Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 15:38

Grosse charge de travail pour notre chai de Saint Magne de Castillon :  les primeurs 2009 à faire rentrer des propriétés ou des fournisseurs collègues négociants et à préparer avant livraison, sachant que les châteaux libèrent leurs vins depuis mars de cette année à mars/avril de l’année prochain. Ça fait du boulot, sachant qu’un grand millésime permet de vendre plus de vin, plus de références.

 

Avec cette charge de travail, les petits Bordeaux, les vins plus abordables se vendent aussi très bien, ce millésime 2009  étant vraiment bon et porteur, ces vins vendus par nous entre 3 et 15  euros au tarif professionnel sont très appréciés.

 

Après 2  années plutôt moyennes en chiffre d’affaire (11 millions), le prochain sera sans problème entre 15  et 17  millions pour retomber sans doute dans 2  ans à 11/13 millions.

L’avantage des ventes primeurs, c’est que j’ai une vision assez précise de ce qui va se passer dans le 18/24  mois à venir, après ce ne sont vraiment que des hypothèses.

 

En attendant, les beaux terroirs de Bordeaux trouvent toujours des acheteurs, le remarquable terroir du château Guillot à Pomerol serait vendu selon la RVF. L’acheteur sait tout le potentiel de cette jolie propriété, Michel Bettane avait déjà remarqué tout ce qui pouvait se passer dans cette propriété, comme pour La Violette d’ailleurs et La Providence n’étant pas la moindre des propriétés révélées par un nouveau propriétaire .

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 16:12

Citation de Francis Picabia.

 

En effet, « mettre de l’eau dans son vin » est une expression qui veut dire limiter ses prétentions.

Et bien, cette année 2011, notre récolte sera de qualité et prétendra être au niveau d’un bon millésime, la récompense d’un travail attentif et réactif dans les vignes.

Merci à notre Paul-Marie Morillon,  à Christophe Lardière, à Xavier Lacoste et à tous les collaborateurs travaillant dans les vignes qui, cette année, ont du subir des climats extrêmes : sècheresse au printemps, coup de chaleur, grosses pluies d’été et heureusement un temps idéal pour les vendanges.


A l’arrivée, du bon vin, surtout rive droite et particulièrement  à Saint Emilion, avec des degrés compris entre 13 et 14.5, des couleurs superbes, des tanins mûrs et des densités sui seront, avec l’élevage, plutôt bonnes. Nous finissons d’écouler les dernières cuves cette semaine et ce sera peut être fini la semaine prochaine. Les employés des chais n’ont pas arrêté mais le résultat tant en qualité qu’en quantité étant là, ça donne le sourire, même si ce lundi permettra de faire un  joli pont de 4 jours, ça ne suffira pas à récupérer des fatigues  rarement vues chez nous. Merci les beaux rendements.

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 16:35

L’AFP informe du lancement du futur classement des vins de Saint Emilion 2012. J’y apprends que Qualisud est chargé de l’organisation de la dégustation et Qualité France du reste  du dossier (assiette foncière, notoriété, etc…)

Surtout il y aurait 96  dossiers de candidatures, 28  en 1er grand cru classé et 68 en grand cru classé, à comparer avec le classement actuel avec ses 15 classés 1er grand cru et 61  crus classés, on peut voir qu’il n’y a pas d’explosion des candidatures et, pour moi, l’augmentation des postulants correspond  simplement à l’évolution naturelle due aux progrès faits ici, à Saint Emilion, dans beaucoup de propriétés, belles endormies.

 En effet, comment ne pas considérer justes les demandes des crus qui mettent les moyens ou qui, ayant changé de propriétaire, se retrouvent avec un propriétaire ambitieux ?!

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 17:47

USA

 

Déplacement d’une semaine aux USA, avion Bordeaux-Paris-New York-Cleveland où notre distributeur m’attendait pour des visites de clients, repas avec son fils James pour interprète, revenu  exprès de Washington.

L’un des points forts  fut l’organisation au célèbre restaurant Lola d’un repas avec 12  millésimes de Valandraud, de 1994 à 2005 . Une seule bouteille bouchonnée, merci Gabriel, fournisseur du 2007 .

