Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles RÉCents

8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 13:34

Bernard Burtschy (France, Le Figaro)

Yohann Castaing (France, Anthocyanes)

Abi Duhr (Luxemburg, Vino)

Bijan Jabbari (Usa, L’Avis du Vin in English)

Xiang Gao (China, Taste&Spirit)

Baudoin Havaux (Belgium, Vino, editor-in-chief)

Pascal Marquet (France, Grains Nobles)

Toshio Matsuura (Japan, Wands)

Peter Moser (Austria, Flastaff, editor-in-chief)

Konstantin Schindlmaisser (Austria, Falstaff) 

Arunas Starkus (Lithuania, Wine Journal, editor-in-chief)

Mme Youg Shi (UK and China, Jancis Robinson)


Nous avons reçu ce groupe de journalistes critiques de vin à Valandraud hier pour un repas décontracté avec quelques collègues et leurs vins, servis avec le “traditionnel” couscous, et ensuite dégustation dans le chai des millésimes 2010 et 2011 d’une belle série de vins faits par nous, chez mes clients et conseils et quelques vins achetés en exclusivité, ainsi que les vins de quelques amis, soit près de 50  vins.

Que dire, si ce n’est que c’est pour moi toujours important de faire goûter mes vins et surtout de pouvoir mettre en valeur des crus moins visibles médiatiquement. En effet, si par exemple le Château Fleur Cardinale ou château Sansonnet, voire la Vieille Cure sont déjà bien connus de ces critiques, de nouvelles propriétés ou de nouveaux choix dans d’anciennes propriétés ont besoin d’être promus – je pense par exemple à ce chateau Barrail Saint André 2011 Saint Emilion Grand Cru que nous avions bu la veille avec Murielle et qui est, pour son prix, une sacrée bonne affaire.

Clos Romanile, propriété de mon maître de chai, est également un vin digne d’être promu tant il est original par son goût et par l’implication du couple qui le fait.


Voici la liste des vins présentés pour vous donner une idée du travail qui attendait nos journalistes :

Château Bellevue de Tayac Margaux 2010 &  2011

Axelle de Valandraud 2010 Saint Emilion Grand Cru 2010

Clos Badon Thunevin 2011 Saint Emilion Grand Cru 2011

Chateau Barrail Saint André  Saint Emilion Grand Cru 2011

Château Maro de Saint Amant  Saint Emilion Grand Cru 2011

Château Valandraud  Saint Emilion Grand Cru 2010 & 2011

Virginie de Valandraud  Saint Emilion Grand Cru 2010 & 2011

Clos du Beau Père Pomerol 2010 & 2011

Château Franc Maillet Jean Baptiste 2010 & 2011 Pomerol

Domaine des Sabines  Lalande de Pomerol 2010 & 2011

Bad Boy 2011 Bordeaux

Château Lafont  Fourcat 2011 Bordeaux

A nos amours par Lafont  Fourcat 2011  Bordeaux

Château Compassant 2011 Bordeaux

Domaine Virginie Thunevin 2011 Bordeaux

Château Prieuré Lescours 2011 Bordeaux

Château Vieux Poirier 2011 Bordeaux – bio

Château Lafont Fourcat 2011 Bordeaux blanc

Virginie de Valandraud 2010 & 2011  Bordeaux blanc

Merlot by Thunevin 2010  Vin de France

Chateau D’Archambeau 2010 Graves rouge

Clos Romanile 2010 &2 011   Saint Emilion Grand Cru

Château Sansonnet 2010 & 2011 Saint Emilion Grand Cru

Château La Vieille Cure 2010 & 2011 Fronsac

Château Lamrazelle 2010 & 2011 Saint Emilion Grand Cru Classé

Château Mangot 2010 & 2011 Saint Emilion Grand Cru

Château Haut Mazeris 2010 & 2011 Canon Fronsac

Château D’Escurac 2010 & 2011 Médoc Cru Bourgeois

Château Fourcas Hosten 201 0& 2011 Listrac


Le repas n’était pas totalement fini, que j’ai eu le plaisir de répondre durant 3 heures aux questions pointues de 2  journalistes de L’Express qui préparent un gros dossier sur le monde du vin de Bordeaux.

 

A peine terminé, j’ai eu le plaisir de saluer et de discuter avec Michel Bettane dans notre magasin L’Essentiel où là encore 3 vins vendus par nous à moins de 20  euros servaient de fil conducteur à notre  intérêt commun pour encore, encore, encore découvrir des vins, par exemple ce délicieux  Sauternes Château Lafon 2010 que Michel Bettane n’avait jamais goûté !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 15:48

Les effeuillages se font à toute vitesse, le temps est toujours le problème :  les orages, trop de soleil et surtout le temps qui passe, trop rapide lors des grosses périodes de travail,  et c’est le cas dans les vignobles ces temps-ci.

