Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 14:54

Dans le N° 570 (Avril 2013), dégustation des 2003  dix ans après, je suis globalement d’accord avec l’analyse du millésime, un peu moins par leur classification des meilleurs, mais je ne suis pas critique, ni  journaliste à la RVF.

Plus sérieusement, ce millésime montrera ses véritables forces et faiblesses dans le 4 années à venir, mais qui se soucie de l’évolution des vins dans le temps ?


Encore une dégustation de vins carafés, pas carafés et ouverts  4 jours avant, et même résultat favorable à l’ouverture 4 jours avant, mais ce coup ci, il s’agit de vins blancs secs ! Incroyable résultat, je vais essayer à la maison.


Dans le classement des 200  personnalités du vin établi par la RVF, après les 30 "incontournables", les "influents" dont je ferais partie (je la joue modeste ) à la 46ème place, mon portrait est signé par Benoit Simmat, donc il me va bien, merci.

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 16:51

Aurélie, en charge de la logistique a trouvé un bon boulot à côté de chez elle dans une entreprise de transport. Il nous faut donc actuellement une ou un collaborateur capable de faire ce job et s’il n’est pas déjà spécialiste de ce poste, capable d’être opérationnel très très vite, donc quelqu’un de très motivé pour apprendre ce métier qui n’est pas des plus faciles,  avec la pression des clients, l’interface avec la production, les commerciaux et les transporteurs.  

Et il nous faut également un cariste...

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 20:41

Arrivée à 16 h heure locale à Singapour, direction l’Hôtel Orchard et  Mike et moi étions invités à manger par l’un de nos clients dans un restaurant populaire, repas délicieux avec un crabe cuisiné de manière à nous plaire et  à nous en mettre plein les doigts. Repas décontracté et pourtant on a parlé bizness. Nous le reverrons avec Catherine à ProWein (l’autre grand salon) fin mars en Allemagne.


Le lendemain matin, réunion Ubifrance, avec présentation très complète de l’état de la ville de Singapour avec ses 5  millions d’habitants, 13  millions de touristes et le 3ème plus gros PIB mondial.

60 personnes à la dégustation organisée avec nos vins pour les importateurs intéressés, sans doute 4 ou 5  contacts de qualité, et le soir nous étions invités par  Mélina et NK, eux qui ont connu Valandraud dès 1993 et qui ont organisé chez eux, dans leur belle maison, un repas pour leurs amis, repas digne (mais c’est rien de le dire) d’un restaurant étoilé, plats succulents et pour les vins et plus particulièrement des miens,  des magnums conservés après achat primeur par eux dans leur cave dans des conditions parfaites.

Sushi of Blue-fine tuna with Yuzu Dressing

Parcel of Boston Lobster and “Joselito” Jamon with veal jus

Thai “Paneng” Curry with US Boneless Shorts Ribs, Baby vegetables and Turmeric Rice

Fresh Fruits

Coffee/Tea

Laurent Perrier Grand Siècle NV

Graacher Himmelreich Riesling Kabinett 2007 Weingut Joh.  Jos. Prum

L’interdit de…… 2000 Magnum

Chateau Valandraud 1996  magnum

Château Valandraud 1994 magnum

Le 1994, jeune, capable de voir 20 ans de plus, le 1996, plus classique, et l’interdit 2000 vraiment très bon.

2011-0697-copie-1.JPG

 

 

 

Un des beaux repas de l’année, j’espère qu’ils viendront à la maison. Le lendemain, visite de magasins à Singapour et avion (Asia low cost) pour Kuala Lumpur -  aéroport low cost également.


A Kuala Lumpur, restaurant Vintry pour la présentation du pays par l’équipe d’Ubifrance, rencontre avec le boss du restaurant et le responsable de l’Association des Sommeliers. Ubifrance et ses collaborateurs ont fait du bon boulot. Le lendemain, l’évènement (parfait) à l’hôtel Double Tree Hilton a été l’un des meilleurs que j’ai pu faire (et Dieu sait si j’en ai fait, des évènements, présentations de vin, etc…). Ici les professionnels sont gais, curieux, pas blasés, ce pays aime la France et les vins français, à nous de faire en sorte qu’il n’y ai pas que l’Australie qui soit présente sur les cartes des vins et dans les caves des particuliers.