Je dirai à chaque fois, quand je le sais, le nom du fournisseur de bouchon quand j’ouvre une bouteille bouchonnée. Ça soulage….

 

Le 2005 se goûtait très différent, remarquable concentré de fruits rouges, presque pas du vin à ce stade de la dégustation, presque un jus de raisin, sirop de mûre et vanille, pas très typique de Bordeaux . La bouteille de 2000 était remarquable, le bouchon d’Amorim parfait, ce qui n’est pas toujours le cas, hélas. Valandraud 1999  incroyable ces temps ci, l’un des vins préférés par les participants avec le 1995 et l’énorme surprise du 1994  qui est sans doute le meilleur vin de Bordeaux dans ce millésime, avec encore un potentiel de vieillissement d’au moins 10  ans ? Ce doit être dur pour certains critiques de l’époque de reprendre leurs notes et commentaires très négatifs sur le vieillissement harmonieux de mes vins….

 

2 nuits à Cleveland et départ pour Boston, où notre distributeur, grosse entreprise, avait organisé un maximum de rendez-vous dont un à la boutique Brix où 30  clients ont eu droit à notre numéro, moi en Français et Christian Dalbavie à la traduction. Belle dégustation de mes vins avec un public amoureux du vin, plutôt francophile, et si tout ce monde rencontré vient à Saint Emilion, ça va faire du monde ! Egalement un passage à Harvest, restaurant – ami, un repas organisé dans un très beau palace de Lenox, le  Wheatleigh avec là encore des Français comme supporters et une dégustation de mes vins à table, où le  blanc a eu un succès formidable avec  le Bel Air Ouy 2000, dont une bouteille bouchonnée (Amorim). Hotel et cadre merveilleux, clientèle très très chic et le risque important de rencontrer des cervidés sur les routes, incroyable ! Le stress de l’accident la  nuit est bien réel.

 

Direction New York en voiture et visites de clients avec l’un de nos distributeurs (3 de Valandraud, etc), cavistes, restaurants, métro, taxis… ça bosse à New York et il y aune énergie toujours aussi forte dans cette ville.

New-York1

 

Le lendemain, présentation  de notre gamme à la force  commerciale de notre  plus important distributeur sur New York,la plus grosse gamme avec Valandraud et le Blanc, plus de 10  vins ! Repas dans un restaurant à la capacité incroyable de 3000 couverts/jour ! Et j’ai perdu mon téléphone pendant ces trajets, zut et rezut !

 

3 jours aussi au Wine Experience au Marriott Marquis , organisation parfaite, la crème des propriétés viticoles et beaucoup de professionnels présents aux dégustations, ainsi que des amateurs fortunés et courageux : près de 280  vins à goûter, c’est pas rien, surtout sachant que rien n’est à jeter, des 1ers, des crus mythiques , etc…

Repas de gala organisé pour 1300 personnes, la remise des prix des meilleurs restaurants et caves  selon le Wine Spectator et Christian Moueix récompensé pour ses propriétés bordelaises et américaines : La Fleur Pétrus 2005, délicieux et Dominus 2001, encore un grand vin. Ambiance remarquable et j’ai eu la chance d’être à une table où tout le monde parlait français.

 

Retour par Air France avec une partie de mes collègues bordelais et Xavier, et au boulot. Après tout il y a du pain sur la planche si j’en crois tous les cavistes, boutiques qui doivent commander en quantité tous nos vins, Bellevue de Tayac, 3 de Valandraud, Blanc de Valandraud, Virginie et Valandraud, les vins de ma fille Domaine Virginie Thunevin, Domaine Thunevin-Calvet dans le Roussillon, Bellevue La Randée, Compassant, Bel Air Ouy, Prieuré Lescours, Sabines, l’occasion de parler de Fleur Cardinale, Carles, Sansonnet…

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 15:17

Cette année nous avons signé un partenariat avec une entreprise pour réaliser pour eux en exclusivité, une cuvée de Virginie de Valandraud  kosher 2011, soit une cuve pour 9  barriques ( 2500/2700 bouteilles).

 

L’occasion de vinifier dans la même cuve un assemblage de merlot à 70 % et de cabernet franc à 30 %. Le vin est en barrique à 100 % neuves pour y faire ses malolactiques et son élevage. Les 1ères dégustations sont très prometteuses, preuve qu’ils ont bien travaillé.

