Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 20:00

Déplacement à Maury pour voir nos vendanges.

DSC00485

 

 

 

Nos associés étaient en plein boulot avec encore 10 jours sur les terroirs granitiques d’altitude de Lesquerde ( 300/400 m).

DSC00471

Du volume, de la qualité, ici dans le Roussillon,  du volume c’est 35 hl/ha ! IL sera important de goûter ces vins après malolactiques, les équilibres seront pour beaucoup de nos vins moins « sudistes » que d’habitude.

 

Bu à table : La Voulte Gasparet 2009 Corbières, très agréable, buvabilité, c’est le qualificatif de ce vin connu depuis longtemps. Un Valmy rosé 2010  en Roussillon pas mal également pour cette région peu reconnue pour ses rosés, mais ça vient.

Une belle série de vin chez Claudine et Hervé Bizeul qui étaient encore en vendanges, dans les chais, partout à la fois et capables de nous consacrer du temps et un joli repas comme on les aime.

Le temps, fantastique dans le Roussillon et à Bordeaux fait des miracles sur les vins et le moral. Pour info, il y a à Maury 3 tables capables de satisfaire tous les goûts, l’étoilé, le bistrot et le restaurant de campagne, et tous méritent le détour.

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 14:57

Debra Meiburg, Master of Wine, titre rare et difficile à obtenir, m’avait rencontré à Hong Kong dans le cadre de son activité de journalisme, télévision et site internet. Elle a fait une video et un article sur les Bad Boy, Valandraud et garage.


Merci à Debra de faire généreusement ce travail de promotion du vin dont nous avons tant besoin, producteurs et consommateurs. Elle a son site ici.


Dans Vigneron, la belle revue fait , dans son 6ème numero, un grand portrait d’Hubert de Bouard et Angélus, et un autre sur Pierre Lurton , Cheval Blanc, Yquem et Marjosse.

Une chronique du vin signée Bernard Burtschy avec ce titre : de l’uniformité naquit l’ennui – et qui se termine par : au-delà du vin, il en va d’une certaine  conception du monde !

Bernard y regrette la finesse des grands vins de Bordeaux, par rapport à la force, il n’utilise pas le mot « brutalité ». Bon, Bernard, passe à la maison, je t’organise une dégustation à l’aveudgle pour te redonner l’envie d’avoir envie, comme le chante bien notre Johnny Halliday national.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 15:05

Nous serons présents au Grand Tasting du Carousel du Louvre à Paris organisé les 2  et 3 décembre 2011 par Bettane & Desseauve.


Y seront présentés sous le label TERRE DE LISSE

Château de Pressac 2007- 2008- 2009

Château Rol Valentin, Château de Laussac et Clos Vieux Taillefer 2009

Château Faugères –Cap de Faugères  et Péby Faugères 2009

Château Fleur Cardinale 2008

Château Valandraud rouge et blanc 2009

Bad Boy 2009

Et Château Sansonnet 2008  que j’ai inclus dans notre groupe.

Et  nous prendrons des commandes car David et Didier seront avec nous pour faire du commerce en plus de la promotion.

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 13:46

... Du climat, du millésime ou des banquiers !

 

Vendanges 2011 : une belle récolte en qualité et quantité. ça  se termine chez ma fille à Lalande de Fronsac, dans notre fermage pour Bad Boy, à Fronsac et à Saint Emilion il nous reste une parcelle de Cabernet Sauvignon devant Valandraud et les carmenères à côté de Fleur Cardinale qui, justement, commence ses vendanges.


Dégustation hier soir de quelques lots en macération avant écoulage et confirmation d’un bon millésime très marchand, très plaisant : aucune trace végétale, du fruit, de la douceur et même pas mal de corps, je confirme ma 2ème impression : un mix de 2009 pour la maturité et de 2007 pour la buvabilité. Il me tarde de goûter les lots de Virginie, Clos Badon et Valandraud fin de semaine prochaine….


