Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 14:21

Avec un bon repas organisé pour 7  personnes au Château Sansonnet, quelques vins servis à l’aveugle pour certains.

Etiquettes vues :

En attendant,  Sansonnet  2010, mise en bouteilles ces jours ci, très beau, tient très largement ses promesses. Ce vin sera un des tops de l’appellation Saint Emilion Grand Cru. Et sur l’entrée, Valandraud Blanc  2010.


A l’aveugle, 2 bouteilles, et j’ai été plutôt bon pour les situer et même trouver les millésimes et appellation. Il ne manquait que le nom !

A droite, un vin style moderne, actuel, grand vin du monde, bon à boire, proche du style Bordeaux, j’ai un peu tatonné mais finit par trouver 1996  Priorat, j’ai dit Erasmus et c’était Ermita 1996  de l’ami Alvaro Palacios. Grenache et Cabernet Sauvignon, l’un de mes vins préférés avec, bien sûr, Pingus !

A gauche, style ancien, mais j’étais en forme et en chance, millésime 1990 et Ribera del Duero,avec bine entendu Vega Sicilia, les récents sont plus à mon goût, mais néanmoins, ce style, ce goût, ce travail d’œnologue  à l’époque très particulier, font de ce vin un vin culte encore et toujours.


Etiquettes visibles :

Fleur Cardinale 2009, grand vin, tannins très fins et équilibre phénoménal, quelle belle évolution durant l’élevage qui a magnifié ce vin. Fleur Cardinale 2005, grand sans aucun doute mais qui a pâti de la comparaison avec le 2009.


A l’aveugle/semi aveugle

Sansonnet 2008  qui se goûte de mieux en mieux. Hélas, il n’y en a plus à la vente à la propriété.

Valandraud 2008, non décanté, gaz, je l’ai aéré dans mon verre. Se goûtait mal à l’ouverture, mais au bout de 40  minutes, c’était bon. Comme quoi, le carafage doit toujours être appliqué à ce 2008 devenu capricieux !

Le repas était bon, l’ambiance agréable et positive, et je n’ai pas vu le temps passer

 

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 10:24

Qui est-ce ?

 

2011-0419.JPG

 

Et qu'est ce que c'est ?

 

2011-0463.JPG

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 16:30

Quelques souvenirs photographiques de mon voyage au Japon :

 

2011-0441.JPG

 

 

2011-0433.JPG

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 21:50

J’étais en déplacement au Japon et à Hong Kong pour présenter quelques vins de ma production de Bordeaux 2011, faire quelques séminaires et beaucoup de repas 


1 jour, passé à Osaka, toujours aussi sympa, ambiance décontractée ( l’esprit du Sud, même au Japon), des séances de signature dans un grand magasin, des photos, plein de photos, ça peut faire croire qu’on est célèbre !


2 jours à Tokyo, beaucoup de monde au Hilton pour les présentations primeurs organisées par notre distributeur pour moi et  2 collègues négociants bordelais qui présentaient des vins des crus jouant le jeu, et c’est bien le moins que l’on puisse faire. Des repas, dont un avec uniquement 6  VIP dans un hôtel privé qui possède ses restaurants tout aussi privés ( Tokyo Bay  Court Club), chic de chic.


3 jours à Hong Kong avec une belle présentation primeur au Peninsula, organisée  par le partenaire Chinois de mon importateur japonais, c’est la mondialisation…

2011-0456--2-.jpg

Avec un de mes distributeurs chinois de Hong Kong, un repas pour 30  personnes à l’American Club, encore un lieu privé, pour un bon repas et surtout le service à table de vins qui ont été , j’en suis sûr, très appréciés par une clientèle de connaisseurs et de fans.

N°2 Blanc de Valandraud 2008 , 3  de Valandraud 2006, Virginie de Valandraud 2008 (top), Valandraud 1992 tout juste commandé à l’un de mes premiers négociant bordelais. Les bouteilles parfaitement conservées ont fait une grosse impression, même à moi. Cela m’a rappelé celle goûtée chez Champlain  Charest au Québec, c’est dire.  Valandraud 1997 se goûtait bien, toujours trop jeune. Valandraud 1995  était bon, bien sûr, le magnum de Valandraud 1999 rendait le vin plus complet, plus frais, encore une bonne bouteille. Le Valandraud 2009, emmené dans mes valises, était « au dessus » mais pour dans 15/20 ans !

2011-0460--2-.jpg


Dans un grand magasin d’Osaka, le coin vin, c’est 900  références dont  100 qui changent toutes les semaines,  avec 50  vendeurs !


Au restaurant privé de Tokyo, Bad Girl, Blanc de Valandraud 2005, Clos Badon 2003, Virginie de Valandraud 2009 et l’Interdit de Valandraud 2000 qui se goûte formidablement bien à présent.

Lors du repas privé au Peninsula, champagne Peninsula élaboré par Deutz et Valandraud 2003.


A Hong Kong,  restaurant d' un auto-didacte, admirateur d’El Bulli - cuisine d’inspiration  moléculaire et 2 étoiles Michelin, vraiment plus que méritées : Bo Innovation à Wanchai.

