Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 14:56

Jeudi 22  septembre début sérieux des vendanges pour Valandraud. Toutes n,os parcelles ont un nom, donc les 3  parcelles de Fongaban à Saint Emilion, mises en valeur par Murielle et visibles par ceux qui prennent ce petit chemin d’accès à Saint Emilion, avec les jardins potagers et les crus célèbres tout autour.


Ensuite, Laroque (plutôt Rocheyron, sur la commune de Saint Christophe des Bardes) , et qui appartient aux associés-amis Faugères-Pingus, avec Peter Sisseck lui aussi entrain de ramasser ses merlots. Il était à table  chez nous le soir pour une petite omelette aux cèpes avec un Virginie de Valandraud 2008 mise tardive ! Bad Girl pour le plaisir,  un Maury de Calvet Thunevin 2007 et un Petit Gravet Ainé 2003  déroutant ( ?)

 

Vendanges à Valandraud toujours avec la parcelle « au-dessus de l’étang » à Saint Etienne de Lisse et les vieux malbecs à côté, côte sud.


Aujourd’hui, c’est à Pomerol que ça se passe pour notre équipe qui vendange 16 rangs, soit en tout plus de 50 personnes pour assurer tous les soins nécessaires à cette vendange qui parait nous réserver de très bonnes surprises. Vive le beau temps.


Hier à midi nous avions eu le temps de manger à la table des vendanges de nos amis de Troplong Mondot. Quelle chance, quel privilège d’être là. Le Troplong Mondot 2007  est tout simplement remarquable et le 2002  est plein de promesses : à mettre en cave pour dans quelques années. Belle table avec  la compagnie d’ invités tout simplement agréables et charmants, pour dire : il y avait même un Bourguignon ! 

Et visite rapide des systèmes de vendanges à Troplong Mondot, Sansonnet, Pressac, Faugères,  Rocheyron et nous.

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 16:12

Avec le matin la visite d’Izak Litwar, journaliste danois, venu goûter des 2009 et 2010. La journée commençait bien, les clients sympas de notre magasin L’Essentiel ont pu goûter les échantillons de vins ouverts pour l’occasion.

L’occasion aussi de me rappeler que le millésime 2007  de Clos Badon Thunevin a été préféré par 80 % des amateurs venus goûter nos vins au CIVB suite à l’invitation du magazine Terre de Vins et qui donc, si nous faisons ces vins de garde comme le 2008/2009/2010, les millésimes faciles sont extrêmement  appréciés par nos clients (2007/2004/1999).


A midi, repas  avec Salina Huang à Lard et Bouchon et visite des vendanges chez nous,  de  nos chais, de nos manières de faire et l’occasion de voir l’extrême qualité des raisins ramassés et triés à Sansonnet.

Aujourd’hui, nous sommes invités au Château Troplong Mondot avec Pierre Le Hong qui écrit un livre sur Saint Emilion et quelques propriétés dont font justement partie Valandraud et Troplong Mondot 


Et sortie du Guide d’Achat des Vins 2012 pour les Nuls, par Benoit Simmat et Denis Saverot, à lire pour le style d’écriture, les commentaires plus ou moins acidulés de l’un ou de l’autre, avec bien entendu leurs préférences stylistiques, voire culturelles ou même amicales 

Pour 14.90 € on a droit à 340 pages et on en sort moins nuls. Parole d’apprenti….

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 16:29

2 journalistes japonais de Wine Kingdom et un interprète japonais reçus hier  de 11 h 30 à 16 h, ils font un gros reportage sur la rive droite, et sur mes vins.  Valandraud doit au Japon une grande partie de son succès.

L’occasion de parler aussi de mes autres vins (Clos Badon, Bad Boy, etc…),  et de mon rôle de consultant pour Haut-Carles, Haut-Mazeris, Fleur Cardinale et Sansonnet.


Très bonne journée au niveau médias, car à 17 h 30, Terre de Vins organisait au CIVB à Bordeaux un évènement autour des vins du  top 20 de Saint Emilion (Bettane & Desseauve/classement de Saint Emilion) où notre Clos Badon a obtenu une très belle  deuxième place avec son 2008 et un très beau commentaire.

J’avais bien pensé présenter Clos Badon au classement en Grand Cru Classé, car il est largement dans « les clous » mais le dossier de Valandraud étant prioritaire, je ne peux pas trop m’éparpiller.

Pas mal de monde donc à cette dégustation, Daugay, Fombrauge, Quinault, Gracia, Ferrand, Pressac, Faugères…

 

Juste une interrogation : comment se fait-il que la climatisation du bar installé au CIVB pour recevoir des clients, vitrine de notre travail, comment ce lieu aussi sympa, avec des sommeliers intéressés, soit si peu climatisé ? Le vin rouge trop chambré, un lieu pas confortable à cause de ce manque de clim et voilà tous nos efforts et notre argent (il faut savoir que nous cotisations servent aussi à ça) foutu par terre. Ça m’a rappelé  que Vinexpo avait eu ce genre de problème, aujourd’hui résolu.

