Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 16:13

De belles bouteilles vendues ces temps-ci :

1 magnum de Petrus 1947 (je vous dit pas le prix !)

1 belle bouteille d’Yquem 1940 pour fêter un anniversaire et pas mal de Bad Boy 2007 et 2006, et ce grâce à cet article paru dans le monde et le côté graphique et décalé de l’étiquette

 

BAD-BOY.jpg

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 16:29

Bernadette Vizioz m’écrit sur mon blog « j’adore, j’adore mon Jean Luc ...».

Bernadette fais gaffe, Murielle lit mon blog et peut être aussi l’agence de pub de Dior J’adore !

 

En tout cas, tu n’as pas tort : pourquoi ne pas réfléchir à des évènements différents pour justement bien marquer notre différence ?

Je vois bientôt Hervé Bizeul et Claudine et d’autres pour réfléchir de mon côté.

Etonnante aussi, la jolie carte de l’autre grand de la communication, Jean Pierre Tuil, qui fête ses 25  ans de communication. Quand les communicants se mettent à communiquer sur leur communication, ce n’est sans doute pas le plus facile. Il a de beaux et célèbres clients, grands crus de Bordeaux, grands champagnes et même médias.

Moi de mon côté, je fais travailler les lecteurs de mon blog pour trouver un nom et je n’ai pas manqué de propositions, concurrence du net, complémentaire aujourd’hui et peut être demain un autre média. Va savoir.

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 16:13

Je suis gâté.

J’allais écrire je suis trop gâté  et puis non, j’ai simplement écrit je suis gâté. : rien qu’aujourd’hui 12 janvier 2010, des articles dans une revue japonaise, une belle revue chinoise (4 ou 5 pages) et plein de revues du Brésil  avec aussi la carte des vins de la compagnie brésilienne TAM avec notre Lalande de Pomerol 2006  Fayat-Thunevin servi en business class. Merci CIVB, SOPEXA, Syndicats qui m’aident à promouvoir mes vins et ceux de mon négoce qui exporte plus de 70 % des vins de toutes les appellations de Bordeaux.

 

Embuscadé  = Attiré dans un traquenard une nuit à Agen : notre nouveau collaborateur chargé de dynamiser nos sites internet nous a créé ce mot que j’ai trouvé très typé « sud ouest accent »

 

2009 à Bordeaux

J’ai goûté quelques lots de 2009  avec l’ami Marc et des amis brésiliens : ce millésime qui va nous ravir et va aussi nous faire prendre conscience de ce qu’il nous a souvent manqué  dans les millésimes précédents : ce côté évident, buvable, gourmand.

Nouveau lien dans la liste des sites recommandés, il y a de quoi lire et réfléchir : Rouge Blanc Bulles

Et "petite" info pratique : nous reconfigurons actuellement nos boites email, il n'est donc pas possible de nous contacter de cette manière pour l'instant. Retour à la normale prévu sous  24 h....Merci de votre patience et n'hésitez  pas à nous téléphoner !

 

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 11:45

Qui aime bien, châtie bien : Ostentatoire et Rodolphe Wartel

 

Dans le dernier Terre de Vins, un reportage sur le nouveau chai du Château Faugères et l’interview de son architecte Mario Botta pour ce chai  réalisé à la demande de Silvio Denz.

Dans le titre et dans les questions posées à Mario Botta par Rodolphe Wartel, le mot ostentatoire revient plusieurs fois, posé là comme un gros mot !

Surprenant quand je lis ce commentaire sur internet, tiré de Rouge Blanc Bulles, je cite la conclusion (que j’aime beaucoup) de Rodolphe Wartel « car Terre de Vins sera le magazine élégant et intime que vous laisserez ostensiblement sur la table du salon »

 

Ostentatoire : mise en valeur excessive d’une qualité, d’un avantage (étalage, affectation)

 

Ostensiblement : que l’on ne cache pas ou que l’on désire montrer (apparent)

 

Rodolphe Wartel, directeur délégué du magazine Terre de Vins n’aime pas, à mon avis,  ce chai ambitieux et voyant réalisé là, à Faugères, par Mario Botta. Il n’est pas le seul mais je suis sûr de ne pas être unique à trouver ça bien, si bien d’ailleurs que j’ai plaisir à passer avec mes clients par la petite route qui passe devant ce chai pour le faire voir et le faire savoir.