Le soir, départ vers Bangkok avec Asia, arrivée vers minuit, taxi un poil « aventure », mais l’hôtel là encore était parfait (Crowne Plaza à prix très doux). Le lendemain, un rendez vous le matin au petit déjeuner avec un importateur, ensuite, repas à l’hôtel et l’après midi présentation de nos vins toujours organisée par Ubifrance à l’Ambassade de France, emplacement de rêve pour mettre en valeur nos vins. Organisation plus que parfaite, nos clients étaient là et aussi de nombreux prospects. Notre gamme permet d’avoir des distributeurs différents. Présence appréciée de l’attaché commercial et de Mr l’Ambassadeur et de son épouse, venus saluer tous les exposants, fiers d’être ici.


Le soir, repas Thai et le lendemain rendez vous également à l’hôtel pour un petit déjeuner de  travail, suivi par un repas avec l’un de nos importateurs dans le restaurant français tenu par un personnage au charisme évident, Alain Leroy du restaurant Indigo. On va bien le recevoir à Saint Emilion, avec ses presque 2 m et ses 150 kg.

 

2011-0708-copie-1.JPG

 

C’est surtout quelqu’un qui approvisionne son restaurant directement de Rungis et qui achète ses  huitres à notre Joël Dupuch, au charisme similaire. Ce même Alain Leroy étant aussi copain avec Jean Pierre Xiradakis du restaurant La Tupina à Bordeaux. Le soir, direction l’Hôtel Four Seasons pour une nuit et un repas organisé par Wisan dans le restaurant à l’intention de 30 amateurs de vin.

Samedi, retour par KLM via Amsterdam, ouf !

Partager cet article
Repost0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 17:49

 

Après la visite des chais du château Fleur Cardinale pour mes collaborateurs, repas  à midi à la table des propriétaires avec les vins des la propriété,  Fleur Cardinale  et Croix Cardinale 2011 pour démarrer, puis Fleur  Cardinale  2006 et 2008, suivi de 2005 et 2010, et pour finir, le 2009.  A table, ces vins se sont bus très facilement.

 

2013-03-12-13.16.40-1.jpg

J’ai été, comme tous je crois, séduit par le 2010 aux tannins ultra fins, texture douce et, en second - étonnant, et même  si c’est un millésime moins médiatique, par le 2011... mais la régularité de la qualité est la norme de cette propriété. 

Demain je participerai aux dernières dégustations d’assemblage du 2012 pour la présentation primeur.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 15:55

Nous avons eu ce matin à la boutique L’Essentiel, la visite d’un client fidèle qui, pendant 2/3 ans se constitue une cagnotte avec des pièces de 2 euros et qui s’offre  une…. bouteille de Cheval Blanc !


Chaque pièce économisée le fait se rapprocher du plaisir rare, du vrai luxe de pouvoir s’offrir un grand vin.

2013-03-12-15.39.09-copie-1.jpgMerci Monsieur pour votre passion et votre constance.

 

chateau-cheval-blanc-225972.jpg

Partager cet article
Repost0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 17:43

1ère grande dégustation intégrale de Château Valandraud depuis son classement en 1er grand cru classé, et à partir du 1er millésime - 1991, faite par Jean Marc Quarin, grâce à la cave d’un amateur qui a vraiment une belle cave et le bon goût d’y avoir Valandraud !

Notes et commentaires sont à lire sur le site de Jean Marc Quarin


Je savais que nous avons particulièrement réussi notre 2003 mais je pense réellement que notre 2010 et, pour moi, 2009  sont supérieurs. Le 1995 a du souffrir d’un bouchons déviant, à peine, c’est le pire pour nos vins car le vrai bouchonné est facilement détecté.

Le 1992  est toujours  au top du millésime, comme pour moi le 1994.


L’Interdit de Valandraud 2000, meilleur que Valandraud « normal », le 2004  très très bien noté par Jean Marc Quarin, ce  millésime nous aura, à Murielle et à moi bien fait souffrir. C’est celui qui m’a obligé à faire plus appel à Murielle quant aux choix stylistique de nos vins pour les millésimes suivants, ce qui a d’ailleurs fonctionné  parfaitement.

