Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 16:25

Les jeunes vignes ne peuvent plus attendre pour être vendangées, donc travail même ce samedi. Nos machines à trier ne seront pas de trop et feront la différence dans ce millésime qui peut être grand. Encore 3 semaines de stress.

P1050575.JPG

Florence, remarquable dans le poste de responsable de notre activité hôtelière, est partie en laissant Valérie Faux à la manœuvre, assistée de Marie François Lacoste, et sans doute 1 ou 2 de me collaborateurs.

Hier, peut être l’effet du statut de 1er grand cru  classé , mais 3 visites. 1 faite par Carlos pour des Brésiliens, une avec Xin pour 2 amies taiwanaises et leurs clients et la dernière avec Caroline pour des journalistes japonais très sympas. Le photographe, talentueux, parmi ce que j’ai pu rencontrer de photographes, était dans un état d’énergie incroyable. Preuve concrète : la photo prise avec mon iPhone où l’on peut voir la buée sur ses lunettes -  Hamilton à la japonaise.

2011-0538.JPG


Repas à la maison avec Valandraud blanc 2010, Valandraud 2011 – échantillon barrique et Valandraud 2010 qui, après un peu d’aération dans le verre, devrait convaincre les incrédules

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 16:32

 

1ère vendange des Chardonnay, placés à côté des sémillons et qui, bien qu’ayant un bon terroir argilo calcaire, seront vinifiés et commercialisés en vin de France, ce cépage n’étant pas dans la liste autorisée en AOC Bordeaux. Il me tarde de goûter les vins en barrique.

Cet après midi, vendange d’une parcelle de jeune vigne de Malbec à Jappeloup, sur le plateau de Saint Etienne de Lisse.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 16:25

Les vendanges de nos sauvignons blancs se terminent demain et peut être vendange de la première parcelle de merlots âgés de 4 ans à Saint Sulpice de Faleyrens, parcelle qui a souffert de la sècheresse. Le reste attendra si la météo reste favorable.


Jane Anson a réalisé l’une des premières dégustations de quelques promus du classement 2012 de Saint Emilion. Valandraud 2009 arrive premier avec de beaux commentaires (18.25-18.50) et notre petit groupe informel s’en sort plutôt bien : Peby Faugères (17.75), Faugères (17.50), Pressac et Sansonnet 17.  Jane écrit souvent pour Decanter, Jancis Robinson et cet article était plus spécifiquement écrit pour le South China Morning Post.

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 15:03

Après un groupe de Chinois que nous avons accompagné pour visiter des propriétés viticoles à vendre et donc à acheter, début d'une série de repas, à la maison, au restaurant, et accueil d'une équipe de  télévision pour filmer cette nouvelle arrivée dans le vignoble d' investisseurs chinois.


Vendredi soir, repas à la maison pour préparer la journée du 29  septembre. Cuisine Murielle et quelques vins dont Blanc de  Valandraud N°2 2007, Cristal Roederer 2004, Chassagne Montrachet La Maltroie 2008 de Pierre Yves Colin Morey, Latricière Chambertin 1996 de Dominique Laurent, Chateauneuf du Pape Saint Préfert 2009, 3 Marie Thunevin-Calvet 2009, Valandraud 2009 et 2001, Vin jaune Château Chalon 1978 de Perron.


Le samedi 29, un couscous pour un peu moins de 150 personnes, toutes ayant une histoire avec Valandraud : les intervenants des débuts surtout avec quelques vendangeurs des premiers jours. Le couscous, très bon, les vins 2009 Blanc de Valandraud N° 2 et N°1, Château Bel Air Ouÿ, Virginie de Valandraud et Valandraud. Ambiance dans le style des repas de gerbe baude ou Paulée Bourguignonne (sans tous les vins), beau temps, c’était parfait même s’il manquait quelques acteurs au petit film tourné pour l’occasion.

 

Valandraud_93.jpg

Ce même jour, sur le site du Figaro, Bernard Burtschy donne à Valandraud l’une des 4 meilleures notes des Saint Emilion 2011 et Jeff Leve sur son site parle des vendanges en blanc pour  nos Bordeaux 2012. La vie continue.

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 15:58

Merci au Guide Hachette pour toutes ces bonnes notes, étoiles, coups de cœur, et merci de goûter nos vins du Roussillon sans a priori négatif.


2 étoiles pour notre cuvée Dentelles 2008 et 1 étoile pour notre Cuvée Constance 2009.

Merci à Bettane et Desseauve de nous faire l’honneur de mettre  3/5 BB à notre propriété pour tous les vins qui y sont produits et aussi d’avoir noté par mi les meilleurs de sa catégorie notre Maury 2007 et notre cuvée 3 Marie 2008, comme d’ailleurs la Petite Sibérie 2010  du Domaine du Clos des Fées. Pour le Roussillon choisis ton camp, camarade -  celui capable d’aimer tous les « faciès ». Les commentaires sont de plus bien écrits et donnent envie d’acheter  et de boire.


Et comment de pas apprécier à sa juste valeur la sélection du Guide des meilleurs vins à moins de 20 euros de Gerbelle et Maurange , dont L’Amourette 2009 de Thunevin-Calvet avec 15/20.

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 15:49

Je n’ai pas pu aller à l’Assemblée Générale de l’Alliance des Crus Bourgeois, car occupé à recevoir Charles Traonouez et 8 étudiants chinois en stage à Malromé, pour une présentation de Valandraud et cie. Visite du chai « historique » de Saint Emilion, de celui de Saint Sulpice de Faleyrens et de celui de Valandraud à Saint Etienne de Lisse.

