Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 19:01

Mardi 20 novembre et mercredi 21  novembre,  Shanghai.

A l’aéroport de Pudong mes amis chinois qui étaient  à Saint Emilion il y a peu de temps, m’attendaient malgré le retard de l’avion que j’ai pris à Hong Kong, China Eastern au service impeccable, comme d’ailleurs sur les vols effectués par Aeroflot pour aller à Hong Kong via Moscou.

 

Dans le parking de l’aéroport, beaucoup de belles, belles voitures, la Chine consomme et profiter du luxe n’est pas un péché. Mon logement mis à disposition par mon client importateur et l’hôtel Indigo, sur le Bund,  au bout du Bund actuel -  les travaux n’attendent pas : en sous sol par exemple, 5 étages creusés pour les parkings. L’hôtel style W, moderne, art contemporain. Direction un restaurant de classe, salon privé, bien sûr le « meilleur crabe de Chine », tout à fait délicieux. Repas en petit comité, nos 2 amis chinois et notre agent, une  danoise vivant à Barcelone. Le monde devient un petit village.

 

Le lendemain à midi, dégustation de quelques vins de la gamme de notre importateur avec une dizaine de journalistes et médias aux influences qui peuvent être considérables si l’on pense à mon histoire et à ce qu’avait pu réaliser en son temps Brutus au Japon, L’Express en France ou plus récemment les 5 pages réalisées sur Valandraud par le Wine Spectator. Y aura-t-il un média chinois capable de nous faire un focus sur notre cru ? Est-ce que le passage de Valandraud en 1er grand cru classé aura permis ce déclic ?

 

Les tirages des journaux font rêver : 2 millions, 200 000 exemplaires etc… Avec les journalistes vins, art de vivre, économiques, réunis par l’agence de communication de mon importateur, les représentants de média style dégustateur.com ou passion du vin, bien connu de ce média local, les collaborateurs parlent souvent Français et ont, déjà, une vraie connaissance des médias locaux et de ceux de nos pays. Dégustations et commentaires, présentation de Château Subilaux 2007, au rapport qualité-prix quasi imbattable à Bordeaux, ensuite, cuvée Constance et L’Amourette 2009  de Thunevin-Calvet, suivi des 3 de Valandraud 2004 et 2007, ainsi que Virginie de Valandraud 2007. Les vins se goûtaient tous de manière remarquable, le climat ? la climatisation ? L’ambiance ?

 

La soirée repas VIP avec 12 personnes dans le salon privé de l’hôtel Indigo au 3ème étage, vue sur le fleuve et la ville.

2010 0625

 

Du lourd, du très lourd, des amateurs qui boivent du bon, du très bon. Impressionnant Monsieur Philippe, l’incroyable talent de Michèle, mon interprète d’un soir, interprète de luxe français, amie d’Hervé Bizeul qui m’en avait parlé en me disant qu’elle était incontournable . En effet.

Repas de grande qualité avec recherche de l’harmonie avec les vins, début à 19 h, fin à minuit, c’est rare, personne ne voulait partir, c’est dire l’ambiance. Et, pour info, ça donnait près de 2 bouteilles par personne et tout le monde impeccable, et retour sans risque grâce aux chauffeurs.

Les vins, Valandraud blanc  2011 et 2010, Dentelles 2007 de Thunevin-Calvet, Virginie de Valandraud 2007 et ensuite Valandraud 2009, 2005, 2004 et 1997. Là encore les bouteilles étaient au top, évoluant tout le long de la soirée, et ouvertes à la façon RVF ,  à midi, sans décantation. Voilà un petit nombre de futurs visiteurs à Saint Emilion, de contacts de haut niveau, sommelière du Four Seasons bientôt en stage avec Eric Beaumard au George V, des Taïwanais qui avaient  déjà bu Valandraud 1991, 1992, 1994, un autre dont l’amour du vin était impressionnant. Quel pays !

Départ pour l’aéroport avec le train à grande vitesse (300 km/h), soit 7 minutes entre la gare et l’aéroport. Impressionnant.


 

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 15:07

Je dis régulièrement qu'être présent en restauration est essentiel.


Voici l'analyse de la carte des vins de plus de 1000 restaurants dans le monde, avec un focus sur les nouveaux promus du  classement de Saint Emilion :à télécharger ici.


