Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 10:00

Mardi réception d’un groupe d’américains accompagné d’un des premiers clients de Valandraud (1992) et basé à New York.

Dégustation à l’Essentiel de nos vins du Roussillon : Constance, Dentelles, Hugo 2008  et L’Amourette 2009, et en Bordeaux Domaine Virginie Thunevin 2009  et Virginie de Valandraud 2009 -  grand vin.


A table, pour 8  personnes, les tomates du jardin des parents de Murielle et pata negra offert par un ami avec, servi en même temps, Valandraud 2005 et Valandraud cacher 2005, plus fin, plus doux.

Ensuite, sur le gigot parfait avec un gratin de légumes frais, Valandraud 2009 qui a fait dire à l’un de nos invités « ça, c’est  du vin ! » . Fruits rouges et café et ensuite visite des vignes blanches et rouges de Valandraud en passant devant nos célèbres voisins Fleur Cardinale, Rol Valentin, Pressac, Faugères et Peby Faugères. Visite de notre maison d’hôtes et de notre chai, puis direction le chai de Saint Magne de Castillon.


Je pense que nos amis ont été heureux de ce circuit, surtout que nous avons pris le temps de passer par ce joli endroit que sont les grottes du Chateau Ferrand.

thumb_4b1d7bf4728e41c460e9680ab60e2b0d.jpg

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 14:19

Sur ma page Facebook, près de 400  personnes ont « aimé » ça et près de 150  ont commenté favorablement notre nouveau statut.

En lisant les sites des médias, les blogs, beaucoup de commentaires positifs, certains très négatifs, pas nombreux, en quantité presque insignifiante, mais utiles pour moi car, si jamais mes vins et moi venions  à plaire à tout le monde, cela voudrait dire que nous sommes devenus enfin vieux et ça j’y tiens pas, toujours pas !

J’ai reçu plein de textos sur son portable, de emails  à mon bureau et bien sûr des félicitations dans la rue, à la maison  et au téléphone. Nos pensées sont allées vers ceux qui nous ont aidé et Dieu sait s’il y en a : des Boussarie, des Lebailly, des Lelièvre, Rolland, Alain… et tant d’autres, collègues aujourd’hui, consultants, oenologues, employés, amis et  l’un de ceux là qui m’a dit qu’enfin je réglais une partie de mes angoisses existentialistes : Valandraud gravé dans le marbre, analogie, humour surement partagé du temps qui passe, en tout cas, message amical.

 

DSC01583.JPG

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 16:53

Début des vendanges des blancs mardi 18  septembre, cela va être la course pour ramasser les raisins mûrs entre les vendangeurs et les guêpes très gourmandes -  voire les oiseaux tout aussi présents dans nos vignes.

 

245px-Vespula_germanica.jpg


La Jurade de dimanche et la nuit du patrimoine ce samedi auront cette année une saveur particulière pour nous. Puisse notre 1er millésime en premier grand cru classé être grand !

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 13:40

Le 4 au soir et le 5  septembre à midi, avant le résultat du classement, nous avons bu à table avec des amis à la maison :

Bad Girl

B de Basilio 2010 grenache blanc de la Rioja, pas de nez mais en bouche formidable, ample et frais.

B de Basilio 2007  Rioja 62% tempranillo  32% grenache et 6% graciano. Grand vin, tout simplement.

Er ensuite, à l’aveugle :

Fleur Cardinale 2008, délicieux, fin, ultra buvable

Canon La Gaffelière 2008, très puissant, il aurait fallu 4 ou 5  heures de carafe , grand vin.

Ensuite, Fleur Cardinale 2009  et Clos Badon 2009 tout les 2 déjà accessibles, bons à boire. La puissance enrobée par la douceur de ce merveilleux millésime.

Le lendemain à midi, au restaurant le Clos Mirande à Montagne, repas de travail avec Fleur Cardinale 2008 et 2009, reconfirmation du haut niveau de ces 2  vins.

md_40890_4e0aa2190f0a09abe06e9c208d4ac617.jpg

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 10:36

Les vins de Valandraud 1er grand cru classé B à partir du millésime 2012, c’est-à-dire dès cette vendange à cueillir dans moins de 30  jours. C’est un rêve, aujourd’hui la fiction rejoint la réalité.

Les surnoms de Valandraud, vin de garage  et surtout quand on y pense « Cinderella wine » pour mes amis japonais. Et bien, voilà, c’est fait on passe à autre chose car, sans oublier le passé, le futur devrait être plus agréable 


Quelle chance d’être à Saint Emilion où cela est possible ! Grâce soit rendue aux responsables du classement, INAO, commission, organismes de contrôle, ministres concernés, ceux qui en 1955 ont créé ce classement révisable que peut-être le célèbre classement de 1855 rive gauche  va nous envier.


Beaucoup de messages d’amitié, de sympathie, d’amis, copains, relations, journalistes, critiques et même banquiers.  Le journal Sud Ouest a fait un bon, très bon article, et aussi l’AFP, les Echos, le Nouvel Observateur, Challenges, Le Point, les journaux régionaux, Libération, L’Express, Capital, le Figaro, 20 minutes, les radios et bien sûr Decanter, Wine Spectator, les blogs…. En attendant Le Monde demain.


