Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 14:37

 

 J’ai reçu un cadeau ce matin, qui pourrait éventuellement servir (selon la personne qui l’a envoyé) à

-caler une  porte

- faire des glaçons

-cuire des nouilles

- préparer une tisane

- étaler une pâte à tarte

- assommer un rabat-joie

- servir de presse-papiers

- lutter contre un incendie

- alimenter un canon à neige

- nettoyer des verres à dégustation

- réaliser un chouette pied de lampe….

 

Qu’est ce que ça peut être, selon vous ?

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 16:07

Bilan financier de l’entreprise à peine reçu pour l’année 2012 et déjà les rendez vous avec nos banquiers pour les financements nécessaires aux investissements et aux besoins de trésorerie pour 2013. A peine fini, on recommence ! 


Discussions intéressantes avec Pascal Loridon, ex CIVB, pour parler marques, stratégie, veille économique et dans l’après midi discussion avec  Pascal Carrère sur les projets en cours : agrandissement des chais, bureaux, etc…


Le soir, au Lycée Viticole de Montagne Saint Emilion, dégustation des essais réalisés par notre stagiaire en vinification sur des lots de sauvignon blancs 2012, avec pressurage normal, inerté et sans soufre. J’ai préféré le « sans soufre » relatif, car  sulfité après fermentation et en tout cas, les 3 lots étaient bons, raisins mûrs, nez complexe et beaucoup de gras, d’onctuosité pour ce vin sec et pourtant acide, un beau millésime en blanc ?

 

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 17:04

Pour l’apéritif, une présentation de quelques vins avec notre Bordeaux blanc N° 2 de Valandraud 2009 et me vin de ma fille Domaine Virginie Thunevin 2009, Bordeaux rouge, pendant que Jean Marie Guffens faisait goûter son Chardonnay du Plateau de l’Aigle en vin de pays du Vaucluse, au joli nom de Blanc Bien Entendu 2011, et après les débats organisés par Alain Marty avec Dominique Dhyser P-dg  des bars à vins L’Ecluse sur Paris et Jacques Glénat  P-dg des éditions Glénat, bien connues en France.


Repas animé par David Cobbold et nous ; Jean Marie Guffens « très en forme et moi plutôt fatigué, lors d’un bon, très bon repas élaboré par le chef Philippe Labbé :

Huitre Ancelin n° 2 au kalamansi et condiment shiso – Verget 2009, Chablis Grand Cru Vaudésir

Endives de pleine terre à la crème de truffe, salade d’herbes et petits croutons – Domaine Guffens-Heymen, Tri de Chavigne 2009, Mâcon-Pierreclos (blanc)

Carré de veau rôti doucement, poêlée de légumes forestière – Virginie de Valandraud 2009 Saint Emilion Grand Cru, Château Valandraud Saint Emilion Grand Cru (millésime à deviner)

Poire cassis-tonka en cristalline –Domaine des Bleuces, Prestige 2010, Côteaux du Layon

Café Nespresso – Cognac X.O.  Prince Hubert de Polignac

 

Un bon déplacement, l’occasion de revoir l’ami Jean Marie Guffens et le plaisir de voir la charmante Marie Vayron et de manger à côté de Madame et Monsieur Glénat qui furent  parmi les premiers clients de Valandraud 1992, merci Jeff Davies.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 14:22

Avec la BD « Les 7 péchés capiteux » de Benoist Simmat et Philippe Bercovici, ce dernier a fait un dessin-dédicace que je trouve formidable de Robert Parker en Bad Boy, lors d’une séance de dédicace à Périgueux, à la demande de Béatrice Decout qui était toute heureuse de nous faire ce beau cadeau pour les fêtes.


Nous avons l’autorisation de Philippe pour diffuser ce croquis.

En attendant de l’offrir à Robert Parker

 

rpbb.jpg

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 17:02

Lors du dîner organisé en grande pompe à Stockholm pour fêter les prix Nobel de l'année,  les vins servis étaient le  3 de Valandraud 2009 , le champagne Joseph Perrier Cuvée Royale brut blanc de blanc et un Malaga  Jorge Ordoñez & Co N° 2 Victoria 2010  pour accompagner :

 

  

Omble-chevalier accompagné d'une terrine de chou-fleur, d'oeufs d'ablette de Kalix et de mayonnaise à l'aneth

http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/award_ceremonies/menus/images/bullet-gold.gif 

 

Faisan aux chanterelles garni d'une poire pochée, de légumes d'hiver et d'une purée
de pommes de terre "Almond", sauce au vin rouge

http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/award_ceremonies/menus/images/bullet-gold.gif 

 

Trilogie de cerises avec mascarpone à la pistache et sorbet aux cerises noires

 

banquet-overview.jpg

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 16:06

Dégustation avec Caroline Decoster, Bob Avargues et Jean Philippe Fort de tous les lots du Château Fleur Cardinale 2012, AVANT malolactique. C’est déjà très très bon, mûr, plein et puissant, ce terroir tardif a encore une fois bien fonctionné et ne manque pas de m’étonner par sa régularité à nous donner du bon.


Bon sans aucun doute pour beaucoup de vins rive droite, merci les merlots et merci aux rendements plutôt bas. Chez nous,  également réussite  pour Valandraud avec un rendement du genre 30/35 hectos.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 16:26

Jeudi 13  décembre 2012 , évènement à Paris, au Shangri-La, avec Jean Marie Guffens et le Wine Business Club.