Rencontre à Bordeaux , au siège de la BNP avec les responsables d’une banque partenaire en Chine et l’occasion d’échanger rapidement sur le commerce avec ce pays incontournable. Rendez vous pris pour notre prochain déplacement à Shanghai pour parfaire notre relation. L’occasion aussi de rencontrer dans cette banque quelques amateurs éclairés des vins de Bordeaux.

Le vin ici n’est pas qu’un job, mais aussi un plaisir.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 16:24

Château Villemaurine, dernière belle histoire belge de Saint Emilion

 

Acheté par la famille de Monsieur Justin Onclin en 2007, cette très jolie propriété située dans Saint Emilion a fait un bond fantastique en qualité  et  notoriété. Il est vrai que les moyens tant humains que financiers  n’ont pas été économisés pour faire le meilleur vin possible sur ce grand terroir.  


Le 2ème vin, Les Angelots de Villemaurine 2009 : un goût suave de raisin mûr, noix de coco, vanille  et surtout Villemaurine 2009  qui est l’un des tout grand vin de Saint Emilion en fait un très crédible représentant des nouveaux postulants au classement de Saint Emilion 2012.

Si en plus vous avez le temps, les caves souterraines peuvent se visiter(12 euros) et valent le détour.

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 14:23

 

DSC00409.JPG

Cabernet Sauvignon attendant d'être vendangés vendredi 30 septembre

 

DSC00411.JPG

Les Cabernets Francs, eux, ont déjà été vendangés !

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 14:21

Le dossier de la demande de classement pour Valandraud est enfin prêt et sera déposé avant la fin du mois au bureau de l’INAO à Bordeaux.


Si j’en crois les bruits de couloir, 120 dossiers seront déposés, je trouve le nombre de postulants réaliste. La colline aux mille crus, Saint Emilion et ses 5500 hectares de vigne peuvent bien classer moins de 20% de nos propriétés et cela ne sera pour le moment pas suffisant pour avoir autant de puissance commerciale et politique que nos grands voisins du médoc avec leur si simple classement de 1855.


Mais si ce classement se passe bien, on eut espérer pour Saint Emilion une aide précieuse pour notre communication, les sages de Pomerol doivent penser que nous somme fous, eux qui se débrouillent si bien sans classement, et qui n’ont que celui de l’usage habituel des prix !

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 16:05

1ère dégustation pour moi des lots ramassés il y a 3 semaines : jeunes vignes, fermage, malbec de Bel Air et nos lots de merlot, cabernet et petit verdot de Bellevue de Tayac à Margaux, et c’est la bonne, très bonne surprise pour moi : c’est bon !

 Douceur et maturité d’un grand millésime, couleur et parfum très purs, framboise, raisin noir, seule la structure est celle d’un millésime moyen dans le style des 2007. A ce jour, un mix de 2007 et de 2009, rien à voir donc avec le 2004 !

Il est rare que je fasse ce genre de commentaire si tôt, tant il est vrai que le vin n’a pas fait sa malolactique et que nous n’avons pas encore rentré les merlots de la côte nord de Valandraud, ni, bien entendu, les cabernets francs et sauvignons de Clos Badon. Mais si je suis optimiste aujourd’hui, c’est que je sais par expérience que ce genre de vin plaira aux clients et que même si ce n’est pas encore le millésime du siècle, ça pourrait être le millésime du client  et pour nous le millésime des extrêmes.

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 10:19

Visite du chai de Cheval Blanc durant les vendanges. Hyper fonctionnel, propre, de bonnes odeurs et de bonnes « vibrations », des raisins de qualité et le savoir faire. Sans doute un grand millésime si j’en crois les commentaires de Kees van Leeuwen, et si je m’en tiens à ce que je pense de la capacité de Cheval Blanc à frôler les étoiles.


Nos vendanges sont en train de prendre le chemin d’un bon millésime. Pourquoi ? Comment ? ça, les spécialistes nous le diront (comme d’habitude).


