Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 18:00

Invités à Carles, Meursault Domaine Prieurs pour l'apéro (j'ai oublié le millésime) et ensuite, à table pour les 14 convives, 2 bouteilles ouvertes pour chaque vin : Haut Carles 2010, bon vin en train de se fermer, et Pontet Canet 2010, le vin de la soirée, la classe.

Ensuite, "direction" Pomerol avec un Clos l'Eglise 2008, bouteille légèrement bouchonnée, ce qui est le pire qui puisse arriver à un vin - peu bouchonné, mais un vin du coup  un peu sec, sans charme. La bouteille ouverte pour la remplacer a été elle très conforme à ce vin, et comparée au rapport qualité-prix Chateau Rouget 2008 et à un Pichon Comtesse de Lalande. La rive droite était encore à l'honneur avec ,pour finir, Gracia 2009. Difficile de se plaindre des vins servis dans cette maison

 

D'autres repas à la maison :

Un champagne qui m'a été offert, Marquet, puis un Valandraud blanc 2006, suivi, à l'aveugle de Reignac 2010 et Chateau Pressac 2010. Reignac était de grand niveau, tout ça suivi de Fombrauge 2008, là aussi vraiment bon, et ensuite  Chateau Lascombes 2005 qui m'a bien séduit. Mais les 2 derniers vins ont fait unanimement plaisir : le très très bon Clinet 2009 : la classe et la buvabilité, et notre Clos Badon 2009 qui  n'avait pas la finesse de Clinet mais qui ne s'est pas fait larguer.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 17:15

Mardi 19, dès le matin, entretien et visite à Valandraud avec 2  collègues négociants bordelais et l’après midi, dès 15 h, au laboratoire Rolland, avec Rémi Dalmasso, notre maître de chai et Jean Philippe Fort, notre œnologue conseil du Laboratoire Rolland, préparation des assemblages de nos 3 cuvées principales de Saint Emilion : Virginie de Valandraud, Clos Badon Thunevin et bien sûr, Château Valandraud (y compris notre cuvée confidentielle Axelle). Chaque lot a été goûté avec attention, chaque tonnelier goûté pour faire le tri entre ceux qui favorisent nos vins en primeurs et ceux qui mettront en valeur nos vins en fin d’élevage. Oui, notre vin est présenté au mois de Mars-Avril au jugement des critiques et des acheteurs. A nous de faire au mieux concorder ce que nous avons aujourd’hui avec ce que nous allons livrer à nos clients en bouteilles dans 18 mois ! 

C’est la raison pour laquelle la dégustation primeurs est si pointue pour nous et nos juges ; en effet il faut savoir qi l’échantillon présenté aujourd’hui par nous sera vraiment proche de ce qui sera livré, et c’est d’ailleurs pour ça que les journalistes les plus notables goûtent jusqu’à 3 fois nos vins : en primeur, avant la mise en bouteille et après la mise en bouteille, voire souvent 2,5, 10 ans après. C’est comme ça que ça fonctionne : une marque, une propriété, ses dirigeants finissent pas être crédibles si les échantillons primeurs correspondent aux vins goûtés après aux USA, au Japon ou ailleurs !

Cette dégustation, chose rare car complexe et souvent un peu confidentielle, a été filmée par une équipe de télévision française qui sera dans le vignoble près de 50 jours (à 3 personnes) pour faire un film d’une durée de 2 heures qui sera diffusé sur le 3ème chaine de télévision française .

 

Dans l’après midi, le critique Jean Marc Quarin a commencé chez nous à goûter nos vins et quelques uns des vins réunis pour lui à sa demande, c’est déjà le 2ème critique reçu, après Antoine Gerbelle de la Revue du Vin de France.

Le soir, autre programme, j’avais le privilège de pouvoir remercier une équipe de journalistes japonais, rédacteur en chef, photographe, interprète et journalistes de la revue Winart, mais surtout Mr Tadayuki Yanagi qui, il y  a maintenant plus de 15  ans, avait écrit un article énorme, énorme de par les conséquences pour nous en terme de notoriété, dans la revue Brutus avec l’invention de « Cinderella Wine », il a contribué à faire de Valandraud un vin culte, encore aujourd’hui, au Japon.