Explications des détails qui font la différence entre un travail grand cru et un travail normal, la somme des détails et les mêmes explications quand nous avons visité nos vignes de blanc et de rouge. L’occasion aussi de voir au chai de Valandraud notre gros nouveau Tribaie. C’est au prix d’investissements permanents que nous pourrons conserver notre place, voire l’améliorer !

J’ai pris plaisir à recevoir ce groupe, j’espère qu’eux aussi ont été satisfaits ?


Le soir, repas amical au Château de Pressac, invités par Dominique et Jean François Quenin, nos voisins de Château Valandraud. Il y avait aussi Florence et Dominique Decoster du Château Fleur Cardinale. A table, nous avons pu boire, après le champagne Thienot, un délicieux Château de Pressac 2004 et 2 vins de la rive gauche : mon Margaux  Chateau Bellevue de Tayac 2005 et le célèbre Château Palmer 2002. Il y avait également un Corton Charlemagne 2008 du Domaine Michel Jaillot.

Nous faisons un beau métier 

L’occasion de parler des vendanges à venir , de notre petit club Terre de Lisse qui a attiré l’attention de la profession grâce à ce beau terroir de Saint Etienne de Lisse où nos voisins communs et nous, commençons  à bien nous faire reconnaître : Rol Valentin, Faugères, Mangot, Fleur Cardinale, Pressac Valandraud… Chacun dans notre style, nous participons à  la notoriété de cette belle petite commune.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 16:35

Un ami m’a fait passer une photocopie d’article paru dans le Nouvel Obs du 13  septembre, signé Jérôme Baudouin, qui me fait tenir des propos qui sont exacts

En effet, je suis très reconnaissant  à l’appellation Saint Emilion de m’avoir intégré et d’avoir classé Valandraud, car si  j’ai souffert à mes débuts de divers noms d’oiseaux dont on m’a affublé, je ne me suis jamais senti « trop » martyrisé, étant par nature et par rapport à d’autres collègues, moins paranoïaque et plutôt du genre à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

J’ai largement préféré être attaqué qu’être ignoré, preuve pour moi que  j’existais  et je n’ai jamais cherché à pénétrer des milieux qui ne voulaient pas de moi, ayant un seul but : faire le mieux possible pour moi, mon entreprise et Valandraud.

Dans ce même article du Nouvel Obs, des coups de cœur donnés par Antoine Gerbelle a pas mal de vins que j’apprécie, dont bien sûr plus particulièrement Sansonnet 2009.

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 15:21

 

Une page dans le Sud Ouest du 19  septembre, la page 36 consacrée à la Jurade et au classement, article signée César Compadre, intitulé « Saint Emilion respire » et une bien belle photo prise dans les douves de nos amis Galhaud de quelques uns des promus.


Au dessous de cet article, des coups de cœur pour 3 vins dont le Fronsac Château La Dauphine 2010 et c’est bien mérité.

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 15:47

Avec ce titre « l’équilibre des nouveaux Bordeaux », Jean Aubry commente le dernier classement de Saint Emilion et aussi quelques  vins qui viennent d’arriver dans les magasins de la SAQ dont  Clos Badon 2009, vendu 43.50 dollars canadiens, qui  est considéré comme une « aubaine. Grand vin de caractère  qui tient parfaitement son rang, somptueux, au nez comme en bouche, doté d’un élevage et d’une sève à faire rêver. Pour la cave minimum 3 bouteilles ! »


Merci Jean Aubry pour cette déclaration d’amour, merci à la SAQ de distribuer ce vin au Québec (acheté en primeur), vraiment dommage qu’il n’en reste plus chez nous, sauf quelques magnums dans ma cave privée car, moi aussi, je trouve ce 2009  délicieux   et en général  tous les bons Bordeaux 2009 qui sont dans ce registre gourmand, voluptueux. Et même si Jean Aubry a la nostalgie des vins anciens titrant 12 degrés, ceux d’aujourd’hui avec leur 14  degrés minimum  totalement dus au soleil  et aux évolutions culturales de la vigne, à la baisse des rendements, aux vendanges plus tardives et au réchauffement climatique, probablement.

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 16:16

Il  y renote les Bordeaux 2010 avant mise en bouteille (?), il y a  un 100 points pour Cheval Blanc, c’est rare.

 

Clos Romanile, de Sonia et Rémi Dalmasso,  a 91 points et un beau commentaire. Fleur Cardinale a eu un modeste (pour lui) 91, mais je suis sûr que dans 4 à  5 ans, ce vin aura  95 + !

Sansonnet doit encore travailler à le convaincre (88), les commentaires ne sont pas si mal et pour moi il vaut largement 93+, mais je ne suis pas journaliste, ni critique, ni dégustateur professionnel 


Subilaux noté 85 est du coup un très bon rapport qualité prix, et Valandraud, goûté en barriques avant la mise valait sans doute son 93, mais ce qui compte c’est le vin qui est enfin en bouteille, donc je suis plus que confiant.

Le Valandraud blanc est noté 92 et un  très beau commentaire

Virginie de Valandraud, goûté juste avant la mise en bouteille est aussi noté 92, la meilleure note jamais donnée à notre « second » vin.  C’est dire le potentiel de Valandraud….

Partager cet article
Repost0