 Est-ce que Silvio Denz aurait été chercher Mario Botta, l’un des architectes les plus en vue au monde, pour faire une œuvre terne ? Aurait-il dépensé des millions pour que ce projet ne soit pas ambitieux ? Est-ce seulement réservé à Napa, Rioja, au Médoc d’avoir des chais – cathédrales modernes pour vinifier et communiquer ? Est-ce que le classement de Saint Emilion par l’Unesco doit figer les paysages ?

 

Un de mes amis me faisait remarquer qu’avec l’argent dépensé dans ce chai, Silvio Denz aurait pu faire beaucoup, beaucoup de déplacements, de promotions, de pages de pub et d’investissement dans la qualité, agrandissement de sa ou ses propriétés, etc…

Oui sans doute, mais il sera utile de voir combien d’articles ont été réalisés gratuitement sur ce chai,  et avec notre association pour amener les médias et les clients dans ce secteur de Saint Etienne de Lisse, n’est ce pas le prétexte qui nous manquait ?

 

J’aime ce chai, j’aime cette folie ambitieuse qui veut faire avancer les choses. J’aime ce chai et je n’ai encore rien vu de ce qui va se faire à Cheval Blanc, mais pour sûr, le projet sera ambitieux. J’aime les réalisations faites à Latour, à Cos d’Estournel, Ducru Beaucaillou, Pichon Baron superbe.

Difficile de ne pas être un  peu ostentatoire dans de pareils projets par rapport au gris, un peu ancien style de Bordeaux qui avec ces façades propres et son nouveau souffle ne veut plus être has-been, mais branché, chic et pourquoi pas influencé par l’Espagne si proche.

Toujours dans Terre de vins, un gros reportage sur les vins du Sud et à l’évidence là aussi, Bettane Desseauve qui signent ce reportage réalisé sans doute par Alain Chameyrat. Un article peut donc être collectif, une allergie aux vins ostentatoires de l’ami Hervé Bizeul qui aurait sans doute préféré être absent que d’avoir à lire le commentaire écrit sur La Petite Sibérie. De notre côté avec notre chai ostentatoire et les bonnes notes de David Schildknecht pour le Wine Advocate de Robert Parker ou de Decanter et même de Jancis Robinson, sans oublier nos amis Japonais ou Suèdois, impossible pour nous d’y être cité, ni pour nos vins au style trop ostentatoire et à qui nous allons devoir ajouter à la gamme actuelle faite pour les Américains, Russes et autres Bachibouzouks quelques vins désalcoolisés et sur la fraîcheur pour plaire à une certaine partie de l’intelligentsia journalistique française que je ne croyait que parisienne et qui fait se retrouver sur le style des vins du Sud les journalistes de la Revue du Vin de France et celui qui se veut son concurrent : Terre de Vins.

 

Heureusement que je peux, comme à Canal +, me poser une putain de bonne question : pourquoi le numéro de Terre de Vins sur le Roussillon a-t-il fait l’impasse sur nos vins (ou ceux de Bizeul) et pourquoi parlent-ils de mon projet Baby Bad Boy encore non-disponible ?

Paradoxe ostentatoire-différent.

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 14:05

Recherche de nom... et en effet, suite à la réflexion de Chamalaw :

« Au fait, l'inspir' viendrait peut-être mieux à tous ces braves quidams qui se creusent les méninges pour trouver un nom à la future association si vous nous expliquiez son objet... »

 

Il me faudrait préciser  pourquoi cette nouvelle association et essayer de définir avant notre réunion, nos besoins, je suis toujours l’homme pressé…

 

5 châteaux/propriétés dans le même secteur de Saint Etienne de Lisse dont la situation géographique est éloignée du centre de Saint Emilion, comment transformer ce handicap en avantage ?

 

Comment trouver un lien entre ces 5  propriétés ? un cru classé, un garagiste, un néo garagiste, un cru historique, un nouveau challenger, avec des contraintes différentes et des approches vins différentes.

 

Les 5 sont des nouveaux venus dans le paysage Saint Emilionnais : du Nord, du Nord de l’Afrique, de Suisse, de… ?

7 km de Saint Emilion à Saint Etienne de Lisse, mais pour un chinois ou un américain, ce qui compte c’est France ou même Saint Emilion, vu d’ici ou vu de l’étranger, tout ceci est relatif.