Donc, repas pour 11 personnes préparé par Murielle, simple : omelette aux truffes, poulet fermier rôti, pommes de terre et cèpes, flan maison au caramel. 1 magnum de Bollinger, suivi à l’aveugle du 1er millésime fait avec Rémi : Valandraud 1998 et  La Fleur Pétrus 1998, Tadayaki a trouvé le 1er le millésime et a su décrire les différences de goût  des 2 vins. La Fleur Pétrus était superbe et a été préféré par 10 des 11 personnes présentes, sachant que l’accord avec le plat était parfait. Ensuite, un peu déroutant pour tous, j’ai servi 2 vins plus jeunes sur les poulets rôtis : Pétrus 2006 et Valandraud 2006, c’est rare mais je ne sais pas comment je me suis débrouillé, j’ai oublié où j’avais mis Valandraud et Pétrus et donc j’ai pensé que tout le monde préfèrerait Pétrus, y compris moi, et j’ai été surpris de voir qu’il s’agissait de Valandraud : la puissance et la jeunesse. Pétrus, plus discret, plus élégant, aurait été mieux servi avec l’omelette aux truffes. En tout cas, tout le monde s’est régalé, les verres finis jusqu’à la dernière goutte et les conversations et le son ont commencés à prendre de l’ampleur. L’ambiance faisait groupe d’adolescents en train de préparer leur soirée en boîte. Sûr, le vin est un formidable produit pour briser la « glace », Pétrus, ce grand vin apporte même un plus inimitable à chaque fois que j’en ouvre une bouteille, un souvenir inoubliable !

Après, Valandraud 2009 car j’avais reçu dans la soirée un texto d’un ami qui me disais que ce 2009 était mon meilleur ambassadeur !

Puis, sur le dessert, Yquem 2001 tout simplement, pareil tout le monde a trouvé ça réellement  bon et pour finir, après le café, un peu de Cachaça artisanale reçu lors de mon dernier voyage au Brési : Cachaça macérée avec des bananes, un "après dessert" liquide.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 15:25

Samedi soir, avec un groupe d’amis de notre âge, nous étions invités chez un couple d’amis de Libourne, dans leur belle maison et, avec un repas de qualité, bien sûr quelques vins : Champagne Delamotte (même maison que Salon) et Dom Pérignon 2002, bons tous les 2 bien sûr, et ensuite, à l’aveugle, un étonnant Crozes Hermitage 2006 d’Alain Graillot, fermé à double tour, presque rive gauche ?


Le vin qui a suivi a été tout simplement remarquable, grande classe,  grand vin : Clos Fourtet 2003 , difficile de faire mieux dans ce millésime. Après un Beauséjour Duffau 1995, il fallait oser.... un Vieux Château Palon 2009 aux qualités indiscutables, et au prix très doux, une découverte pour moi que ce Montage Saint Emilion.


 Le dernier vin servi fut le très jeune château La Conseillante 2006, belle réussite là aussi mais ce n’est pas une surprise. Sur le dessert au chocolat, un Maury 1983 de la cave coopérative de Maury, voilà des amis qui savent notre attachement à cette belle  région qu’est le Roussillon.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 17:49

 

Après la visite des chais du château Fleur Cardinale pour mes collaborateurs, repas  à midi à la table des propriétaires avec les vins des la propriété,  Fleur Cardinale  et Croix Cardinale 2011 pour démarrer, puis Fleur  Cardinale  2006 et 2008, suivi de 2005 et 2010, et pour finir, le 2009.  A table, ces vins se sont bus très facilement.

 

2013-03-12-13.16.40-1.jpg

J’ai été, comme tous je crois, séduit par le 2010 aux tannins ultra fins, texture douce et, en second - étonnant, et même  si c’est un millésime moins médiatique, par le 2011... mais la régularité de la qualité est la norme de cette propriété. 

Demain je participerai aux dernières dégustations d’assemblage du 2012 pour la présentation primeur.

Partager cet article
Repost0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 17:43

1ère grande dégustation intégrale de Château Valandraud depuis son classement en 1er grand cru classé, et à partir du 1er millésime - 1991, faite par Jean Marc Quarin, grâce à la cave d’un amateur qui a vraiment une belle cave et le bon goût d’y avoir Valandraud !

Notes et commentaires sont à lire sur le site de Jean Marc Quarin


Je savais que nous avons particulièrement réussi notre 2003 mais je pense réellement que notre 2010 et, pour moi, 2009  sont supérieurs. Le 1995 a du souffrir d’un bouchons déviant, à peine, c’est le pire pour nos vins car le vrai bouchonné est facilement détecté.

Le 1992  est toujours  au top du millésime, comme pour moi le 1994.


L’Interdit de Valandraud 2000, meilleur que Valandraud « normal », le 2004  très très bien noté par Jean Marc Quarin, ce  millésime nous aura, à Murielle et à moi bien fait souffrir. C’est celui qui m’a obligé à faire plus appel à Murielle quant aux choix stylistique de nos vins pour les millésimes suivants, ce qui a d’ailleurs fonctionné  parfaitement.