Vous y découvrirez que Valandraud fait partie du top 10

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 17:33

2011-0615.JPG

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 17:59

Dans la même semaine, un déplacement à Münich où je me suis demandé pourquoi je n’étais pas venu avant. Notre client, propriétaire de restaurants et d’hôtels  exerce en plus une activité de négoce pour d’autres restaurants et une clientèle particulière trouvée grâce  à ses établissements et leur belle boutique . Une qualité de distribution, un intérêt rare pour le vin, une curiosité jamais assouvie, bref un moment parfait, un client rare.

2 évènements principaux, un repas dégustation avec des clients VIP, cuisine largement du niveau d’un2 étoiles Michelin, service du vin par un sommelier français utile et efficace pour raconter mes vins, et le lendemain une dégustation à destination des clients, j’étais le seul représentant des Bordeaux au milieu de vignerons collègues allemands, autrichiens, bourguignons, champenois, une belle ambiance et des clients qui achètent. Vive l’Allemagne qui travaille et consomme.

Visites dans des restaurants clients, pleins à craquer, un esprit très francophile, nos vins de Bordeaux et sans doute du Roussillon ont le meilleur ambassadeur  possible.


Ensuite Londres pour à peu près le même sentiment. Enfin un distributeur pour nos vins, plein d’enthousiasme, de joie et une des plus belles renommées de Londres, un fichier de clients comme il y en a peu dans le monde. Ce coup-ci dégustation pour les vendeurs, marqueteurs et staff et surtout un évènement avec cette fois des collègues bordelais, les représentants de négociants amis venus promouvoir quelques grandes étiquettes bordelaises et bien sûr  les champagnes, Bourgognes, etc… Beaucoup de monde, près de 200 invités pour goûter nos vins, un beau succès avec notre Valandraud 2009 et un repas chez Gilbert Scott avec nos collègues. Là aussi une ambiance de qualité, j’ai hâte de revenir à Londres où les boutiques des vins sont de vraies cavernes d’Ali Baba : il y a tout ce qui compte de bien dans le monde, voilà 2  pays proches où nous n’étions pas assez présents commercialement. Voilà que cela va être de l’histoire ancienne !

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 16:45

Nous étions récemment invités à manger avec des amis par Didi et Colin Ferenbach, l'occasion de mieux se connaître, de voir de près l'une des propriétas phares de Fronsac, située à Saillans où il ne manque pas de leaders naturels, tant cette commune propose de bons vins.


Avec le bon repas, des vins à l'aveugle,  Virginie de Valandraud 2004  tout en douceur (ce qui n'est pas encore le cas pour Valandraud), Haut Bailly 2003, très bon vin encore très jeune et il fallait l'oser après une Vieille Cure 2001 qui ressemblait à un grand Pomerol... Comme quoi, les Fronsac, ce sont vraiment des vins qui gagnent à être bus à l'aveugle

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 19:24

Du travail dans les chais, les écoulages, les pressoirs qui fonctionnent dans 3 chais à la fois. Une réunion à la mairie pour parler  de nos chais « intra muros » et des règlementations actuelles, de l’écologie.

Des voyages à venir pour moi : l’Allemagne, Münich et la promotion de Bad Boy chez notre ami Geisel, l’Angleterre  ensuite où nous irons faire avec Catherine  une présentation de nos crus chez un des meilleurs distributeurs de vins, retour à Saint Emilion ensuite, et à peine rentré, départ pour la Chine : Hong Kong, Shanghai et Pékin pour le salon RVF. Retour par Paris pour un rendez vous important avec Murielle et Gilles, et ouf, on rentre le 27. Pour repartir au carrousel du Louvres le 30 novembre et 1er Décembre  pour le Grand Tasting de Bettane et Desseauve et une présentation pour le Club Vin HEC Paris.


Election de Barak Obama,  élections en Chine également et les prix littéraires français dont le Goncourt 2012  attribué à Jérôme Ferrari, et j’espère que les membres du comité Goncourt ont bu l’un de nos vins lors de leur traditionnel repas chez Drouhant !


Et enfin -  enfin – le dernier classement de Saint Emilion a été signé par les ministres concernés. Château Valandraud est officiellement 1er Grand Cru Classé , vive Saint Emilion !

