Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 15:44

Verticale du chateau Le Gay de 2003  à 2011 et du Château La Violette de 2006 à 2011 organisée au château Le Gay par Catherine Péré  Vergé et sa fille, avec la présence de Michel Rolland, les collaborateurs et nous, les négociants bordelais et les courtiers.

La Violette 1.8 hectares de 100% merlot et Le Gay 6  hectares et 90 % merlot + 10%  cabernet franc : 2 propriétés emblématiques sur des terroirs de 1er cru et l’énergie pour faire les meilleurs vins.

Les 2010 sont remarquables.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 13:40

Le 4 au soir et le 5  septembre à midi, avant le résultat du classement, nous avons bu à table avec des amis à la maison :

Bad Girl

B de Basilio 2010 grenache blanc de la Rioja, pas de nez mais en bouche formidable, ample et frais.

B de Basilio 2007  Rioja 62% tempranillo  32% grenache et 6% graciano. Grand vin, tout simplement.

Er ensuite, à l’aveugle :

Fleur Cardinale 2008, délicieux, fin, ultra buvable

Canon La Gaffelière 2008, très puissant, il aurait fallu 4 ou 5  heures de carafe , grand vin.

Ensuite, Fleur Cardinale 2009  et Clos Badon 2009 tout les 2 déjà accessibles, bons à boire. La puissance enrobée par la douceur de ce merveilleux millésime.

Le lendemain à midi, au restaurant le Clos Mirande à Montagne, repas de travail avec Fleur Cardinale 2008 et 2009, reconfirmation du haut niveau de ces 2  vins.

md_40890_4e0aa2190f0a09abe06e9c208d4ac617.jpg

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 14:52

Bettane et Desseauve ont sélectionné pour Terre de vins les 20 meilleurs Pomerol 2009 et notre Clos du Beau Père en fait partie  :


"Ce domaine de quatre hectares, ex-château Ratouin, fut racheté par Jean Luc Thunevin en 2006. Le vignoble est constitué de deux parties :  deux hectares de sols sableux et deux autres situés sur le plateau, dans le secteur de Bourgneuf. Ces deux terroirs différents sont assemblés pour donner le Clos du Beau Père, nom donné par affection au père de son épouse Murielle. C’est un vin onctueux et plein de sève.   15/20

Les Cépages : 90% merlot, 10% cabernet franc

La dégustation : Un Pomerol consensuel, aux tanins un peu fermes mais cependant de bonne constitution. Puissant et droit, il sera parfait avec une volaille truffée ou une joue de bœuf confite."

 

 

CLOS-DU-BEAU-PERE--2009.jpg


 

Les places d’honneur de ce palmarès sont occupées par  Château Le Gay, Château Bonalgue, Clos du Clocher, également bien classé Château Franc Maillet ( 6ème), Château La Violette (13ème)

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 16:12

Clos Badon considéré comme une bonne affaire par le site le Figaro.  Clos Badon acheté en 1998  et dont j’ai transformé le nom en Clos Badon Thunevin, car Badon est un nom partagé par 3 ou 4 propriétaires qui possèdent des vignes sur ce terroir particulier, en bas de la côte Pavie et qui est une très ancienne propriété existant sous ce nom avant 1800 et faisant régulièrement de très bons vins, niveau haut du tableau des crus classés de Saint Emilion, et en effet, j’ai toujours dit à mes amis et à mes clients que Clos Badon était « la  bonne affaire » chez nous.

Donc, merci au Figaro et à ses dégustateurs : Ian d’Agata, Abi Duhr, Peter Moser, Roger Voss, Bernard Burtschy.

Ces jours-ci, pas mal d’articles sur nos vins : la RVF, Gault et Millau, Wine Doctor, et aussi en Corée, en Inde… Merci.

