Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 15:09

Les raisins blancs sont en train d’être vendangés, superbes, c’est bon pour le moral, et du travail avec les 3 pressoirs en activité en même temps,   2  camions « Petit Forestier » frigorifiques en location viennent compléter nos 2 fourgons habituels.


Sauvignons blancs, sauvignons gris et sémillons pour nos Bordeaux blancs et,  pour notre vin de France, de vraiment beaux Chardonnays.


Les pluies et un peu de grêle sur notre vignoble rouge, là c’est le stress. Y aura-t-il de gros dégâts ? les vignes vont elle absorber toute cette eau ? Les raisins vont-ils tenir jusqu’aux vendanges prévues initialement au 29  septembre ?

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 15:45

Les sauvignons gris  sont prévus pour demain mercredi, du goût et du raisin, nos blancs cette année sont plus que prometteurs en qualité et en volume.

Il est vrai que nos vignes sont bichonnées, soignées, à tel point que ces raisins sont bons à manger comme les meilleurs raisins de table, et je ne m’en prive pas !

 



Partager cet article
Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 14:05

Bravo à Denis Saverot et Olivier Poels, ainsi qu’à Marie-Eve Brouet  pour ce grand entretien avec Jean Marie  Guffens, pour les questions posées bien entendu et surtout pour les réponses de Jean Marie Guffens  dont je suis un fervent admirateur, admirateur du personnage et des vins qu’il produit !


Une belle photo de Laurent Fabius, image sur la difficulté de parler du vin en France et un beau reportage sur château Figeac.

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 09:40

 Le film d’Isabelle Saporta, réalisé par Damien Vercaemer, est diffusé à 20 h 45  sur la chaine publique France 3 (production Nilaya, Patricia Boutinard Rouelle). Le film, à l’inverse de Mondovino, est fait par des professionnels de la caméra, du son et du montage .  De jolies images pour un film engagé, à charge mais pas que, même si certains acteurs sont considérés comme des artistes et les autres comme des businessmen, voire de drôles de cocos !


Néanmoins, il faut regarder ce film qui n’est pas qu’à charge, qui traite de sujets importants : les pesticides, la chimie, l’argent, les laboratoires, les riches et les puissants. Bien sûr, comme d’habitude, les riches et les puissants sont moins sympas que les écolos - toujours pauvres, quoique à Saint Emilion, Pomerol ou en Bourgogne, l’un des principaux problèmes est  la valeur patrimoniale, les droits de succession,  les indivisions et les voisins (surtout ceux qui réussissent).


Si vous êtes allergique aux vins, aux pesticides, à l’argent, à Bordeaux, aux notes des journalistes, aux consultants, à Saporta, il ya le choix des programmes : Les Borgia sur Canal plus, Butch Cassidy  sur Arte, l’Amour est dans le pré sur M6 !

 

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 15:36

Un tour des vignes après un rendez vous et repas au Château La Dominique, toujours aussi agréable d’y faire un tour et d’en boire, le 2011 carafé a montré tout son potentiel.


Tour des vignes à Pomerol, chez nous, dans le secteur de Bourgneuf et ensuite à Fronsac au Château La Vieille Cure, terroir  de 1er cru, vignoble incroyable, pourvu que ce beau temps continue jusqu’à mi octobre  et l’on pourra parler de miracle, d’un bel automne 2014, mais c’est pas gagné.


Ensuite, passage dans le vignoble de Haut Mazeris, là aussi le miracle d’un vignoble de grand cru, que ceux qui sont incrédules y passent pour voir si je raconte des histoires.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 16:03

Luis Gutierrez a noté l’Espagne et plus particulièrement la Ribera del Duero :  bravo pour les scores et commentaires formidables sur Pingus 2012 ( 97/100), Pingus 2011 (95/100), Pingus 2010 ( 98/100) et Flor de Pingus 2012 à 93, Flor de Pingus 2011 à 91 points, sans oublier PSI 2012 à 92+ et 2011 à 91+.

A noter aussi la réussite d’Aalto 2011 et Hacienda Monasterio, etc…


Egalement un grand commentaire écrit par Neal Martin sur le Domaine Buisson-Charles.

