Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 17:50

 

Un Japonais, pour un article à paraître au Japon qui traite du vieillissement du vin, vaste sujet surtout à Bordeaux où c’est en partie grâce à l’aptitude des grand vins à bien vieillir, voire pour certains à se bonifier grâce au temps, que Bordeaux a bâti sa grande réputation.


5 ans, 10 ans, 20 ans et même plus pour quelques vins exceptionnels, et l’effet collectionneur  rareté font de Bordeaux une valeur sûre. Mais les questions étaient plutôt sur les effets de la température de conservation, froid, trop froid, 10 degrés, 14 degrés, 18 degrés ? Chocs thermiques, vibrations, humidité…


Ce fut l’occasion de boire à la maison avec un banquier ami de passage, Valandraud 1994, superbe bouteille réalisée à l’époque dans le garage avec peu de moyens et l’aide de  Michel Rolland – déjà ! Bouteille ayant bénéficié de conditions de stockage parfaites, bien que rachetée par moi en Allemagne, et une  surprenante - car encore bonne même si son apogée était dépassée – Virginie de Valandraud 1994. Le Valandraud 1994 était lui au début de son apogée, un vrai régal.

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 16:37

Bientôt au Carrousel du Louvre à Paris, le 6 et 7 décembre, Bettane et Desseauve organisent ce salon où sont présents quelques uns des meilleurs vins du monde, et notre petit groupe Terre de Lisse y sera présent avec :


Château Valandraud 2011, Clos Badon 2011, Clos du Beau Père 2011, Domaine Virginie Thunevin 2011 , Virginie de Valandraud blanc 2011, Domaine Thunevin-Calvet Dentelles 2006,  Château de Pressac 2009 et 2010,   Château Sansonnet 2011,  Château Fleur Cardinale 2009,  Château Faugères 2010, Château Peby Faugères 2010, Château Cap de Faugères 2010, Château de Chambrun 2010, Faugères blanc 2012,Château Rol Valentin 2010, Château Vieux Taillefer 2010, Château de Laussac Cuvée Sacha 2010


Prévoyez rapidement de vous procurer des entrées, l’année dernière le succès fut tel que les organisateurs n’avaient pas pu laisser rentrer tout le monde.

 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 22:41

Sur le site internet du Wine Spectator, la publication des 10  meilleurs vins de l’année pour le Wine Spectator qui, en fait, est un compromis entre des ratios  qualité-prix et disponibilités sur le marché américain


En tout cas, déjà la France est bien représentée avec à la 8ème place Château Beaucastel 2010, Domaine du Pegau 2010 à la 7ème place, Château Canon La Gaffelière 2010 est lui 2ème - formidable succès d’un représentant de Saint Emilion, le 1er étant un vin d’Espagne.

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 15:31

Dans le n° 577 de la Revue du Vin de France de décembre 2013, tous les Bordeaux 2004 ont été regoûtés et renotés par Olivier Poels et Philippe Maurange et il y a également un article sur Bourg et Balye un beau succès pour Château Les Jonqueyres 2010 et son 2ème vin l’If de Jonqueyres.


Pour en revenir aux grands Bordeaux 2004, je suis heureux de la superbe note et des commentaires sur Valandraud 2004 : 17.5/20 « Robe dense, sombre et profonde. Le nez est réservé à l’ouverture, le vin a besoin d’air et supporte une longue aération. Attaque puissante par une matière pleine, massive, avec encore de l’austérité en finale (30  mois d’élevage ). Incroyablement profond et long. Il peut attendre dix ans de plus. C’est le plus gros rendement de l’histoire du cru : 45 hl ! »


Pour Saint Emilion, cela nous place très très bien, derrière Angélus et à égalité avec Pavie. Ce vin nous a fait pleurer Murielle et moi lors de son élaboration. Nous étions, Murielle et moi, peu heureux des résultats ; heureusement quelques collègues viticulteurs avaient plus aimé que nous ce 2004 et ils ont eu raison car ce 2004 commence à bien se goûter, le temps nécessaire pour qu’il soit au top me semble –t-il, serait de le boire dans 4 ou 5  ans, on verra bien.

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 17:50

A la maison, nous avons bu à table, sur 2 jours, une bouteille de Quinta Sardonia 2006 et le 2ème jour, le vin était meilleur, tout comme d’ailleurs l’échantillon de Valandraud 2011, encore en barrique.


Merci aux journalistes et photographes de partager nos repas et nous donner l’occasion de goûter nos vins.


Quelques dégustations au bureau pour le stock du négoce et, c’est rare, 2 coups de cœur pour 2 vins millésime 2012 vraiment formidables : un Bourg et un Montagne Saint Emilion. Ces vins seront mis en bouteille début 2014.

J’aurai l’occasion d’en reparler.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 16:37

Nous avons goûté au bureau notre dernier millésime en vente er c’est un vrai plaisir que de goûter ces vins millésimes 2011 dans le Roussillon, les vins sont plus frais sans pour autant se transformer en vins du Nord :

 

Les Dentelles 2011 à base Carignan, ça donne un vin ultra noir, un nez frais, mélange de fruits rouges, épices, herbes de garrigue et une bouche suave, fraîchement acidulée aux tannins ultra fins et soyeux, vive le cépage carignan vieux et à petits rendements comme ceux produits à Maury.

