voir,  Obama a mangé à Paris dans une brasserie  que nous avons le plaisir de servir (La Fontaine de Mars)

Je dois aller au Brésil avec Air France, Murielle n’a pas l’air d’être décidée…

Perpignan champion de France de rugby , après Bordeaux pour le football, voici de bonnes nouvelles qui auront ces retombées positives sur nos ventes de vin :

 

J’ai goûté le Jean-Rosé, le rosé fait par Jean Roger dans notre belle propriété. C’est bon (vente directe à la propriété)

Un Clos Del Rey 2002  bu à table pour fêter Perpignan, était tout simplement de circonstance !

Beaucoup, beaucoup de commentaires sur mon blog pendant mon voyage au Japon. Merci Caramba et les autres, je prendrai le temps d’approfondir mon sujet « politiquement incorrect » pour m’expliquer sur les critiques et ce qui peut m’incommoder, moi qui est tant été gâté par ailleurs…
Mais qui aime bien, châtie bien !

 

 

Partager cet article
Repost0