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 11:25

Un coup de coeur du Guide Hachette 2015 pour Valandraud  2011  : "Valandraud n'est plus le "vin de garage" qui a fait la réputation de Jean-luc Thunevin dans les années 1990. Les 60  ares acquis en 1989  dans le vallon de Fongaban entre Pavie-Macquin et La Clotte sont devenus un cru à part entière : 9 ha aujourd'hui, essentiellement sur Saint-Etienne-de- Lisse. La consécraiton est arrivée en 2012 avec l'accession au rang de 1er grand cru classé B, sans passer par la case "classé".

A partir d'un assemblage de 70 % merlot et de 30% de cabernet franc, Rémi Dalmasso, le maître de chai, a élaboré un vin parfaitement équilibré. Expressif et complexe, le nez mêle harmonieusement la réglisse, la violette, les fruits noirs, les épices et une légère touche de cuir. Ample, charnu et puissant, le palais reste très élégant, grâce au caractère velouté des tanins. Déjà charmeur en diable, ce grand cru est armé pour durer. "

 

De belles citations également dans ce Guide our Domaine des Sabines, Clos du Beau Père et Clos Badon.

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 14:52

Article  d'Isabelle Bunisset paru dans le Figaro magazine du jour :badon.jpg

 

Toujours dans Le Figaro Magazine, une psécial Foires aux Vins France qui distingue quelques vins produits et vendus par nous, merci Bernard Burtschy !

 

De beaux succès  également dans le Gault et Millau et Le Point.

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 11:13

Notre bilan financier 2014  se termine au 31 août et c’est l’obligation de faire les stocks, de compter toutes les bouteilles et barriques en stock dans nos chais qui  nous oblige à fermer une semaine pour pouvoir compter et recompter toutes les bouteilles. Toutes ces références, tous ces formats et ça fait du monde, plus d’un million et demi de bouteilles, un an de chiffre d’affaire.

Chiffre d’affaires en baisse, baisse due essentiellement  à la moindre commercialisation de vins très chers dont notre société était un acteur significatif. Heureusement, les vins moins chers, c’est-à-dire jusqu’à 30 euros, fonctionnent bien, même sans doute plus. Heureusement que je ne suis pas trop spécialisé et heureusement aussi que nous sommes actifs dans tous les pays ; la baisse de la demande chinoise ne nous affecte pas trop : nous étions à 10 % du CA et pense que cela sera pareil, il s’agit donc essentiellement d’une baisse des ventes sur les vins très chers   et, bien sûr, sur les primeurs.

Le bilan sera bon, nous sommes déjà dans 2015, celui à venir, voire même dans celui d’après, d’où l’importance d’une belle et bonne récolte 2014.

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 15:50

Repas hier soir pour 8 personnes , avec tomates du jardin mûres (et pas de frigo), omelette aux truffes aloyau de bœuf et pommes de terre sautées et cèpes, et en dessert, figues de Saint Emilion de Maury pochées avec glace à la vanille.  Les boissons, ce repas ayant pour thème  le millésime 2005 :

Blanc de Blanc de Ruinart

Valandraud blanc 2005

Lamarzelle 2005  sur le fruit ( juste ouvert)

Fleur Cardinale 2005  complet (carafé)

Valandraud 2005  puissant (juste ouvert 2 heures avant)

Et à l’aveugle, juste ouvert à l’instant du service, Trotanoy 2005, vin plaisir, l’évidence d’un grand vin

Une bouteille défectueuse

Et pour finir, Valandraud 2011 et Maury  Thunevin-Calvet 2013  de la campagne primeur

Tisane de verveine et café


Les conversations autour du vin bien sûr, on ne sait faire que ça, les vendanges à venir, le millésime 2013 et les notes de la RVF, de Parker, les coups de cœur du Guide Hachette, les primeurs, le classement de Saint Emilion, le livre et le film d’Isabelle Saporta, le style des vins, le Roussillon, la difficulté d’être ensemble, et ce millésime 2005….

Partager cet article
Repost0