 

Nous avons besoin de communiquer sur le fait que ce secteur est un vrai grand terroir, très qualitatif et ce n’est pas qu’aujourd’hui que cela se sait (Pressac existe depuis si longtemps : son  nom qui correspond au Malbec, guerre de 100 ans, etc…)

 

Comment faire venir nos clients à Saint Etienne de Lisse ? Comment faire savoir qu’il y a là 4 crus capables de rejoindre le prochain classement de Saint Emilion ? (Fleur Cardinale est déjà classé)

Etc…

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 15:11

Recherche de nom : malgré vos offres, rien qui me paraisse aller de soi, mais si une offre est retenue, son inventeur sera récompensé « en liquide ».

Sinon, j’aimerai bien savoir quelle sainte boisson Philippe Margot a bu pour nous avoir trouvé « Saint Pneu neige » ?

 

Le Wine Spectator a déjà donné  quelques notes sur les grands vins de Bordeaux 2007 : Pape Clément, Haut Bailly, Fleur de Gay, Eglise Clinet, Léoville Poyferré, Gruaud Larose, Pontet Canet, Smith Haut Lafitte qui ont reçu 90 points ou plus. Il nous manque les autres vins, surtout ceux dont le prix  consommateur se situe à moins de 30 dollars pour voir leurs ventes un peu boostées aux USA.

 

Activité encore calme, nous avons déjà réalisé 3 700 00 euros de chiffres d’affaire sur les 4  premiers mois de notre exercice 2010 ( et engranger quand même près de 2 millions de commandes à livrer dans les prochains mois, jusqu’en septembre  pour les prochaines Foires aux vins) .

 

graph

 

 

 

Depuis le 1er janvier 2009  il nous manque 30 % de chiffre d’affaires, soit plus ou moins 5 millions sur une année. Je suis à peut prêt sûr que notre activité – la mienne et celle de mes collègues -  va repartir dès le mois d’avril : conjonction de la demande normale, nos stocks se sont gonflés mais chez nos clients ils se vident, et surtout le formidable engouement généré par les dégustations et les mises en marché du 2009.

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 16:28

Je cherche un nom fédérateur pour une association qui va être constituée, a priori par les châteaux :

Fleur Cardinale

Pressac

Rol Valentin

Faugères

Et Valandraud

 

Et ceci dans le but de promouvoir nos crus, tous situés sur cette commune loin du centre  de Saint Emilion (7 km au Nord Est du village de Saint Emilion).


Comme je ne trouve pas, je me dis que, peut-être, un de mes lecteurs aura le bon mot, la bonne idée… Comme en 2000  où  l’un de mes clients avait trouvé «  L’Interdit de Valandraud » pour mes vignes déclassées par l’INAO à l’époque.

 

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 15:23

MMX



Que  2 0 1 0   vous apporte bonheur, santé et réussite !


May  2 0 1 0  bring you happiness, health and success !

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 12:06

Ou quand le mythe devient réalité :

Mon voisin à Saint Emilion a décidé de me vendre son garage.

Il y aura donc enfin une réalité au vin de garage, et un grand parking privé pour recevoir  clients et journalistes pour les dégustations primeurs en 2010.

 

 BAD-BOY-st-Noel2008.jpg

 

Bonnes fêtes de Noël et Bonne Année 2010 à tous
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 14:06

Depuis le 16 décembre 2009, Pierre Marie Chauvin est docteur avec sa thèse : « Le marché des réputations »

 

Même s’il est  difficile de lire une thèse de doctorat, celle-ci parlant du monde du vin  m’est un peu plus accessible. Si je ne suis pas universitaire, en lisant (sur Wikipedia, comme toujours )  la définition du doctorat, j’ai compris pourquoi il y a autant de Docteurs en Allemagne, même s’ils ne sont pas médecins.


Médecins de l’âme, de la culture… Dommage que ce titre ne s’utilise  pas en France, je trouve ça plutôt chic.

Bac + 8…. alors que moi, pour paraphraser d’autres célébrités viticoles : c'est bac à sable ou bac moins 3.

Il n’empêche,  que de jolis mots alignés  comme conformisme, distinction, singularisation… Ou plus d’actualité si on pense classement 1855 ou même 1955 pour Saint Emilion, la citation de Bernard Ginestet,  tirée de son livre écrit en 1975 «  La bouteille bordelaise » chez Flammarion (page 41) :

"Malheur à celui qui aura l’audace de vouloir animer ces statues historiques  montées sur piedestal d’habitudes anciennes. Il sera regardé avec surprise et indignation comme un asticot dans un paquet de vermicelle."

 

Vous voyez bien qu’on peut lire avec plaisir une thèse de doctorat (un petit peu, de temps en temps)

Partager cet article
Repost0