Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 16:54

TF1 a diffusé à 13 h un reportage sur Saint Emilion et de bien belles images des caves souterraines du Château Guadet, notre voisin, et l’office du tourisme de la Juridiction de Saint Emilion pourra, je suppose,  vérifier l’impact d’un accroissement du nombre des visiteurs pour le plus grand bénéfice de nos crus et de leur notoriété et de la vie économique de notre cité.  TF1 fait une série de reportage sur les vignobles français, merci.

Dans le Paris Match du 5 septembre devrait figurer la photo du Who’s Who du vin et des 100 personnalités.


Tous les médias commentent les foires aux vins en grande surface, quelques vins issus de nos sélections et productions y seront,  je l’espère,  des succès;  en attendant  nous avons de plus en plus de nos vins dans la restauration française. Un article à venir sur ce sujet dans la RVF ?


Le livre sur Saint Emilion d’Eric Bernardin et Pierre Le Hong bientôt disponible.

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 15:24

Dans le Bettane & Desseauve 2014, vendu 24.90 euro, on peut trouver toutes sortes de vins, chers, moins chers, sélectionnés par Bettane –Desseauve.

Je suis heureux des commentaires faits sur tous nos vins et bien sûr de voir figurer Château Valandraud 2010 parmi les 50 meilleurs vins de garde de France avec un commentaire élogieux, de voir Clos Badon Thunevin, Domaine des Sabines, le Blanc de Valandraud et notre Domaine du Roussillon, Thunevin-Calvet, Bad Boy et Bellevue de Tayac  y figurer en bonne compagnie. Nous sommes heureux d’avoir nos vins   remarqués et sélectionnés par ce guide car je n’oublie pas que Michel Bettane et Thierry Desseauve ont fait partir des découvreurs de Valandraud et qu’ils ont toujours, toujours soutenu notre aventure, et il fallait être courageux en 1991/1992 pour décerner un coup de cœur….


J’apparais sur une photo de Jean Pierre Tuil des 100 personnalités du Who’s Who du vin, publiée dans la revue « Le Vigneron »,  dans le commentaire de cette photo, je  porte le titre d’œnologue pour me qualifier, il s’agit bien évidemment d’une erreur qu’il faut corriger car je ne suis pas œnologue…

Dans ce même « Vigneron », la photo prise dans la vigne éphémère de Monaco avec une loupe on peut nous y reconnaitre. Merci Bernadette Vizioz.


Aujourd’hui dans le JT de 13 h de TF1 présenté par Jean Pierre Pernaut, un reportage sur Saint Emilion a été annoncé à la suite d’un joli reportage sur l’Alsace ou le commentaire finit par « 2013  un futur grand millésime », ça change des propos entendu ici ou là ces temps –ci.

Partager cet article
Repost0
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 15:43

Voici le commentaire que JB a posté suite à mon billet d’avant hier :

« ….Jean-Luc il serait agréable et utile de connaitre votre avis sur ce projet assez fou ? pourquoi assez fou ? pour qui ? ...pour la chine ou pour le devenir  du vignoble européen et tout
particulierement le vignoble français ?? Bon nombre d'articles de presse qui traitent du developpement du vignoble en chine sont souvent écrits par des "journaleux" qui n'ont pas foutu les pieds en chine ou si peu ...avec les voyages et les notes de Sopexa et autres ...mais pas de "vision" à moyen terme, pas d'analyse ...
Votre analyse et votre avis seraient, au moins sur ce projet, des plus utiles !...
sauf bien sur ...."secret professionnel"  !!! »


Le terme « assez fou » est chez moi plutôt positif, admiratif, ayant failli commencer mon premier emploi non pas dans la banque, mais comme infirmier psy à l’hôpital de Vauclaire à côté de Montpon Ménestérol !

Plus sérieusement, j’aime la folie des gens, les projets qui paraissent voués à l’échec , je suis le premier à donner l’exemple d’une vie assez folle. Je considère que le projet de Rolland en Argentine « los siete » de réunir 7 investisseurs et bâtir à partir de rien un vignoble de près de 800 hectares pouvait paraitre fou et pourtant il a été réalisé et fonctionne, avec en plus de bons vins.


 Pour ce qui est de la Chine,  ce qui est fou, c’est la liberté d’entreprendre, la vitesse de réalisation. En France, je  ne pense pas que cela soit possible. Et, de plus j’aime à dire partout où je vais que, si j’étais du pays où je me trouve, moi aussi je ferai tout pour faire le meilleur vin du monde, et c’est peut être pour ça que le projet Orenda a fait appel à moi (voir  Chinadaily.com du 24/08/2013)


Partager cet article
Repost0
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 16:33

Un de nos tracteur en flammes sur la route hier , sans problèmes humains (heureusement) , mais en 20 ans, c’est la 2ème fois que cela nous arrive.

5 minutes après, un ami (Michel) viticulteur me proposait de me prêter le sien. Saint Emilion permet encore cette entraide. La dernière fois, c’était François qui nous avait proposé son aide.

Juste avant, nous avons eu le plaisir d’avoir la visite d’Adrien Tramier, viticulteur du Médoc qui fait un vin étonnant, Chateau Saint Saturnin, et pied-noir comme moi. Son 2000 dont nous avons la chance d’avoir quelques bouteilles, est remarquable.

Le soir, bu à table à la maison, un Clos du Beau Père 2010 (hélas plus en stock) et c’est dommage car très très bon et un Clos Badon 2009, très bien.

Partager cet article
Repost0
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 11:02

C’est la reprise pour beaucoup de monde, vendanges tardives à priori pour les rouges, après le 7 octobre, ce qui permet de faire le travail en retard dans les chais et le vignoble. Malgré tous les problèmes, coulure, millerandage, voire grêle, ce millésime peut et doit encore être bon en qualité, si déjà il semble réduit en volume pour beaucoup de nos collègues bordelais.