 

Hugo 2011, énorme vin, un 95/100 points potentiels chez nos amis amateurs de Chateauneuf ou priorat, un belle couleur noire, un vin épais et pourtant facile à boire (frais), là aussi un sacré succès en 2011.

 

3 Marie avec sa nouvelle étiquette, un vin aristocratique, couleur noire soutenue, et en bouche une belle longueur persistante, le goût est plus complexe, original, la classe


 3MARIE2011.jpg

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 16:48

Pour l’apéritif, hier soir à la maison avec l’ami Michel Puzio, du château Croix de Labrie, j’ai ouvert une bouteille,  sur les 600 produites par nous avec ce cépage sur notre parcelle plantée à côté de nos vignes de Valandraud blanc.

Sur un terroir argilo calcaire exposé Sud Ouest, nous avons planté il y  a 4  ans ce cépage - pour voir, bien entendu celui-ci est déclassé en vin de France car il n’est pas autorisé en AOC Bordeaux, et c’est pour ça que nous l’avons mis sous la bannière Bad Boy.

Le vin est pas mal, il faut maintenant attendre que les vignes vieillissent un peu et qu’il y ait un bon millésime.

 

bbchardonnay.jpg

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 20:48

Il est vrai que je cite souvent Jean Marc Quarin et ce n’est pas pour provoquer ses collègues ou mes collègues, tant il est vrai que Jean Marc Quarin peut agacer, voire provoquer des réactions allergique... et pourtant je continue à lire ses critiques et à être heureux ou malheureux quand il s’agit des notes concernant les vins où je suis concerné, soit parce que j’en suis le propriétaire, soit parce que j’en suis le consultant ou l’ami.

Dans son dernier travail, le carnet N°69 de Novembre 2013, il renote les Bordeaux 2003 et, comme moi qui le dis depuis 2004, il y a quelques grands vins mais ce n’est pas un grand millésime. Pour nous ce qui veut dire grand millésime c’est que pour un "grand millésime" tout le monde fait bon, les petits châteaux, les grands crus classés qu’ils soient gérés par des gens compétents ou pas, modernistes ou classiques, bio ou non !

 

Alors, ce 2003, qu’en dit Quarin ? Il suffit de s’abonner ( ce n’est pas très cher 90 euro l’an) et en attendant, voici de quoi être fier de Valandraud, 2ème note du millésime après le 1er, Latour, partageant cette seconde note avec Montrose et juste devant les 3ème Branaire, L’Evangile, Fleur Cardinale(et oui), Lafite Rothschild, Lynch Bages, Pape Clément et Troplong Mondot, etc…

Dans cette dégustation,  2 vins cultes californiens et à noter l’excellent score du Fronsac Moulin Haut Laroque au prix plus qu’angélique.

 

Bien sûr, il ne s’agit que de l’avis d’un dégustateur, mais vous savez,  tout l’intérêt de cet article sera de vous donner l’envie de goûter vous aussi à l’aveugle, de comparer votre avis avec celui de Jean Marc Quarin ou de Parker, du Wine Spectator, de Bettane & Desseauve, de Burtschy, René Gabriel… Sachant que le plus important, c’est bien  sûr l'avis du consommateur payeur !

 

 

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 12:22

Repas pour 13  hier à la maison avec Adi et ses amis, vins servis à l’aveugle.


Pour commencer Clos Badon  et Virginie Thunevin 2006, suivi par Sansonnet 2009 et Gracia 2009 (énorme succès), ensuite Bad Boy 2009 et Valandraud 2009, suivi par un magnum de Clos Badon 1999 pour faire la comparaison avec un Valandraud 1999 bu par eux au restaurant du Tertre à midi, et ensuite un piège : Smith Haut Lafitte rouge 2009 comparé à…. Smith Haut Lafitte rouge 2009, bien sûr certains ont préféré la bouteille de droite par rapport à celle de gauche ou l’inverse.

Moi, j’ai préféré celle de droite !

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 14:35

De retour de New York après avoir participé au New York Wine Experience , qui offre  la possibilité de goûter  près de 250  grands vins du monde, des 1ers crus de Bordeaux aux vins cultes américains, des grands vins italiens ou espagnols, bourguignons, Châteauneuf, champagnes et bien sûr Valandraud 2010.


Des évènements avec Michel Chapoutier, Alvaro Palacios ou même le Prince Robert de Luxembourg et enfin un repas de gala pour 1000 personnes et l’occasion pour nous de voir beaucoup d’amateurs venus du monde entier et de se faire une idée de la renommée des marques : par exemple le Champagne Salon aurait du emmener 120 bouteilles pour satisfaire tout le monde  (1999 remarquable). Pour nous « seulement » 24 bouteilles d’ouvertes pour 2 fois 3 h 30 de dégustations.

Partager cet article
Repost0