Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 16:21

Bientôt à Hong Kong pour Vinexpo Asia-Pacific,  au Hong Kong Convention Centre stand J49, avec mes collaborateurs pour rencontrer nos clients, quelques prospects et faire du bon boulot.

En attendant la fin des offres primeurs et les dernières mises en marché, dégustation ce matin de Compassant 2004, Constance 2008 Thunevin-Calvet, Dentelles 2007 Thunevin- Calvet et Griffe de Cap d’Or 2011.

Notre ami franco-américain a été séduit et c’est tant mieux !

Partager cet article
Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 18:20

A midi, en pleine campagne primeur, repas à Valandraud pour 13  personnes  (8 Chinois, 1 Grec, 1 Israëlien et 3 français) : Jambon, melon, sauté de veau, riz et fraises  avec  des macarons.

Bad Girl, Valandraud 2002 en magnum, suivi des cuvées casher « normale » et mevushal. Pour faire honneur à notre ami chinois important une rare bouteille de ma cave privée, offerte par un de mes amis ukrainiens : Massandra Muscat 1951, tout simplement sublime. Et Fine Bordeaux de Valandraud pour finir.

Partager cet article
Repost0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 16:04

Vive le foot ! Montpellier qui devient 1er du championnat, c’est David qui a vaincu Goliath – et Bordeaux qui est qualifié en coupe d’Europe, ce sont des miracles bienvenus pour nos régions viyicles et leurs présidents respectifs.

La campagne primeurs devrait être terminée avant Vinexpo  la semaine prochaine quoique rien n’empêche de sortir pendant et après, en espérant une éclaircie économique, une vision optimiste du marché, de l’Euro.  Mais je crains que les jours qui viennent n’annoncent que des pertes d’emploi , repoussés jusque là pour des raisons « politiques »

 

Déplacement à Londres à l’invitation du Claret Club pour un repas au restaurant le Club Gascon (1 étoile Michelin). Ambiance de qualité, les membres du Claret Club aiment le vin, ça se ressent très rapidement et , de plus, la cuisine était au rendez vous. Le chef Pascal Aussignac  a pu créer en quelques années  120 emplois et 8 restaurants !

Vive Londres qui,  avec ses 400 000 français presque tous jeunes, entreprenants, permet ces réussites !

Partager cet article
Repost0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 17:01

 

Encore 80/100 vins à sortir et c’est fini.

Déjà ? Pas trop tôt ? Enfin ?

 

Difficile de faire boire un âne qui n’a pas soif, et pourtant - et je le pense réellement - 2011 est un bon millésime et le prix que l’on doit accepter peut ne pas être celui du millésime le moins bon  disponible dans le commerce. Mais le marché est le seul maître.


Il y aura comme toujours des vins que ne devraient pas être offerts en primeur, des vins dont il  faudra attendre la mise à disposition et les vins dont nous n’avons pas assez de bouteilles, par exemple Pontet Canet ...

Partager cet article
Repost0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 11:28

J’ai oublié de parler d’un repas très agréable au Saint James : cadre, prix, service, sommelier et le chef Michel Portos font regretter de ne pas succomber à la tentation  plus souvent. Et, en plus, la vue sur Bordeaux est toujours aussi majestueuse

 

Concours des vins de Bordeaux : Château Subilaux et Château Bellevue la Randée 2011 sont médaille d’or.

 

Dédicace par Michel Rolland et Isabelle Bunisset du livre qui lui est consacré  vendredi dernier à la librairie de l’Envers du Décor qui, pour notre plus grand plaisir organise régulièrement des séances de dédicace de plus en plus incontournables.

La campagne primeurs 2011 devrait s’animer dès ce jour : sur le site du Wine Spectator, James Molesworth parle de Bordeaux  sur son blog et cite Mauvais Garçon en exemple, merci 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 15:49

Dans Decanter du mois de Juin, les Bordeaux 2011 sont présentés et il y a un coup de cœur de James Lawther pour Virginie de Valandraud et Château Sansonnet, merci  .