Partager cet article
Repost0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 16:42

Robert Parker a mis fin au suspense en publiant juste avant le weekend dernier ses notes  sur les Bordeaux 2010 après mise en bouteille, et Valandraud a obtenu la très bonne note de 97 +  :

 

 

"A real classic from Thunevin's 20 acres of vineyards is the 2010 Valandraud, a blend of 90% Merlot and 10% Cabernet Franc. A powerful wine showing even better from bottle than it did from barrel. The classic graphite nose intermixed with some licorice, sweet black cherries and black currants, forest floor and incense is on display in this powerful, super-concentrated, well-delineated wine, which is full-bodied, dense and moderately tannic. Unlike most Valandrauds, this wine will benefit from 4-5 years of cellaring and keep for 20-25 years."  RP

Partager cet article
Repost0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 16:20

Coup de cœur de Jean Marc Quarin pour la cuvée  A nos Amours 2010 du Château Lafont Fourcat, propriété de notre ami Paul-Marie Morillon, dont nous sommes fiers d’être le distributeur  exclusif de ses vins. A signaler de plus que Paul-Marie est la personne qui nous conseille pour tout ce qui concerne notre vignoble

  • Coup de cœur et Outsider

A nos Amours 2010 par Lafont Fourcat, Bordeaux AOC.
"A l’occasion de la Saint Valentin, celle qui ne se date plus quand on est amoureux voici le plus beau vin de l’appellation Bordeaux que je connaisse. Couleur intense, nez fruité, mûr et finement toasté, bouche grasse, puissante où le merlot (100 % dans ce vin) vendangé à point brille de tout son éclat fruité-frais tout en offrant le charme de sa texture finement crémeuse. Finale longue, savoureuse à la tanicité charnue. C’est très bon. J’ajoute que l’étiquette et la présentation de la bouteille lui donnent aussi du charme. En vente chez Jean-Luc Thunevin à Saint-Emilion ; bien moins si vous êtes un professionnel. Comme tout grand vin, il saura se garder. 2016-2026." JMQ

Partager cet article
Repost0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 16:36

France 3 Aquitaine, notre télévision régionale, a diffusé le 19  février dernier un reportage sur les pesticides utilisés dans les vignobles et l’impact sur nos collaborateurs avec analyse  des résidus dans les cheveux etc… et, dans le même reportage, a évoqué un nouveau point de contrôle étudié, sur les résidus de phtalates dans  nos vins, avec en contre exemple nos pratiques environnementales à Valandraud.


L’on parle des vins, mais en fait il s’agit de tout ce qui fait la vie normale et que nous pouvons améliorer, le vin bien sûr mais nos aliments, l’air que nous respirons et les ondes que nous subissons. Il ne s’agit pas de croire qu’avant c’était mieux mais de penser que demain sera mieux, meilleur et plus sain, c’est une différence fondamentale. Ne rien faire pour améliorer nos pratiques est idiot et ne pas faire de contrôle de ce que nous croyons  normal comme pratique, peu sérieux.

Le scandale de la viande de cheval et sa traçabilité doit nous alerter pour faire mieux, sans pour autant devenir des Ayatollah du « c’est naturel, c’est bon ».

La nature aussi est capable du pire et du meilleur pour notre santé.

Partager cet article
Repost0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 18:02

Parmi les nombreuses dégustations organisées par Casa Do Porto au Brésil, nous avons pu goûter ou boire nos vins blancs  Valandraud N°1  2007, énorme vin actuellement et N°2 2006.

Pour les rouges : Clos du Beau Père 2006, Clos Badon Thunevin 2006, Château Valandraud 2005, 2009 et Valandraud cacher 2001, Virginie de Valandraud 2006 et 2009, là aussi énorme vin.


Le Brésil est sans doute, après la Russie, le plus grand consommateur de notre Interdit de Valandraud 2000 Vin de Table qui se goûte très bien actuellement, comme je  l’ai déjà dit lors du repas partagé avec Henri Duboscq du Château Haut Marbuzet.  Nous avons également bu la très très rare bouteille de 3 Marie 2006, 100% grenache, dommage que Parker ne l’ai jamais bue, suivie de notre Maury 2004. J’ai pu boire un excellent vin du Brésil pétillant le Zanini LH 2008, et un rouge cabernet sauvignon Don Abel 2005  plus que correct, et d’autres vins goûtés mais mieux vaut ne pas se rappeler de leur nom…

Et tant que j’y pense, merci à l’Alliance Française, nous ne savons pas assez dire la chance d’avoir cette institution si utile à l’image de la France.

Partager cet article
Repost0