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 17:27

Repas à la maison organisé pour un groupe de hollandais :

Soupe de pot au feu, gigot d'agneau et ratatouille, comté et gâteau acu chocolat de M. Lopez.

2 bouteilles   Valandraud blanc 2010, Clos Badon Thunevin 2009 en magnum, 2 bouteilles de 3 Marie Thunevin-Calvet 2009 à l'aveugle (énorme vin), 1 magnum de Chateau Valandraud 1995 et 1 bouteille de notre Maury 2004.

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 17:44

Jeudi 1er Novembre, j’étais invité avec Murielle à participer à un repas organisé par Silvio Denz, propriétaire de Château Faugères ( et de Lalique), avec comme thème les 1998 de Saint Emilion. Autour de la table, 12 personnes dont René Gabriel (Bordeaux Total et WeinGabriel), le propriétaire de Canon La Gaffelière et La Mondotte, Silvio Denz et Alain Dourthe pour Faugères et Peby Faugères.


Apéritif avec Dom Pérignon 2002 et ensuite, sur un repas sans chichis, la dégustation  à l’aveugle de 12 grands vins de Saint Emilion 1998 et un vin « pirate » (il s’agissait de Pétrus 1998).

A part 2 vins décevants, 10 vins se goûtaient plus que bien, tous de grands vins, encore en pleine jeunesse, aux caractères différents, plus ou moins noirs, concentrés, modernes, classiques, fins, mais vraiment ce fut l’une des meilleurs dégustations faite par Murielle et moi depuis longtemps – et pourtant il faut mettre la barre haute pour nous surprendre !


Ces grands vins de Saint Emilion 1998 sont faits pour être encore meilleurs dans les années à venir. Qui a dit que les vins de Bordeaux « modernes » ne vieillissaient pas bien ? Valandraud (celui que j’ai préféré, ouf !) a fait une bonne « prestation », merci Silvio.

Comme, en plus, ils avaient encore soif, René  a fait servir un magnum de Le Pin 1996 totalement délicieux. Quelle soirée !

 

Liste des "concurrents" :

Chateau Ausone 1998

Château Cheval Blanc 1998

Château Angélus 1998

Château Figeac 1998

Château Pavie 1998

Château Canon La Gaffelière 1998

Château Troplong Mondot 1998

La Mondotte 1998

Château Péby Faugères 1998

Château Tertre Roteboeuf 1998

Château Valandraud 1998

Petrus 1998 (pirate)

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 17:58

1er millésime réalisé en 2000 pour fêter la naissance de notre petite fille Axelle Thunevin, avec 4 cépages, merlot, cabernet franc, cabernet sauvignon et malbec, qui composent l’assemblage de Valandraud.

 

Le 2ème millésime de cette cuvée, réalisé en 2010,  est composé d’un lot écarté par Michel Rolland de l’assemblage du Château Valandraud et donc très très proche du niveau d’excellence de Valandraud 2010. Axelle de Valandraud sera  dorénavant l’assemblage des parcelles écartées par l’INAO du classement de Valandraud en 1er cru. C’est-à-dire les parcelles de Rocheyron et Fongaban, soit 1.5 hectares.


Nous aurions pu l’appeler l’Interdit de Valandraud, mais  ce n’est plus  l’heure de se plaindre mais plutôt de prouver par les vins que ces terroirs ont leur place dans Valandraud 1er Grand Cru Classé 

 

axelle.jpg

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 16:51

Un tour des vignes, des vendanges de mes carmenères à Valandraud, vinification dans 2 barriques ouvertes, à l’ancienne, même si c’est à la mode aujourd’hui,  sous le nom de « vinification intégrale » !


Fleur Cardinale continue et n’aura peut être pas fini avant la semaine prochaine. Dégustation des lots 2012 du Clos du Beau Père, Domaine des Sabines et Domaine Virginie Thunevin, 70 % des lots sont bons, ce n’est pas si mal. Pomerol devrait être l’une des appellations qui ressortira bien dans les commentaires des médias lors des dégustations primeurs du mois de mars-avril.


Après, dégustation des lots à Saint Emilion : 3  lots à Valandraud, de très haut niveau, avec un merlot jeune vigne du plateau de la qualité d’un 2009, va comprendre. On est loin d’un métier ennuyeux tant il y a des surprises tous les ans, malgré nos certitudes !

Partager cet article
Repost0