2011-0454-2-.jpg

Blanc de Valandraud 2003 incroyablement frais, nous n’en avons hélas plus, Hugo 2004 de Calvet Thunevin, parfait avec cette cuisine épicée, Clos Badon 2005 et Valandraud 1998.

 

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 15:42

3 studios en plus à louer dans le centre de Saint Emilion. Notre activité d’agro tourisme de met en place, avec aussi 2 chambres d’étudiants, toujours en plein village.


L’activité se développe à Valandraud, à Saint Etienne de Lisse et va devenir sérieuse. Pour nous aider nous avons aujourd’hui Florence Bordat que vous pouvez contacter via valandraudlocation@thunevin.com  et nous sommes référencés sur le site de l’Office de Tourisme, les sites de réservation en ligne…


Dès qu’on aura pris le rythme, on fera également fonctionner les appartements de Maury dans le Roussillon.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 15:13

Nous y étions récemment invités à diner avec des amis. Il nous été servi avant de passer à table un Meursault Perrières 1er cru 2001  des Comtes Lafon et un Chassagne Montrachet Les Vergers 1er cru 2006 de Michel Niellon, et ensuite pour le travail à l’aveugle, 4  vins de Bordeaux du millésime 2009.


Le 1er vin  était bon, un peu fermé : Clos L’Eglise 2009 ( 98 RP)

Le 2ème vin, boisé, très présent, très concentré, à ne pas boire avec 15/20 ans : Gracia 2009 ( 98RP)

Le 3ème vin, plus accessible, un bon vin, moins concentré, plus classique : Haut Carles 2009 ( 92RP)

Le 4ème, et pour moi, le meilleur et l’un des grands vins de Bordeaux qu’il faut avoir en cave : caressant, mûr, suave, sexy, très fin, quelle texture … : Pontet Canet 2009 (100RP)


Et pour finir, Haut Carles 2011 dont je n’arrête pas de penser qu’il s’agit là d’un grand vin, pas pour les snobs, ni pour les lecteurs d’étiquette. Un de ces vins à servir à l’aveugle pour prouver qu’à Bordeaux il y a des grands vins et pas chers, en plus !

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 18:03

Je suis au Japon en ce début de semaine, à Osaka puis Tokyo, pour faire la promotion des Bordeaux 2011 en primeurs.

Mes vins bien sûr et ceux de mes collègues bordelais qui acceptent de faire goûter leurs vins aux clients de notre importateur, qui fait un travail remarquable, comme le monde du vin aimerait en voir plus : des distributeurs-importateurs qui font la promotion des vins de Bordeaux .

Avec ce distributeur, passage ensuite par Hong Kong avec son partenaire chinois, et également un évènement organisé par l’un de nos fidèles importateurs de Hong Kong.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 14:33

Merci Weinwisser , merci René Gabriel pour le gros coup de cœur accordé à Valandraud blanc 2011, un encouragement pour continuer et Murielle, citée par René Gabriel peut, comme moi, être contente des choix stylistiques voulus depuis le 1er millésime en 2003, déjà.


A l’Essentiel, hier soir, dégustation avec Rami et ses amis « traders » et « banquiers » de nos vins 2011 avec la présence en guest stars de Michel Puzio( Croix de Labrie) et de Michel Gracia (Gracia), mes amis « garagistes »-canal historique, qui ont  su bâtir en 15/20 ans 2  bien jolis marques. La preuve : leur succès dans leur campagne primeurs 2011, les notes, les commentaires étant récompensés par les ventes.

Le blanc de blanc Ruinart étant toujours aussi bon, la journée très belle, a été assombrie par l’accident de voiture  qui est arrivé à une de mes collaboratrices : la voiture en face roulant à gauche, le jeune conducteur sans doute en train de se servir de son téléphone portable.

On comprend l’interdiction et le danger de foutu téléphone au volant.

Partager cet article
Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 16:26

Repas à Valandraud, 13  à table, mon chiffre porte bonheur, avec quelques membres de cette célèbre antenne de la Commanderie de Bordeaux et l’occasion de faire un bon repas à midi avec Bad Girl, Valandraud blanc 2010, puis, à l’aveugle Valandraud rouge 2005 et le kosher  2005.

Le Valandraud « classique » étant bien plus puissant et paraissant plus jeune que le kosher qui était plus doux, plus mûr. Sans aucun doute, la différence de travail sur les raisins lors des vinifications. Après, Thunevin-Calvet Hugo 2005 et notre Maury 2004.


Auparavant, ils avaient goûté nos 2011, ainsi que Niko Dukan et ses amis journalistes, et tout à l’heure ce sera au tour des amis  de Hong Kong qui sont dans les métiers de la banque et le vin.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 16:50

Hier soir, avec un bon couscous mangé chez un ami amateur de vin, et servi pour 6  convives :

Ruinart Blanc de Blanc et Brut, suivi d’un rosé de Saint Tropez délicieux et à l’aveugle malgré la chaleur, un très jeune Trotanoy 1983.  A part Murielle qui avait dit 1982, nous étions tous entre 1995 et 2000, rive droite, mais rien de plus. Et pourtant, ce vin, on le connait plutôt bien

Partager cet article
Repost0