 

DSC00496

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 09:12

Avec un client ami chinois,  j’ai récemment goûté Valandraud 2006, qu’il trouve capricieux quand il le déguste chez lui en Chine : hyper accessible à Hong Kong mais fermé à double tour chez lui à côté de Shanghai !


Cette bouteille, servie directement dans nos grands verres Riedel était démonstrative : le nez bien présent, encore trop jeune, et il lui  faudra 5 à 10 ans pour se révéler au mieux, boisé pas encore fondu, tanins relativement austères, millésime froid, rien à voir avec le 2007  plus « sucré », plus doux. Ça   c’est paradoxalement  l’avantage des Bordeaux, si différents selon les millésimes à cause du climat si changeant et imprévisible, la preuve encore cette année.

 

Le soir avec  Murielle le vin était bien plus agréable, plus « doux », il supporte très bien l’oxydation et ça tombe bien, c’est le vin que je présente au New York Wine Experience du Wine Spectator cette semaine.

Je préfère commencer ma participation à cet évènement en faisant goûter un vin" difficile", l’année prochaine le 2007 va les séduire !  Hélas, l’année d’après il n’y aura pas le 2008 (plus de stock) mais le 2009 et là, on va avoir intérêt à amener des bouteilles !


Bu également avec cet ami chinois un vin d’Australie, culte, de Clarendon Hills : Astralis 2002, syrah, quel beau vin encore si jeune et si frais, à revoir dans 10  ans….

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 18:18

 Site bien fait avec de belles photos, à mon avis.

Réception organisée par le château pour quelques courtiers et négociants concernés par les vins de cette jolie propriété de 12  hectares conseillée par Stéphane Derenoncourt.


Geoffroy et son frère peuvent être fiers du travail déjà accompli, à la dégustation et à table l’évolution des 2007, 2008 et les superbes 2009  et 2010  font saliver à l’idée que 2011  serait pas mal.


Ils ont servi à table pour nous faire plaisir, des magnums de 1975 et surtout 3 bouteilles du très rare 1943 qui mérite d’être bu cet hiver avec un spécialiste, l’occasion d’inviter François Audouze, il serait utile d’avoir son avis, surtout après avoir lu le compte rendu de l’ami Jacques Berthomeau sur les vins anciens ; Jacques étant incrédule par rapport à François plutôt très pratiquant….

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 13:37

Je pars dimanche pour une semaine aux USA, visites et évènements avec nos clients de la côte est et le 20 et 21  octobre participation à la grande dégustation du Wine Spectator organisée à new York avec 250  châteaux !

Les représentants de Bordeaux sont tous très connus : Yquem, Palmer, Ducru Beaucaillou, Cos d’Estournel, les 1ers crus  1855, le top du monde du vin où je participe pour la 1ère fois avec Christian Dalbavie .

 

Bu à table lors d’un souper tardif après travail, un très bon magnum de Troplong Mondot 2006, bu bien sûr trop tôt, tant pour lui, il ne s’était pas suffisament  bien caché dans ma cave !

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 15:42

Vendredi 14, Jörgen Lindström organise en Suède une belle dégustation de Bordeaux 2008 avec Ausone, Haut Brion, Valandraud, La Dominique, La Couspaude, La Croix de Gay et Virginie de Valandraud.


Il communiquera ses commentaires vendredi ou samedi. Il me tarde de les lire, sachant que pour moi, 2008 est LE bon millésime par excellence : ni trop, ni trop peu et que le remarquable 2009 lui fait de l’ombre.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 15:36

Mise en ligne sur son site Great Bordeaux Wine de son reportage sur les vendanges 2011, ses multiples dégustations et sur nos vins. Il a particulièrement aimé Valandraud 2009 avec un beau commentaire et noté 97/100, ainsi que  Valandraud 2010  noté 96/100.


En plus, il fait de jolies photos et on y voit Murielle ouvrir une bouteille de Clos Badon et la nouvelle étiquette de Château Bellevue de Tayac !  Vous y trouverez  plein de photos des vendanges à Bordeaux.

Izak Litwar aime le vin, les bons repas et les jolies femmes. Mais je ne sais pas trop dans quel ordre ?!

Partager cet article
Repost0