Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 17:59

Dans la même semaine, un déplacement à Münich où je me suis demandé pourquoi je n’étais pas venu avant. Notre client, propriétaire de restaurants et d’hôtels  exerce en plus une activité de négoce pour d’autres restaurants et une clientèle particulière trouvée grâce  à ses établissements et leur belle boutique . Une qualité de distribution, un intérêt rare pour le vin, une curiosité jamais assouvie, bref un moment parfait, un client rare.

2 évènements principaux, un repas dégustation avec des clients VIP, cuisine largement du niveau d’un2 étoiles Michelin, service du vin par un sommelier français utile et efficace pour raconter mes vins, et le lendemain une dégustation à destination des clients, j’étais le seul représentant des Bordeaux au milieu de vignerons collègues allemands, autrichiens, bourguignons, champenois, une belle ambiance et des clients qui achètent. Vive l’Allemagne qui travaille et consomme.

Visites dans des restaurants clients, pleins à craquer, un esprit très francophile, nos vins de Bordeaux et sans doute du Roussillon ont le meilleur ambassadeur  possible.


Ensuite Londres pour à peu près le même sentiment. Enfin un distributeur pour nos vins, plein d’enthousiasme, de joie et une des plus belles renommées de Londres, un fichier de clients comme il y en a peu dans le monde. Ce coup-ci dégustation pour les vendeurs, marqueteurs et staff et surtout un évènement avec cette fois des collègues bordelais, les représentants de négociants amis venus promouvoir quelques grandes étiquettes bordelaises et bien sûr  les champagnes, Bourgognes, etc… Beaucoup de monde, près de 200 invités pour goûter nos vins, un beau succès avec notre Valandraud 2009 et un repas chez Gilbert Scott avec nos collègues. Là aussi une ambiance de qualité, j’ai hâte de revenir à Londres où les boutiques des vins sont de vraies cavernes d’Ali Baba : il y a tout ce qui compte de bien dans le monde, voilà 2  pays proches où nous n’étions pas assez présents commercialement. Voilà que cela va être de l’histoire ancienne !

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 19:24

Du travail dans les chais, les écoulages, les pressoirs qui fonctionnent dans 3 chais à la fois. Une réunion à la mairie pour parler  de nos chais « intra muros » et des règlementations actuelles, de l’écologie.

Des voyages à venir pour moi : l’Allemagne, Münich et la promotion de Bad Boy chez notre ami Geisel, l’Angleterre  ensuite où nous irons faire avec Catherine  une présentation de nos crus chez un des meilleurs distributeurs de vins, retour à Saint Emilion ensuite, et à peine rentré, départ pour la Chine : Hong Kong, Shanghai et Pékin pour le salon RVF. Retour par Paris pour un rendez vous important avec Murielle et Gilles, et ouf, on rentre le 27. Pour repartir au carrousel du Louvres le 30 novembre et 1er Décembre  pour le Grand Tasting de Bettane et Desseauve et une présentation pour le Club Vin HEC Paris.


Election de Barak Obama,  élections en Chine également et les prix littéraires français dont le Goncourt 2012  attribué à Jérôme Ferrari, et j’espère que les membres du comité Goncourt ont bu l’un de nos vins lors de leur traditionnel repas chez Drouhant !


Et enfin -  enfin – le dernier classement de Saint Emilion a été signé par les ministres concernés. Château Valandraud est officiellement 1er Grand Cru Classé , vive Saint Emilion !

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 17:58

1er millésime réalisé en 2000 pour fêter la naissance de notre petite fille Axelle Thunevin, avec 4 cépages, merlot, cabernet franc, cabernet sauvignon et malbec, qui composent l’assemblage de Valandraud.

 

Le 2ème millésime de cette cuvée, réalisé en 2010,  est composé d’un lot écarté par Michel Rolland de l’assemblage du Château Valandraud et donc très très proche du niveau d’excellence de Valandraud 2010. Axelle de Valandraud sera  dorénavant l’assemblage des parcelles écartées par l’INAO du classement de Valandraud en 1er cru. C’est-à-dire les parcelles de Rocheyron et Fongaban, soit 1.5 hectares.


Nous aurions pu l’appeler l’Interdit de Valandraud, mais  ce n’est plus  l’heure de se plaindre mais plutôt de prouver par les vins que ces terroirs ont leur place dans Valandraud 1er Grand Cru Classé 

 

axelle.jpg

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 17:20

Un de mes amis m’a dit que je parlais trop des vins que je fais ou de ceux où j’interviens en tant que consultant, ou de ceux de mes amis, ou, ou…Mais comment faire, alors que mon métier consiste à faire cela et que la plupart des repas dont je parle sont des repas de travail, soit chez moi, soit dans les châteaux que je distribue et avec qui j’ai des relations amicales en plus d’être professionnelles ?