Heureusement, mes collaborateurs feront face, avec l’aide des entreprises des travaux  agricoles, toujours les mêmes car elles savent et connaissent nos exigences.

 

Un repas ce soir plus qu’amical, en l’honneur d’un ami banquier aujourd’hui à la retraite et qui a permis  la transformation de notre « petite entreprise ». 3 vins seront servis : Bellevue de Tayac, Clos Badon et Valandraud car c’est en effet ces propriétés qui ont été financées à l’époque par ce grand Monsieur !

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 14:34

Bon, le changement c’est maintenant,  et c’est fait,  car depuis plus d’un an, les demandes d’amis étaient bloquées par la limite des 5000 et chaque fois que l’on voulait en retenir un, il fallait en « éliminer » un !

 

Bien sûr, le mot ami est à prendre entre guillemets. Ami Facebook ça veut tout et rien dire : il peut en effet s’agir d’amis, de copains, de relations et puis de plein de gens qui désirent faire partie de vos relations internet, cercles  d’affaires, etc…

Bon, c’est fait, le profil est devenu page dans la section « personnage public », sauf que je ne m’y retrouve pas. Cela m’empêche  de lire le fil d’actualité  de mes amis, d’envoyer facilement des photos depuis mon iPhone ou de répondre tout simplement.....Eliott au secours ! Eliott saura-t-il m’expliquer comment ça marche ?

 

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 16:33

Je regarde Vivino, Cellartracker car François Mauss m’a dit de regarder et …. Il y a tant de sites internet sur le vin, tant de critiques, de journaux, de blogs, twitter, snapchat…


Devant tant de propositions, je me demande si je ne vais pas m’avouer vaincu par tant de choses à lire, à suivre. Vaincu car le temps de regarder, lire tout ça, plus le temps de prendre son temps avec ses copains, sa famille, les amis, et en plus le temps d’ouvrir  une bouteille, d’en parler mais pas que, parler d’autres choses, futiles, utiles, prendre son temps à écouter et partager où à être addict à internet ?

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 15:36

Avec Didier, en charge de quelques uns de nos bons clients à Paris, un déplacement à l’Ecluse Grands Augustins pour passer la soirée avec le groupe du club œnologique export, invité par Dominique Dhyser.


Voilà le programme culinaire

 

ECLUSE.jpg


Quant à l’ambiance, ce fut plus qu’amical et sympa, la réussite de l’équipe de France de foot au Brésil au même moment n’a fait que rendre ce moment encore plus gai. Les vins se goûtaient très très bien, une ambiance amicale rend, c’est sûr, les vins encore meilleurs.

Grosse impression pour ce Château Valandraud 2002 que j’ai pris pour le 2009, c’est dire si celui-ci est d’un haut niveau.

 Merci

Partager cet article
Repost0
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 11:43

En regardant sur Youtube toutes les vidéos disponibles parlant de Valandraud, Bad Boy, ou de  nous, je suis un peu surpris par les petits scores des vues, hormis la vidéo Bad Boy réalisée par nos amis coréens et la dégustation commentée  de Dmitry -  sommelier russo-ukrainien,  qui dépassent à peine des 1500 vues. Tout le reste, réalisé par plein de médias différents, ayant demandé pour certains pas mal d’heures de tournage et d’énergie n’ont pour tout résultat que celui de satisfaire nos égos et puis c’est tout !


Même en étant particulièrement attentif aux médias, à la communication, au marketing, tout ce travail de fourmi ne remplace pas une bonne note chez Parker, Wine Spectator, Bettane & Desseauve, et bien sûr un film comme Mondovino dont on parle toujours ou évidemment les émissions télé - comme j’ai eu la chance d’en avoir :  le 13 h de TF1,  Capital de M6 ou Mireille Dumas sur France3.


Mais peut être le plus sûr et le plus efficace, et je ne l’ai jamais oublié, c’est nos clients, distributeurs, négociants, sommeliers, tous nos clients professionnels et amateurs qui,  à chaque fois qu’ils vendent un de mes vins racontent une histoire et heureusement nous avons quelque chose à raconter, un storytelling évident.

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 16:24

La commanderie de Bordeaux aux  USA était à Saint Emilion, l’occasion pour moi de manger avec eux au repas organisé  Salle des Dominicains, de revoir des amis et d’inviter une partie de ce groupe (près de 40 personnes) à Valandraud pour y parler de mon histoire, faire  la visite des chais et offrir une dégustation de Valandraud 2011.