Merci Saint Emilion.

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 12:37

Château Valandraud vient d'être promu 1er Grand Cru Classé B au nouveau classement 2012  des vins de Saint Emilion 

 

2012-09-06-12-25-36.jpg

 

2C1W3537.jpg

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 14:52

Bettane et Desseauve ont sélectionné pour Terre de vins les 20 meilleurs Pomerol 2009 et notre Clos du Beau Père en fait partie  :


"Ce domaine de quatre hectares, ex-château Ratouin, fut racheté par Jean Luc Thunevin en 2006. Le vignoble est constitué de deux parties :  deux hectares de sols sableux et deux autres situés sur le plateau, dans le secteur de Bourgneuf. Ces deux terroirs différents sont assemblés pour donner le Clos du Beau Père, nom donné par affection au père de son épouse Murielle. C’est un vin onctueux et plein de sève.   15/20

Les Cépages : 90% merlot, 10% cabernet franc

La dégustation : Un Pomerol consensuel, aux tanins un peu fermes mais cependant de bonne constitution. Puissant et droit, il sera parfait avec une volaille truffée ou une joue de bœuf confite."

 

 

CLOS-DU-BEAU-PERE--2009.jpg


 

Les places d’honneur de ce palmarès sont occupées par  Château Le Gay, Château Bonalgue, Clos du Clocher, également bien classé Château Franc Maillet ( 6ème), Château La Violette (13ème)

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 16:12

Clos Badon considéré comme une bonne affaire par le site le Figaro.  Clos Badon acheté en 1998  et dont j’ai transformé le nom en Clos Badon Thunevin, car Badon est un nom partagé par 3 ou 4 propriétaires qui possèdent des vignes sur ce terroir particulier, en bas de la côte Pavie et qui est une très ancienne propriété existant sous ce nom avant 1800 et faisant régulièrement de très bons vins, niveau haut du tableau des crus classés de Saint Emilion, et en effet, j’ai toujours dit à mes amis et à mes clients que Clos Badon était « la  bonne affaire » chez nous.

Donc, merci au Figaro et à ses dégustateurs : Ian d’Agata, Abi Duhr, Peter Moser, Roger Voss, Bernard Burtschy.

Ces jours-ci, pas mal d’articles sur nos vins : la RVF, Gault et Millau, Wine Doctor, et aussi en Corée, en Inde… Merci.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 15:40

En attendant les vendanges prévues vers le 13  septembre pour notre Valandraud blanc et le 24  septembre au mieux pour nos merlot du Château Prieuré Lescours, j’ai fait un rapide déplacement à Maury pour y rencontrer notre comptable et l’un de nos 2 banquiers avec mes associés.

L’occasion également d’y rencontrer un de nos fidèles clients du Luxembourg, de voir les vignes, goûter les raisins muscat, de cueillir et manger quelques figues et amandes. Tout ça en mode ultra bio et ultra bon.

2 repas au restaurant –cave Pichenouille dont l’un avec Hervé Bizeul et 2 de ses  vins 2010  tout simplement bons.  Le Clos des Fées n’arrête pas sa recherche d’excellence, leurs vins, comme les nôtres, ne cessent d’évoluer vers plus de fraîcheur, plus de fruit et cela en ramassant des raisins mûrs et gorgés de soleil.

A chaque fois, le regret que Maury soit à 4 h 30 de voiture.

DSC00526.JPG

Partager cet article
Repost0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 16:48

C’est le moment des sorties en librairie des Guides 2013 RVF, Bettane & Desseauve, Hachette, etc…

Difficile de se renouveler  car, comme dans le Michelin, c’est seulement 10 % des crus qui changent en bien ou en mal, c’est selon le travail des producteurs et les changements dans les rédactions : tel critique, journaliste aime les vins plus modernes (c’est rare ces temps ci) ou plus «natures » ( c’est plus courant, surtout à la RVF). Belle polémique d’ailleurs sur le choix d’Hervé Bizeul (Clos des fées) de ne plus vouloir être dans le guide de la RVF. Les blogs d’Hervé, du Grand Jury, de la Passion du Vin donnent eux aussi une interprétation de ce choix vu côté partisans et côté opposants.


Cela me rappelle que moi aussi j’ai fait ce choix dans le passé, de ne pas mettre mon vin dans les dégustations de tel ou tel guide. C’était seulement pour éviter à ces guides d’avoir à goûter un vin de garage sans terroir ni héritage, trop riche et trop puissant, le trop cher n’étant pas leur critère de sélection, sauf, bien sûr, concernant mon « cher » Valandraud. J’avais même fait l’impasse pour des revues ou des journalistes sérieux, sachant que mes vins n’étaient pas leur « tasse de thé ». En vieillissant je suis plus « cool », partant du principe que quand on caricature trop mon vin, quand on le classe ou le note trop mal, cela se verra et si mon vin plaît à d’autres, et bien, les lecteurs sauront faire leur choix d’acheter ou non le livre ou le vin !


Cela mérite en tout cas de se poser la question : faut-il participer à un examen si l’on est sûr d’avoir une mauvaise note, surtout si à l’évidence les règles des critères de notation sont changées ?

 Doit-on être masochiste plutôt que pragmatique ?

Partager cet article
Repost0