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 16:42

Jean Marc Quarin, dans son livre, écrit 3 pages sur les bouchons, les bouchonniers, etc…Merci à lui !

Il termine son texte par « faudrait-il indiquer le nom du bouchonnier dans les commentaires de dégustation ? » Je m’y applique depuis peu (ou je vais le faire !)


Et je vais faire pareil sur mon blog et signaler mes mauvais fournisseurs.

J’en ai eu un de très mauvais, et en plus d’avoir été mauvais, il est devenu menteur et hypocrite, ce qui n’est pas le comportement loyal que l’on attend de quelqu’un avec qui on est pieds et poings liés et en affaire.


Heureusement, même si ce bien mauvais bouchonnier  est aujourd’hui devenu à priori bon, seule la couverture des dégâts financiers le rendra un peu fiable. Et voilà, faut-il faire confiance à ce genre de fournisseurs ? Si jamais un accident se reproduit, il fera de nouveau tout pour nier ses responsabilités, légales ou non.

Sachant qu’il y a des délais à respecter, etc… En effet, un bouchon peut nous être vendu cher pour des vins de garde 15/20 ans, mais il n’est pas « légal » de se plaindre au bout de 9  ans, il faut porter  plainte sous 3  ans. Celui avec qui j’ai eu un problème a simplement oublié que nous avions déjà  fait une demande à l’époque et changé de bouchonnier.

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 15:54

Weekend bien rempli avec vendredi un 2ème déplacement à Blasimon pour voir une jolie propriété viticole commencer ses vendanges avec ses nouveaux propriétaires chinois, un repas à la maison avec Louis Havaux, Belge bien connu ici, une fois, à Saint Emilion, journaliste, vino, megavino, Grand Jury Européen, Mondial du Vin et FIJEV, et sans doute plein d’autres activités dont celle d’être Chancelier à la Jurade de Saint Emilion.

Samedi matin, visite d’un groupe de professionnels du vin russes, très sympa.


La Jurade justement a beaucoup travaillé ce samedi soir avec un défilé dans la ville pour la journée du patrimoine et avant le beau feu d’artifice. Plein de monde dans les rues, 10 000 personnes selon la police  et 25 000 selon les organisateurs ! Blague à part, un bel évènement populaire.


Le lendemain, grande messe à la Collégiale, pleine de monde pour l’occasion de voir cette Jurade et ces nouveaux ambassadeurs dont le célèbre tennisman Henri Leconte, et d’entendre el ténor Joseph Calleja, quelle voix ! Ensuite, défilé dans les rues et réception dans le cadre prestigieux de la Monolithe.

Nous avions un photographe, Jon Wyand, à la maison donc je n’étais pas au repas officiel ( 400 personnes) mais j’ai été présent au défilé vers la Tour du Roi pour le célèbre ban des vendanges.

Le soir, repas à la maison avec des amis.

Pendant ce temps-là, les vendanges ont continué ce samedi et ce dimanche : certaines parcelles sont mûres et ne peuvent plus attendre !

 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 14:00

Acheté à la librairie de Saint Emilion, le guide Quarin des vins de Bordeaux, édité chez Solar. Gros bouquin de  800 pages, un gros travail, des notes, des prix, des classements, des avis sur 329  vins de Bordeaux.

J’ai commencé à lire ce qui me concerne, c’est pas mal et pour ce qui est de son classement des vins, cela me va bien pour Valandraud, classé 5ème, après Cheval Blanc, Ausone, Angélus et Troplong Mondot.

A nous de faire mieux 


Pour ce qui est des commentaires, que répondre  si ce n’est par « en effet » à ce « je n’ai pas compris pourquoi ce changement de style à partir de 1999 et l’achat d’un terroir froid. »

La réponse est simple, justement, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Le terroir actuel de Valandraud est plus difficile en effet pour produire des vins « sexy » hédonistes; mais quand ça fonctionne - et ça fonctionne : la preuve en 2007, 2008 et  2009 pour ce que je peux en juger -  et quand ça fonctionne, en plus du caractère plaisir, on a la classe .   Si je peux me permettre cette comparaison, une jolie fille avec de belles formes,  si en plus elle est intelligente et pétillante... n’est ce pas là  la recherche nécessaire dans le « faire encore mieux ? ».

Je suis sûr de pouvoir concilier à Bordeaux l’inconciliable, le sexy et la classe, l’hédonisme et la complexité, la puissance et la légèreté, en résumé : un grand vin.