J’ai juste regardé combien de vins non faits par moi j’ai cité le mois dernier : 30 ! Je pourrai faire mieux, en effet .


Dans El Mondovino, un gros article sur le classement et même notre boutique L’Essentiel et l’Envers du Décor sont cités. Amis espagnols soyez les bienvenus !


Samedi soir, un repas pour 10 personnes à Libourne avec des amis venus se régaler de la cuisine de notre hôtesse et des vins de son mari. Foie gars poêlé aux fruits, délicieux, osso bucco de veau  confit à point, fromages et dessert. Les vins : 2 bouteilles de champagne Roederer,  1 magnum de Jean Faure 2005, 1 magnum de nos amis Côte de Baleau 2000 et, pour finir 2 bien bonnes bouteilles de Troplong Mondot 1999, grand vin. Vive les amis.

Le lendemain, pour éliminer tout ça, une belle journée passée à côté de Périgueux chez une amie pour chercher des cèpes et ramasser quelques châtaignes.


Froid, très froid ce matin, et Fleur Cardinale qui continue ses vendanges, les préfermentations à froid seront naturelles, et pour nous aussi, car nous devons ramasser  notre parcelle de carmenère enfin mûre. Les jours de beau temps auront été parfaits.

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 13:59

Invité par la banque CCSO à la soirée des entrepreneurs organisée  par le Medef Gironde au Stade Vélodrome de Bordeaux. Moi qui n’ai pas exactement le profil que j’imaginais pour ce genre de soirée quelque peu politique – même si je suis très intéressée pour l’économie, il se trouve que les personnes que j’ai rencontré, celles que je connaissais et celles dont j’ai fait la connaissance ce soir là m’ont fait passer un bon moment de convivialité et je n’ai pas vu le temps passer. La preuve, je suis rentré à la maison à 1 h 30 du matin !


Bien entendu, en ce moment , c'est la sortie du bilan, les encours passés et à venir. Je parle beaucoup des banquiers ces temps ci, et j’en parlerai encore, en bien et en mal – de  ceux qui comprennent nos besoins, mon entreprise et de ceux qui ont à régler chez eux le problème de la directive européenne de Bâle 3, ceux qui comprennent qu’on ne peut pas inventer des flux lorsqu’il s’agit de rembourser des investissements (vignes ou autres) sur 10 ans, et ceux qui sont obligés d’avoir ces flux pour être eux-mêmes dans les clous. Tout ça le jour où, à la tribune de Bordeaux, je n’ai entendu parler que des entreprises à aider, à considérer, écho à ce qu’à dit à Paris le Président François Hollande.

Paroles, paroles...et pour nous, toujours le même problème : comment financer à bas taux par des crédits sans remboursement du capital - style obligation à remboursement in fine - nos stocks et nos investissements peu productifs ?


Repas de qualité, avec les vins offerts par Castel : Ferrande 2011 dans les Graves, agréable, N°1 de  Dourthe rouge et blanc, Montlabert 2009 Saint Emilion et un Médoc dont j’ai oublié le nom.

Dans les choses apprises hier soir : - 30 % c’est le différentiel de marge entre les entreprises allemandes et françaises, et c’est pas rien !

Notre table, sympa, dès qu’il y a des landais l’ambiance est plus détendue, l’occasion de parler longtemps à François de la Giroday, homme à la carrière plus que bien remplie .

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 16:47

A la demande de Murielle et pour le plaisir de faire plaisir, j’ai ouvert hier à table pour accompagner une viande sur le grill et des pommes de terres aux cèpes, une bouteille de Pingus 2009  tout simplement remarquable.

J’ai ensuite goûté avec mes collaborateurs quelques échantillons des cuves 2012  de Saint Emilion et Margaux. Et bien ça a été bon pour le moral, le Pingus 2009  et ces lots dont certains sont déjà superbes, c’est bon et ça rend joyeux !

En effet, à part notre lot de cabernet sauvignon de Margaux et nos 2ème choix, tout le reste est déjà garanti très bon et, du coup, il nous tarde de goûter les lots qui vont constituer Badon et ensuite ceux de Valandraud.

Dans l’après midi j’ai eu le temps de passer voir le 1er jour des vendanges à Fleur Cardinale, les raisins ramassés sont aussi beaux que du caviar : noirs, mûrs avec très très peu de 2ème choix. Quel étonnant terroir !