A venir en 2013 :

Du 24 au 26 mars 2013 PROWEIN à Düsseldorf  en Allemagne

Du 8 au 12 avril 2013  Dégustations PRIMEURS de Bordeaux

Du 16 au 20 juin 2013  VINEXPO Bordeaux

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 22:33

Cette année, c’est incroyable le nombre de contrôles que avons passé, certains volontairement, avec plaisir, même si bien sûr, il fallait réussir ces contrôles. Je pense à celui du classement qui a fait de Château Valandraud un premier grand cru classé, celui des normes ISO 9001 et 14001 en renouvellement cette année et que  nous avons réussi. Merci  aux examinateurs contrôleurs et à mon équipe pour pour ces 2 "examens" passés avec succès.

D’autres contrôles, non désirés ceux là et toujours porteurs de stress, le contrôle fiscal (comme tous les 3 ans) et avec les audits  faits ces temps ci plus mes comptables et commissaires aux comptes, nos comptes sont parfaitement  audités  . Ensuite  un contrôle URSSAF (ça c’est seulement  tous les 5 ans) et également un des douanes !

Tout ça, ça occupe mes collaborateurs qui ont aussi leur travail normal à faire. Pendant ce temps les pouvoirs politiques parlent de favoriser la petite et moyenne entreprise… Pour info, nous réalisons  près de 90% de notre activité directement ou indirectement à l’export, et je ne parle pas du nombre d’emplois à temps plein ou partiel créés.

 

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 17:39

Hier à l’apéro à l’Essentiel un Roederer Brut tout simplement très bon et à midi à table à la maison avec un ami courtier de la place de Bordeaux, Sabines 2009, c’est vraiment bon !

Le soir, invité à Sansonnet pour partager un repas avec Denis Hervier et un de ses amis qui préparent le prochain Guide Bettane et Desseauve en goûtant le millésime 2011 avant mise.

Valandraud blanc 2010  sur le foie gras, le vin gagne en onctuosité avec le temps, et ensuite sur la pièce de bœuf cuite sur les sarments à la cheminée et un gratin de pommes de terre, des vins à l’aveugle, décantés 3 heures avant en carafe, millésime année 2009.

A droite, une douceur incroyable, nous avons pensé Pomerol tant le vin était d’une texture fine et c’était Sansonnet 2009, préféré par 2 personnes sur 6. Les 4 autres ont préféré un vin plus puissant, odeur de cèdre, plus riche, plus style 100 points Parker et c’était le très bon château Pontet Canet 2009. Et ensuite, avec le Comté, le vin de droite avait une puissance et un fruit incroyablement distingué, j’ai dit Evangile 2009 et c’était notre Valandraud 2009 ! Ni moi ni Murielle ne l’avions reconnu … et le vin de gauche plus classique, moins démonstratif était justement ce vin, Evangile 2009 avec également 100  points Parker.

 

Je me dis que vraiment le millésime 2009 est grand, très très grand et l’étonnant de l’histoire de Bordeaux, c’est que les 2 journalistes vu hier, Pierre Guigui venu goûter Valandraud 2010 à L’Essentiel pour un article à paraitre sur le classement des 1ers crus de Saint Emilion et Denis Hervier préfèrent le 2010, c’est dire le niveau.  A cela, il faut rajouter les derniers commentaires de James Molesworth du Wine Spectator qui annonce qu’il adore le 2010, qu’à Pomerol même les 2èmes vins sont à mettre en cave. Je sens là arriver un de ces beaux combats comme Bordeaux en connait de temps en temps, ceux qui préfèreront le 2009 comme en leur temps ceux qui étaient partisans du 1928 par rapport au 1929, ensuite ceux qui étaient partisans du 1959 et ceux du 1961 ou plus récemment les partisans du 1989 par rapport au 1990. Vive les grands millésimes à Bordeaux !


A propos de grands vins, un Gracia 2009 goûté de suite, un peu fermé, austère et le lendemain l’autre moitié de ce qui restait dans la bouteille était tout simplement merveilleux.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 10:38

5 clients et amis belges étaient à la maison pour manger et boire, suite à notre rencontre il y a un an à l’Essentiel, la boutique au dessous de mon bureau. 5 belges simplement amateurs de bons vins et  tous fans de notre cuvée Bad Boy-  peut être le nom -  sans doute le vin car souvent goûté à l’aveugle en face de grands noms, de belles étiquettes, nos bad boys préfèrent  ma cuvée de Bordeaux.


Repas simple, soupe de citrouille, pâté de foie gras, aloyau de bœuf et frites maison – normal pour titiller nos amis belges -, fromage et fruits plus chocolats belges car nos amis avaient porté un plein panier de spécialités flamandes. Les vins tous servis à l’aveugle, l’équilibre des préférences était parfait : 3 voix pour le vin de droite et 3 voix pour le vin de gauche.

1er service  A nos amours de Lafont Fourcat 2009, délicieux et le Gay 2007  tout à fait grand Pomerol.

2ème service  Valandraud 2010 qui sera une de nos réussites majeures et un excellent Ducru Beaucaillou 2005 au potentiel considérable.

Pour finir notre Maury Thunevin-Calvet 2004


Ensuite, pour s’amuser, ils nous ont fait goûter à l’aveugle un Haut Carles 2006  un poil austère et surtout une série dont le surprenant Lamarzelle 2009, propriété battant pavillon belge contre La Dominique 2009. Nous avons préféré le Lamarzelle 2009 totalement délicieux et buvable. La Dominique étant fait pour être bu dans 10 ans, au moins. Après 2 bouteilles de Lamarzelle 2004  et 2001, vraiment rien à voir avec ce qui est fait ces temps ci par la propriété : vive la Belgique !

index.jpg

Partager cet article
Repost0