Invité chez de amis à Fronsac, champagne Ruinart Brut et à l’aveugle Beau Séjour Duffau Lagarrosse  2008 complètement dissocié à aujourd’hui (89+ RP), un problème de bouteille ? Qu’en pense Jean Marc Quarin, 89 aussi ?

Toujours  à l’aveugle Soutard 2008, bon vin, un peu austère aujourd’hui, devrait faire une bonne bouteille dans 5/ 6 ans, 89+ mérité. Encore à l’aveugle, mais là grand plaisir, grande bouteille, goût original, cabernet Franc, bio, la patte de Stéphane Derenoncourt, le talent de Stephan de Neipperg noté 91 Quarin, suave il a raison, noté 93RP il a encore plus raison : Canon La Gaffelière 2008  est une bien belle bouteille.

Toujours à l’aveugle, Malartic Lagravière 2008  un vin que nous aimions d’habitude mais là, un problème de bouteille ou de bouchon dont je n’ai pas pu identifier le fournisseur. Je veux bien regoûter cette bouteille notée 90 Quarin,  91 RP, sans qu’il y ait ce problème de bouchon ou de boisé , Je ne sais.

 

J’ai acheté la revue Optimum des éditions Jalou, cela traite de mode,  restaurants, high tech, cinéma, musique, sport, mode masculine haut de gamme et surtout une rubrique vins ce mois ci par Benoit Simmat (magasine publié aussi en Ukraine, c’st bon pour mon distributeur), celui qui a fait cette BD « Les 7 péchés capiteux de Robert Parker » et "Le guide d’achat du vin pour les nuls". Il est prolifique, le bougre !

Comme toujours, un style jeune, nouveau, on s’amuse à la lire, à lire entre les lignes, c’est piquant mais avec « gentillesse ». Je sui heureux d’avoir été cité avec Valandraud 2003 et Bad Boy en même temps que mes amis Hervé Bizeul et Jean Michel Deiss. Avec Benoit, au moins les commentaires sur le vin ne sont pas limités à couleur-nez-bouche. Sans doute une nouvelle façon, plus actuelle, de parler du vin et de ses créateurs.

Pendant ce temps là, nos vendangeurs attaquent les cabernets sauvignons et francs dans les terroirs chauds, graveleux et siliceux de la plaine.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 18:02

Sur le site du Wine Spectator, James Molesworth publie mes réponses à ses questions sur le millésime 2011. Il s’agit de mon avis de la semaine dernière, aujourd’hui je donnerai un avis beaucoup plus optimiste, ces beaux jours de l’automne font des miracles dans les vignes. Affaire à suivre…


A Paris, enchères sur 2 grands vins au statut d’icônes mérité :

Pingus 2001 à 816.00 euro + frais

Haut Brion 1989 à 1075.00 euro

 

Notre distributeur ukrainien a fait un gros et beau catalogue sur Valandraud, Bad Boy, Clos du Beau Père, Sabines, Bellevue de Tayac et les propriétés où je suis impliqué : Fleur Cardinale, Haut Mazeris, La Dominique, Haut Carles, Marojallia et Thunevin-Calvet. Je dis  et je redis depuis quelques temps toute l’importance que j’accorde à mes distributeurs. Peter Sisseck me conforte dans mes choix en étant lui aussi encore en avance dans le choix de son distributeur en Chine. Pour l’Ukraine, c’est nous qui servirons ce marché.


C’est écrit dans la RVF : Figeac (40 hectares)  aurait refusé les 300  millions offerts par Bernard Arnault, mais comment le savent-ils ?  Figeac- 7.5 millions l’hectare – à la production annoncée de 120 000 bouteilles de 1er vin, ça donne 3000 bouteilles de 1er vin et autant de 2nd vin à l’hectare ?

Tous les ans, cela rend  difficile l’agrandissement du petit propriétaire voisin. J’ai bien fait de convaincre Monsieur Fayat  du Château La Dominique d’acheter les vignes très bien situées de notre voisin Vieux Château Fortin !

Partager cet article
Repost0