Partager cet article
Repost0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 16:42

Robert Parker a mis fin au suspense en publiant juste avant le weekend dernier ses notes  sur les Bordeaux 2010 après mise en bouteille, et Valandraud a obtenu la très bonne note de 97 +  :

 

 

"A real classic from Thunevin's 20 acres of vineyards is the 2010 Valandraud, a blend of 90% Merlot and 10% Cabernet Franc. A powerful wine showing even better from bottle than it did from barrel. The classic graphite nose intermixed with some licorice, sweet black cherries and black currants, forest floor and incense is on display in this powerful, super-concentrated, well-delineated wine, which is full-bodied, dense and moderately tannic. Unlike most Valandrauds, this wine will benefit from 4-5 years of cellaring and keep for 20-25 years."  RP

Partager cet article
Repost0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 16:20

Coup de cœur de Jean Marc Quarin pour la cuvée  A nos Amours 2010 du Château Lafont Fourcat, propriété de notre ami Paul-Marie Morillon, dont nous sommes fiers d’être le distributeur  exclusif de ses vins. A signaler de plus que Paul-Marie est la personne qui nous conseille pour tout ce qui concerne notre vignoble

  • Coup de cœur et Outsider

A nos Amours 2010 par Lafont Fourcat, Bordeaux AOC.
"A l’occasion de la Saint Valentin, celle qui ne se date plus quand on est amoureux voici le plus beau vin de l’appellation Bordeaux que je connaisse. Couleur intense, nez fruité, mûr et finement toasté, bouche grasse, puissante où le merlot (100 % dans ce vin) vendangé à point brille de tout son éclat fruité-frais tout en offrant le charme de sa texture finement crémeuse. Finale longue, savoureuse à la tanicité charnue. C’est très bon. J’ajoute que l’étiquette et la présentation de la bouteille lui donnent aussi du charme. En vente chez Jean-Luc Thunevin à Saint-Emilion ; bien moins si vous êtes un professionnel. Comme tout grand vin, il saura se garder. 2016-2026." JMQ

Partager cet article
Repost0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 18:02

Parmi les nombreuses dégustations organisées par Casa Do Porto au Brésil, nous avons pu goûter ou boire nos vins blancs  Valandraud N°1  2007, énorme vin actuellement et N°2 2006.

Pour les rouges : Clos du Beau Père 2006, Clos Badon Thunevin 2006, Château Valandraud 2005, 2009 et Valandraud cacher 2001, Virginie de Valandraud 2006 et 2009, là aussi énorme vin.


Le Brésil est sans doute, après la Russie, le plus grand consommateur de notre Interdit de Valandraud 2000 Vin de Table qui se goûte très bien actuellement, comme je  l’ai déjà dit lors du repas partagé avec Henri Duboscq du Château Haut Marbuzet.  Nous avons également bu la très très rare bouteille de 3 Marie 2006, 100% grenache, dommage que Parker ne l’ai jamais bue, suivie de notre Maury 2004. J’ai pu boire un excellent vin du Brésil pétillant le Zanini LH 2008, et un rouge cabernet sauvignon Don Abel 2005  plus que correct, et d’autres vins goûtés mais mieux vaut ne pas se rappeler de leur nom…

Et tant que j’y pense, merci à l’Alliance Française, nous ne savons pas assez dire la chance d’avoir cette institution si utile à l’image de la France.

Partager cet article
Repost0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 19:19

James Molesworth a tout récemment publié ses notes de dégustation des 2010, parmi lesquelles :

Château Valandraud : 96

Virginie de Vlandraud : 92

Clos Badon Thunevin: 92

Château Bel Air Ouÿ :90

3 de Valandraud : 90

Château Bellevue de Tayac  : 90

Clos du Beau Père : 90

Valandraud blanc : 93

Virginie de Valandraud blanc  :90

Chateau Franc Maillet "Jean Baptiste" : 92

Château Sansonnet : 92

Château Fleur Cardinale :93

Marojallia : 93

Domaine Virginie Thunevin : 89

Domaine des Sabines : 89

Château La Guilbonnerie : 88

Présidial Thunevin :88

Etc...

Partager cet article
Repost0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 17:15

Le beau commentaire de François Audouze sur la dégustation des vins que je présentais au Bistrot du Sommelier de Philippe Faure-Brac, a été suivi  d'une très belle description par William "Santorin" à propos d'une bouteille de Valandraud 2006, ouverte et épaulée la veille au repas, et de plus carafée.

 

2006 est pour nous une vraie réussite, éclipsée par le 2005. Ce millésime est celui que j'ouvre quand je veux surprendre, comme d'ailleurs le 2002, dont personne ne parle.

Partager cet article
Repost0