Partager cet article
Repost0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 16:48

C’est le moment des sorties en librairie des Guides 2013 RVF, Bettane & Desseauve, Hachette, etc…

Difficile de se renouveler  car, comme dans le Michelin, c’est seulement 10 % des crus qui changent en bien ou en mal, c’est selon le travail des producteurs et les changements dans les rédactions : tel critique, journaliste aime les vins plus modernes (c’est rare ces temps ci) ou plus «natures » ( c’est plus courant, surtout à la RVF). Belle polémique d’ailleurs sur le choix d’Hervé Bizeul (Clos des fées) de ne plus vouloir être dans le guide de la RVF. Les blogs d’Hervé, du Grand Jury, de la Passion du Vin donnent eux aussi une interprétation de ce choix vu côté partisans et côté opposants.


Cela me rappelle que moi aussi j’ai fait ce choix dans le passé, de ne pas mettre mon vin dans les dégustations de tel ou tel guide. C’était seulement pour éviter à ces guides d’avoir à goûter un vin de garage sans terroir ni héritage, trop riche et trop puissant, le trop cher n’étant pas leur critère de sélection, sauf, bien sûr, concernant mon « cher » Valandraud. J’avais même fait l’impasse pour des revues ou des journalistes sérieux, sachant que mes vins n’étaient pas leur « tasse de thé ». En vieillissant je suis plus « cool », partant du principe que quand on caricature trop mon vin, quand on le classe ou le note trop mal, cela se verra et si mon vin plaît à d’autres, et bien, les lecteurs sauront faire leur choix d’acheter ou non le livre ou le vin !


Cela mérite en tout cas de se poser la question : faut-il participer à un examen si l’on est sûr d’avoir une mauvaise note, surtout si à l’évidence les règles des critères de notation sont changées ?

 Doit-on être masochiste plutôt que pragmatique ?

Partager cet article
Repost0
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 08:33

Bouteilles bues à table, le soir, cuisine de qualité, ambiance très agréable, avec des magnums de Bordeaux 2008.

 

1er service

 Château  Rouget, grande réussite, depuis le temps que je trouve ce cru sous-évalué, c’est le rapport qualité prix de Pomerol, un vin complet et encore plein de promesses….

Château La Conseillante au style inimitable et Haut -Carles, la confirmation du haut niveau de ce cru en attendant le formidable 2011.

 

2ème service

Château Pichon-Lalande, château Montrose et encore un Haut-Carles en très grande forme, les dégustations comparatives sont terribles, le grand jury de l’ami François Mauss en fait la preuve à chaque fois.


En attendant la récolte 2012, beau temps, très beau temps, l’appellation Margaux dans un communiqué parle d'un millésime 2005, tant mieux, si ça pouvait être vrai..

Partager cet article
Repost0
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 09:04

Véraison

La véraison se passe plutôt bien, le soleil présent redonne le moral et fait même un peu de dégâts en brûlant les grappes exposées récemment au soleil après effeuillages sans doutes trop sévères, fait chez nous pour prévoir les dates de vendanges un peu plus tardives et fait baisser  les volumes , mais nous avons encore 45 jours à attendre pour savoir ce que sera ce millésime 2012, qui sera celui du nouveau classement de l’appellation Saint-Emilion 2012.


Bu avec des amis Petit Taluos 2011, tout simplement très bon, vin de plaisir, des parfums de syrah et un fruit suave, le prix est un cadeau.

Le grand vin Taluos  2010 est plus proche d’un bordeaux classique qu’un Cabardès, Eric m’avait demandé ce que j’en pensais, j’ai mis 2 jours pour me rendre compte de cela, trop sage, trop classique bordelais, pas assez ‘’ fou’’ Cabardès comme l’est le deuxième vin, néanmoins un bon vin à regoûter dans 2 ou 3 ans, car les précédents millésimes 2000 sont très bon maintenant, ce vin est peut-être simplement fermé.


Dans le même repas un Croix de Labrie 2009 de très très haut niveau, une grande bouteille, vraiment.


Partager cet article
Repost0
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 16:06

James Suckling a renoté les 2009 en Août et nous avons,  grâce  à lui, vendu du vin en Chine, à Hong Kong, à New York et au Québec. Merci à nos clients et merci à James Suckling qui nous permet d’améliorer  nos ventes dans ces pays.