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 15:38

Des banquiers, des Norvégiens, des Espagnoles, des Brésiliens, des banquiers – oui, je sais 2 fois les banquiers, mais quand on aime, one ne compte pas.


J’ai besoin de financer les investissements à faire : un bureau pour les services commerciaux et comptables à Saint Emilion, 2 magasins de vente de vins , un agrandissement de chai de vinification  à Prieuré Lescours, un entrepôt matériel et stockage à Saint Etienne de Lisse. Des financements nécessaires pour financer le fond de roulement et surtout ces foutus stocks. J’ai donc de quoi faire avec mes banquiers.

Les vendanges commencent à Fleur Cardinale, chez, il reste 2 petites parcelles de Cabernet Sauvignon et celle de Carmenère 

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 16:30

 

Pomerol  a été terminé  samedi 13, Compassant sera terminé aujourd’hui, ainsi que sans doute les cabernet sauvignons de Prieuré Lescours.

Demain mardi 16, enfin nous commencerons les merlots du plateau pour Valandraud, le reste des merlots et cabernets francs sera terminé en principe avant le 20 octobre.

Il nous restera à faire des cabernets sauvignons et des carmenères peut être ?


C’est pas  tout de vendanger des raisins, il faut aussi goûter et boire nos vins à table, et c’est ce que nous avons fait de samedi. Nous étions invités à Troplong Mondot où il y a un restaurant de qualité ouvert tous les jours sauf le mercredi. Le restaurant s’appelle les Belles Perdrix et il y a actuellement un menu de vendanges que vous consulter ici, et nous avons pu nous régaler avec :

Pressé de lapin charentais au sauternes et jeunes carottes fondantes, aloyau de bœuf limousin poêlé sauce béarnaise avec gâteau de pommes de terre et fondant de haricots verts, baba au rhum ( l’un des meilleurs que j’ai  mangé ) et comme boisson champagne, Mondot 2007, Troplong Mondot 2006 remarquable, Troplong Mondot 2004 et Sigalas Rabaud 2008.

 

Le soir, à table avec un bon, très bon repas en famille à Sansonnet, notre blanc de Valandraud et à l’aveugle, Château Canon 2008 et Angélus 2008 – très grand vin, suivi par Sansonnet 2008, 1ère année commercialisée par les propriétaires actuels qui, chaque année réalisent un vin meilleur que le précédent. Le 2012  pourrait surprendre car, avec quelques choix techniques, tris des raisins, petite cuve en bois de vinification et remise en état du vignoble, ce cru choisit d’être dans l’excellence.

Et goûté avec mes collaborateurs, Axelle 2010 puis à table. C’est dommage qu’il y en ait si peu.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 16:08

Les vins en restauration, c’est aujourd’hui pour mon entreprise un secteur prioritaire, de par l’image apportée, la mis en avant et le chiffre d’affaire.

Rien qu’à Saint Emilion, on a fait un boulot visible. Sûr, il y a pas mal de restaurants à Saint Emilion et alentours, il y a le choix des lieux, des ambiances, des mets et des prix.


Bien sûr, il y a Plaisance et ses 2  étoiles, bien sûr, il y a l’Envers du Décor ou La Cadène, lieux incontournables. Il y a aussi ceux chers à mon histoire : Le Clocher, Le Clos du Roy et surtout Le Tertre car c’est là qu’à commencé notre installation à Saint Emilion !


Je préfère manger à la maison avec Murielle qui, hélas pour elle, est souvent mise à contribution.


Parmi les restaurants qui me font l’honneur de m’acheter des vins, mais il n’y a pas qu’à Paris dans les 3 étoiles Michelin ou à Tokyo, New York ou Moscou que  les restaurants sont utiles à notre entreprise, à nos vins. Les bistrots sont les bienvenus dans notre distribution !

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 15:01

Clos Léo 2002, premier millésime réalisé par Caroline et Léo Shinohara, du fruit et de la réserve pour plus de 10  ans ; Galaxies de Romanile 2009 tout en douceur, c’est bien bon  et c’est normal puisque c’est  fait par Sonia et Rémi Dalmasso, notre maître de chai à qui l’on doit Valandraud depuis 1998 !


Et j’ai pris plaisir, et ce n’est pas si courant, à une réunion organisée  dans mes bureaux avec l’équipe de notre banquier historique. Comme quoi, les relations bancaires sont aussi une affaire d’hommes

 

Partager cet article
Repost0