J’ai donc fait un voyage de travail à Almaty, au Kazakhstan, reçu avec beaucoup de sollicitude par notre futur distributeur, même si le gros du  marché est encore les vins de premier prix. Ensuite Pékin et la Chine avec un partenariat privilégié pour la promotion d’un projet assez fou : la création de petites propriétés viticoles ( 170) clefs en mains, « château », vignes sur 2 fois la surface de l’appellation Pomerol. Quel pays ! Le paysage superbe, non loin de Pékin, rend le projet plus que réaliste et sinon, Pékin sans pollution était bien agréable sauf, comme toujours, la circulation en auto : trop de voitures et pas assez de routes.

Bien, entendu, plein de bons repas et un retour avec Air France plus que satisfaisant. Les prochains voyages prévus : New York pour le Wine Experience organisé par le Wine Spectator, et Istanbul.

Partager cet article
Repost0
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 18:54

2 demandes de visas pour le déplacement prévu au mois d’août, l’un déjà reçu après 12 jours d’attente ; l’un pour le Kazakhstan car je dois aller à Almaty, anciennement Alma Ata, accompagné par une amis ukrainienne, avec peut être l’occasion de rencontrer également  un contact de Bakou (Azerbaïdjian).


L’autre visa, en cours,  est pour la Chine, car je dois aller à Pékin pour discuter d’une offre de consultant dans un vignoble à créer et pour y faire la promotion de mes vins avec un focus sur le Bordeaux réalisé par ma fille, le Domaine Virginie Thunevin.

Partager cet article
Repost0
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 15:58

Quelques précisions en réponse à Jacky qui demande comment  participer au repas du Ban des Vendanges le 15 septembre 2013 ( ou aux autres repas qui se font régulièrement) où à ceux qui se demandent si ces repas sont réservés à l’élite de la Jurade et donc fermés au public ?


Avec un peu d’humour, car l’élite de la Jurade l’est par la définition de son statut  - mais celui-ci a bien évolué : il est plus facile aujourd’hui d’être Jurat à Saint Emilion, les anciennes règles très strictes ont suivi l’exemple donné par la Commanderie du Bontemps Médoc Graves et Sauternes, ouverte depuis longtemps aux négociants, courtiers bordelais en plus des propriétaires cooptés.

Chacun des membres de cette Jurade peuvent faire introniser et inviter qui bon lui semble utile et paiera pour sesinvités, ceci bien sûr à condition qu’il y ait de la place.


Le dernier repas de ce genre organisé pendant Vinexpo dans le Médoc par la Commanderie ayant eu trop de succès, beaucoup, beaucoup de monde fût refusé et cela donne même lieu à polémique et procès !


Pour ce qui est de Saint Emilion, chaque Jurat pout constituer une table dédiée de 12 personnes. Pour de plus amples renseignements, écrire ou téléphoner à la Jurade (pour info, le prix des repas est entre 200 et 500 euros et est offert par l'invitant)

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 19:53

Classé, pas classé, tel n’est pas aujourd’hui le problème pour notre château,  Clos Badon Thunevin 2007, qui a été sélectionné et sera servi ( 72  bouteilles) au repas du ban des vendanges de la Jurade de Saint Emilion le dimanche 15  septembre 2013.


Après la coupe des grands crus gagnée à Vinexpo cette année, Clos Badon, que je n’ai volontairement pas présenté au dernier classement des vins de Saint Emilion, prouve qu’il y a une vie aussi très positive, très qualitative et même médiatique pour de grands crus non classés.

Il est vrai qu’il s’agit d’un libre choix, mais je ne suis pas le seul dans ce cas. Mangot, Croix de Labrie et plein d’autres prouvent que cela est possible et c’est heureux car il y a beaucoup , beaucoup de grands crus classés à Saint Emilion, et, chez nous, Château Bel Air Ouÿ fonctionne très bien, et surtout Virginie de Valandraud qui fait partie des meilleurs vins de Bordeaux avec de plus des tarifs de vente supérieurs à 70 % des crus classés.

CQFD !

 

 

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 19:24

Les orages de grêle  de ce weekend ont fait des dégâts importants sur le vignoble de Compassant, notre « fermage » à Génissac. Pomerol, heureusement, a été peu touché et Saint Emilion  n’a rien eu. La grêle est terriblement injuste, il faut vivre avec.

 

Une bonne bouteille de Haut Bergey 2010  rouge, un de ces beaux ratio qualité-prix de l’appellation Graves.

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 16:28

Très très beau temps, les vignes aiment ça car, avec les pluies de cet hiver et de ce printemps, il y a des réserves dans le sol. Le comble serait que nous ayons une sècheresse comme en 2003 !


Jamais contents, les paysans. Ce qui est sûr, c'est que les rendements seront plus bas sauf pour les jeunes vignes, et là, ce sont les vendeurs de barrique et toute la filière qui vont moins nous vendre. Les pronostics pour ce qui nous concerne : moins 50%, le rendement étant difficile à estimer sur pied. Il y a un adage local qui dit que lorsque on pense grosse récolte, la récolte s'avère encore plus grosse, et, à l'inverse, la petite récolte sera encore plus petite !

 

 

La chaleur n'arrange pas les ventes de vin rouge dans nos magasins de Saint Emilion, nos chiffres ressemblent à ceux du mois de mars. Pour les magasins, un temps couvert et une température plus fraîche, c'est l'idéal.

 

Je le disais plus haut : jamais content.

Partager cet article
Repost0