Beaucoup de monde dans les rues,  les bateaux de croisière qui font escale à Bordeaux, le démarrage de Bordeaux fête le vin :  tout cela fait à l’arrivée beaucoup de monde à Saint Emilion.


Aujourd’hui tournage d’un film à destination de l’un de nos bons clients et l’occasion de regarder notre Saint Emilion autrement.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 13:33

Dernièrement, dans Vinifera et Vino, les notes des journalistes critiques Suisses ou Belges sont  elles aussi pas si mauvaises que ça pour décrire et noter ces Bordeaux 2013, si décriés pourtant au départ ; et dans la Revue très chic The World of Fine Wine, Neil Beckett cite Andrew Jefford qui définit Valandraud comme  « vin d’ effort » et cela me semble bien sûr exact concernant Valandraud et également pour ce millésime 2013 de Bordeaux qui ne doit ses qualités qu’à une somme de travail, de sacrifices gigantesques même, et surtout pour ces crus vendus peu chers , les autres ayant les moyens financiers et humains normalement à disposition.

Justement, nos efforts sont récompensés par les bonnes, voire très bonnes notes et commentaires obtenus auprès des critiques et des professionnels pour Valandraud blanc et rouge et pour les vins faits par mon équipe et bien sûr pour ceux que je conseille – Fleur Cardinale, Sansonnet,  Vieille Cure-  ou ceux qui me sont proches comme Marojallia ou Carles. Tout cela pour dire aussi qu’il est difficile pour un cru aujourd’hui de sortir du lot, de se faire remarquer, d’où le besoin de consultants, d’attachés de presse et la multitude d’évènements de promotion à notre disposition, salons, fête du vin, promotion en tête de gondole en GD ou vente privée ou au caveau …


Dans le registre d’oublié des médias, je peux citer cette année plus particulièrement le château Lamarzelle, grand cru classé qui, avec sa propriétaire et son équipe ont fait cette année dans la catégorie des vins bios (avec ou sans label, je m’en fous) un très joli vin mais le contexte du millésime, l’image ou plutôt le manque d’image, est comme les montagnes : difficile à faire bouger.


Pour autant, il faut avancer et persévérer en attendant que notre microsome s’aperçoive d’un changement et encore faut-il avoir avec soi les commerçants, les négociants et ça c’est une autre histoire  si l’on ne prévoit pas de marge pour le commerce. Ça, c’est un dicton bien connu  dans notre métier : le négoce goûte bien s’il a la certitude d’une bonne marge !

La marge des primeurs cette année n’était pas au rendez vous pour beaucoup de crus, ceux qui étaient pourtant demandés étant moins « visibles ».

Vive le 2014, en attendant les notes de Parker sur les Bordeaux 2013

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 15:27

Nous sommes présents cette année sur le stand des Grandes Marques des Maison de Négoce avec notre Bad Boy du 26  au 29  juin, Le Clos du Beau Père, quant à lui,  sera présenté sur le stand Saint Emilion/Pomerol/Fronsac.

 

Logo-BFV2014_large.jpg


Aujourd’hui mardi, visite de Belges et mercredi, réception à Valandraud de 60  personnes de Commanderie de Bordeaux à New York. Jeudi , tournage d’une vidéo pour l’un de nos clients , chaîne de magasins, et en même temps reportage pour un média japonais.

Partager cet article
Repost0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 13:45

Belle fête au Château Gazin organisée par les Hospitaliers et le Syndicat des Vins de Pomerol. Ambiance comme d’habitude très amicale, empreinte de convivialité et d’empathie, très simple, comme l’est la petite église de Pomerol et son curé gourmet, et le Hospitaliers disponibles pour les photos et les contacts.

 

10463824_10203177423788574_3688072984235399269_o.jpg

Des intronisations, dont celles de l’ambassadeur de Belgique et de quelques stars du rugby et de l’humour et sous les arbres l’apéritif suivi du repas supervisé par l’ami Alain Dutournier du Carré des Feuillants et des spectacles, intermèdes rapides et beaux pour accompagner ce repas de gala assez long, fini après 1 h du matin mais ils fallait ça pour avoir le temps de goûter à la multitude de bouteilles ouvertes dans de grands millésimes (près de 50 vins différents)

 

10496128_10203177441589019_7724284347489501288_o.jpg

J’ai particulièrement apprécié ce Fleur Pétrus 2009, et pour ceux qui savent, ce repas ressemble un peu aux fêtes bourguignonnes : beaucoup, beaucoup de vins échangés entre les tables, parfait !

 

Et merci à l'ami Frabrice Decout pour les photos !

Partager cet article
Repost0