Extraits :

Clos du Beau père 15.5, Domaine des Sabines 15, Haut Carles 16, Croix de Labrie 15.5, Clos Badon 15.5, Gracia 15, Virginie de Valandraud 16.5, Sansonnet 16.5, Fleur Cardinale 16.5 et Valandraud 17.5

Partager cet article
Repost0
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 17:21

De retour de Lille où je participais mercredi 9 mai à une dégustation avec le Club Les Vignes de Léo, club d’amateurs gourmands, et Yannick Hornez, venu m’attendre à la gare a été mon guide pour visiter le centre de Lille, le temps de boire une bonne bière, d’acheter des fromages chez Philippe Olivier et ensuite dégustation et commentaires sur :

Domaine Virginie Thunevin 2009

Domaine des Sabines 2009

Virginie de Valandraud 2007 et 2009

Château Valandraud 2007 et 2009

Thunevin Calvet Dentelles 2008

Thunevin Calvet 3 Marie  2007


Repas ,  très bon repas à la Laiterie, étoilé Michelin, couché 1h du matin, et même si c’est bon, le lendemain la journée passée dans le train fut un peu dure .

Merci au président des Vignes de Léo, Bernard Caudal et à ses amis pour ce bon moment.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 17:12

L’école Cordon Bleu de Paris était en visite chez moi à Valandraud à 14 h avec 22  élèves, le professeur Frank Ramage et son collaborateur pour la traduction.  Visite, présentation du vignoble, du chai, un peu de technique, un peu d’humour et dégustation de 2007 Bel Air Ouÿ, Virginie de Valandraud, Valandraud, Bad Boy,  2010 Virginie de Valandraud blanc et Valandraud blanc, et pour finir Bad Girl 2008.


Le matin, réunion pour travaux d’agrandissement à Prieuré Lescours avec l’architecte et à 11h 30, Michel Rolland « en  vrai » pour l’assemblage de Valandraud 2010. Quel talent ! le gourou, le sorcier, capable d’écarter un lot de 2010  que nous avions cru très bon et de nous sortir à l’arrivée à peu près le même volume : environ 14 000 bouteilles  d’un vin qui sera peut être meilleur que le 2009 !

A table, dégustation de 2007- 2008 et 2009 avec un repas simple fait par Murielle, les frites à se damner, la viande plus que bonne, le pata negra vraiment bien, comté et fraises et framboises

Partager cet article
Repost0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 17:59

Retour de Chine après un passage agréable par Amsterdam et la China Southern. L’aller avait été dur à cause de turbulences qui m’avait fait me rappeler l’existence de Dieu, c’est dire si ça bougeait


Pékin et ses embouteillages… ça va devenir difficile de donner des rendez vous et d’être à l’heure, même avec un chauffeur de grande qualité, capable de faire des miracles et d’y croire quand il n’y a pas d’accident.

Des repas avec des gens de pouvoir, des repas avec des sommeliers et des journalistes, des magasins de vin, le 1er pour Pékin mais d’un luxe très européen dans un secteur riche  de la ville où les appartements autour font  800 m² !

Dans une capitale de province, à 300 km de là, ouverture du 30ème magasin en franchise de notre plus important client et là aussi des repas  et des verres à boire.

Le départ, c'était le 26  après midi après un repas à la maison avec Isabel Ferrando du Domaine Saint Préfert, un top vin de Chateauneuf. Retour le 30 au soir avec l’occasion de revenir d’Amsterdam avec 2  professionnels du vin, l’un vendant déjà des millions de bouteilles dans le monde et une jeune femme, Hélène au début de sa nouvelle carrière dans le vin et qui avait prévu de me rencontrer à Saint Emilion… Comme quoi, le hasard fait bien les choses.

Mardi 1er mai, c’était encore les portes ouverts des châteaux de Saint Emilion et l’occasion de recevoir avec Murielle, David et Hadrien, beaucoup de monde et de faire notre boulot : promouvoir et vendre.

Le soir, repas avec les Decoster avec une bonne bouteille de Fleur Cardinale 2006 pour fêter les bonnes notes de Parker qui a plutôt aimé Saint Emilion en 2011.

Partager cet article
Repost0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:10

« Difficile de créer une nouvelle marque. Les vins de garage furent à peu près tous créés dans des « communales » »


Exact.

En effet, les coûts pour élaborer ces vins sont plus facilement acceptés par les clients qu’en « simple » Bordeaux quoique Girolate, Baltus, Bad Boy par exemple sont des Bordeaux d’esprit garage qui fonctionnent bien mais ne se vendront jamais aux prix des Marojallia, Gracia et autres Croix de Labrie.


Parmi les citations faites par Denis Dubourdieu, j’aime bien celle d’Emile Peynaud, qui est d’actualité : " La côte d’un millésime tient au goût qu’il a et à l’attente qu’il suscite."

Partager cet article
Repost0