Il note très bien ce millésime 2009 qui plaît vraiment également dans nos magasins  de Saint Emlion : le côté sexy, mûr, rond et buvable de suite n’est pas étranger à ce succès. En effet, les discours « à garder pour dans 20 ans », « le vin est de garde, il faut attendre », ça ne vaut pas « goutez moi ça ! c’est bon ! Combien de bouteilles ? »


Bon, retour  aux notes de James Suckling qui a donné , à juste tire, 97  points à Valandraud dont je pense qu’il est le meilleur fait par nous, en attendant le 2010 ? Et ensuite, toute une série de belles notes : Virginie de Valandraud  avec un 94, se situe dans les grands succès des « seconds vins » de Bordeaux. Bellevue de Tayac 87, De Carles 92, Fleur Cardinale 93, Secret de Cardinale 94, Franc Maillet Jean Baptiste 93, Gracia 94, Haut Castenet 89, Haut Mazeris 92, Sansonnet 93, Vieux Brandard 92, Clos Badon Thunevin 92, Clos Romanile 93, Galaxies 2 Romanile 91, Sabines 92, Domaine Virginie Thunevin 91, Bad Boy 93, Haut Carles 91, Guilbonnerie 90, Clos du beau Père 93… ça fait quand même pas mal d’arguments pour aider à la vente de nos vins ou de ceux de nos amis.

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 19:04

(et déjà une belle commande de Dentelles 2008)


Enfin ! Attendues depuis de longues semaines/mois, 2 notes et commentaires de Kim Marcus pour 2  de nos vins du Roussillon : Thunevin-Calvet 2008 Dentelles et Hugo.

Cela devrait nous aider à promouvoir notre propriété et les vins de cette région qui n’ont besoin que d’aide commerciale et médiatique . 

 

Merci à la RVF, merci à Bettane & Desseauve, Decanter et Wine Advocate pour leur intérêt pour nos vins et cette belle région qui voit par ailleurs arriver des américains ambitieux. Déjà un gros projet de plus de 100 hectares et des ventes aux USA déjà formidables pour cet américain qui bénéficie d’un savoir faire et savoir vendre. A Bordeaux, ce sont les Chinois qui achètent les propriétés, à Maury dans le Roussillon, ce sont les Américains. Vive la mondialisation, car  quand j’ai visité ce chai « américain » à Maury, il était parfait, très beau, réalisé par Pascal Carrère, celui qui a réalisé le nôtre et fait par des artisans français, espagnols, avec des cuves en inox de notre ami Lejeune et dedans des belles barriques françaises. Les employés sont des gens du coin, c’est ça aussi peut être le plus important : faire vivre la région.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 11:16

Alternative pour les Saint Emilionnais qui veulent boire bon et pas cher (moins de 30 euros sur table), et présent au Clos du Roy et au Tertre, Cazal de Roques 2000 Minervois fait à l’époque pour nous en exclusivité avec la compétence et le sérieux des propriétaires et du consultant œnologue local Lucien Robert.


Le 2002 est très bon bien sûr et nous en avons encore en stock 8900 bouteilles. C’est dire si cette appellation et ce cru sont oubliés dans mon tarif par moi et mes collaborateurs. Mais le 2000, dont nous n’avons plus une bouteille, est tout simplement grand, encore grand malgré ses 12  ans d’âge et son 100% bois neuf. Merci Seguin Moreau, sur le coup notre fournisseur exclusif et toujours leader chez nous avec plus de 50 % du total de nos achats de barriques neuves (près de 100 % tous les ans).


A propos de restaurant, moi qui n’y avais quasiment jamais, je me rattrape ces temps ci. A midi, un très bon menu à 30  euros à l’Envers du Décor, avec une crème brûlée à la vanille à se damner, des  plats cuisinés à partir de produits frais, ce qui n’est pas si courant que ça et mérite d’être souligné.  Le café Illy avec le canelé et le macaron de Nadia Fermigier terminent en beauté ce repas pris à l’ombre d’un bel arbre sous la terrasse intérieure, au calme des bruits de la ville de Saint Emilion.

Partager cet article
Repost0