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 16:07

Vendanges des rouges : on attaque les vignes âgées de 20  ans dans la plaine, les nouvelles machines de tri des baies de raisin sont cette année plus que rentables, une même  grappe ayant la capacité de nous donner des graines mûres, des graines sèches, des graines pourries et des graines vertes. Vive le tribaie, cette machine à trier par densité.


Monsieur Fakorellis, Athanase de son prénom, était de passage pour goûter les lots de nos blancs pour pré assemblage et il y a un portrait sur lui en train d’être fait par Marilyn Johnson-Widocq, notre photographe-chroniqueuse-reporter de I love Saint Emilion.


Repas à la maison avec quelques cèpes ramassés par Virginie et une belle omelette, Malartic Lagravière blanc 2002 fait par Athanase, couleur jaune pâle dorée, bouche grasse et complexe, vin surprenant et bon.

Valandraud 2009, 2ème bouteille bue après la mise, le vin tout en fruit, pas de sensation de boisé, concentré parce que je le sais, mais ça ne se sent pas. Une friandise de fruits rouges, noirs et raisins, sans aucun doute on est dans le grand vin, tellement accessible que pardi les pervers vont encore dire que "c’est trop bon", et patati et patata…

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 15:45

Y d’Yquem 2010 a été mis en marché mercredi soir, c'est l’un des vins blancs de Bordeaux que nous aimons, style étonnant et goût particulier pour ce vin blanc sec du Château d’Yquem.


Les vendanges rouges se font un peu partout chez nous : Margaux, Saint Emilion, Bordeaux, Pomerol ne va pas tarder, Fronsac, et pendant que nos problèmes sont le travail, les employés, les pannes, les matériels à réparer, acheter une pompe, une cuve, des barriques, la vraie vie, la vraie création de valeur; les spéculations, les bourses, les dettes, finiront par avoir un impact sur la vraie vie de nos entreprises.


Si l’état français n’est pas capable de nationaliser nos banques aux prix actuels, c’est que nos gouvernants n’ont choisi que l’option de l’état providence qui paye les conneries et pas l’état capable de gagner de l’argent pour économiser le nôtre. Bizarre, bizarre.

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 15:05

Cuisine et Vins de France spécial  vins , avec surtout un détour par Saint Emilion, signé Karine Valentin  pour les bons textes et Jean Luc Barde pour les photos.

On y parle bien des nouveaux chais, du classement de Saint Emilion et tout ça avec style et  humour . Joli choix de vins, et encore carton plein pour notre association Terre de Lisse (Rol Valentin, Pressac, Faugères) et un bon commentaire pour Clos Badon 2008, notre cru un peu discret mais valeur plus que sûre de notre gamme depuis 1998.

Ah, j’oubliais … Cuisine et Vins de France (groupe Marie Claire), c’est une grosse diffusion, cela ne gâche pas notre plaisir. Et à la rubrique Foire Aux Vins, Fleur Cardinale 2009 se voit attribuer un rare coup de cœur.

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 14:59

Petit tour des vignobles amis, les vendanges commencent sérieusement un peu partout. Le beau temps rend courageux.

Au château de Carles et Haut Carles, le début espéré serait le 3 octobre, le vignoble est superbe.

Au château Haut Mazeris, un rendement sans doute bas , encore 10-15 jours à attendre ?

Le château Bellegrave à Pomerol, en bio, ramasse de beaux raisins, encore la preuve que le bio peut marcher dans ce millésime difficile. J’ai hâte de goûter ces vins avec mes collaborateurs pour, pourquoi pas, essayer nous aussi.

Chez nous, encore des jeunes vignes à ramasser en début de semaine prochaine si tout va bien.

 

Lu, ce commentaire de Henri James : il y a 2  sortes de goûts, le goût pour les émotions de la surprise et le goût  pour les émotions de la reconnaissance. A méditer, surtout quand celui –ci dit que le vins onéreux sont rarement surprenants ! Je pense que c’est plus compliqué que ça et que, si le prix ne doit pas être le facteur déterminant pour exprimer ses choix, cher ne veut pas dire inintéressant, au contraire, sauf si on n’a pas les moyens ou qu’on ne veut pas les mettre au service des vins chers.

 

A lire aussi sur Vitisphère, les 20  crus que Parker trouve sous estimés et équivalents au 1ers crus, et parmi ces vins il y a Cos d’Estournel, Pontet Canet, Léoville Poyferré, Pape Clément, Angélus, La Conseillante, Pichon Baron, Lynch Bages, Smith Haut Lafitte, Le Gay, etc.. Ces vins seront goûtés au Wine Future 2011  de Hong Kong, du 6  au 8  novembre 2011. Il ya aura également Jancis Robinson, Michel Bettane….

 

Partager cet article
Repost0