Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 13:41

Suite à mon post du 23 mars"Weekend", à mon tour de répondre au commentaire...

« Christine », votre commentaire (repris ci-dessous) est dur aussi !

"l’un des diplômes-examens les plus exigeants du monde du vin, c’est peut-être pour ça qu’il y a peu de Français ayant obtenu ce célèbre titre."

Autriche, Belgique, Finlande, Irlande Norvège et Suisse : 3 MW

Allemagne : 5 MW

France : 14 MW

Nonobstant le côté très discutable (pour ne pas dire bête) de votre réflexion à deux balles, il faut, aux remarques plus intelligentes de mauss, ajouter que les cours (2 ans) sont dispensés à Londres et que le coût est de 7000 dollards.

Voilà peut-être pourquoi la grande majorité de MW est anglaise.

Il faut arrêter avec "les français sont nuls" !

Mon estime de soi en prend un coup et donc j’aurai tout faux ? En plus de dénigrer mon beau pays, ayant écrit sans savoir en détail, je fais de suite quelques recherches sur internet et voici ce que je lis :

318 MW dans le monde, exploit de taille pour obtenir ce diplôme créé en 1950 ( voir Mike Steinberger) et du côté des MW Français, on trouve les noms de ceux vivant en France – en effet 14 – mais je ne sais pas si James Lawther, Clive Coates, John Salvi et les autres sont Français ou de nationalité anglaise, sinon il y a Olivier Humbrecht, bien sûr il faut rajouter Gérard Basset qui vit et travaille en Angleterre et peut être un ou deux dont je ne me rappelle pas le nom ( l’âge sans doute).

Tout ça pour dire qu’il faut éviter de me traiter de bête aussi rapidement, même si je le mérite, et éviter aussi de penser que je suis de ceux qui jugent les Français nuls, j’aime trop mon pays (où je vis) et les gens en général, même si je ne suis pas chauvin….

Partager cet article
Repost0
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 17:36

2ème sortie de la campagne primeurs 2014 pour le vin blanc du Clos des Lunes « Lune d’Argent », après Château Marjosse blanc.

Cet achat d’un vin dit de place suit bien évidemment les achats de vins de châteaux que nous achetons pour des mise en bouteilles à la propriété sous notre responsabilité, comme le château Vieux Poirier en bio ou le château Subilaux fait par la famille de notre chef de culture.

Cette campagne 2014 saura nous amener à acheter et vendre beaucoup de crus différents et j’espère que nous retrouverons l’activité d’un bon millésime, le taux de change euro/dollar devrait nous y aider !

Partager cet article
Repost0
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 17:18

Le samedi 21 mars, des rendez- vous pris par mes collaborateurs : il faut bien faire travailler le boss !

Un ami d’ami reçu le matin pour un projet innovant dans la distribution de vins ; les projets imaginés par les autres, les plus fous, dans la mesure où il ne s’agit pas de mes sous, m’intéressent toujours. Je crois toujours qu’il est possible de trouver de nouvelles « niches » à la commercialisation du vin, ainsi qu’à sa promotion.

L’après -midi, visite très différente : 2 charmantes américaines, souriantes et c’est parti pour au moins 1 heure de questions et la visite des chais du village. Ces 2 américaines font le Master of Wine, l’un des diplômes-examens les plus exigeants du monde du vin, c’est peut-être pour ça qu’il y a peu de Français ayant obtenu ce célèbre titre.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 16:31

Fin de mon voyage en Asie, et c’est dommage : belle énergie dans les affaires dans les 2 pays visités– Philippines et Hong Kong, rencontre de talents souvent français, venus travailler près de 100 heures par semaine pour se bâtir une carrière dans l’hôtellerie ou la restauration. Les possibilités de promotion sont là et rapides, quoi que ;.....pas si rapides en fait, si on veut penser qu’en faisant 3 fois plus de travail qu' en France il est normal d’avancer dans les sociétés 3 fois plus vite.

Et ce coup ci, un climat favorable, météo et affaires, bien utile à mon entreprise.

Des contacts, des relations déjà connues, des repas particulièrement bons et bien entendu des vins qui se goûtent bien, de bonnes températures de service, des verres de qualité, tout ça fait que ce voyage de travail peut ressembler à des vacances

Mais c'en est fini, car aujourd’hui commencent les dégustations primeur 2014 avec le 1er de nos visiteurs et non le moindre des dégustateurs, puisqu’il s’agit de Neal Martin du Wine Advocate.

Avec le jetlag, j’étais au bureau à 4 heures ce matin…. vivement ce soir je me couche.

Partager cet article
Repost0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 16:03

Lors d’un récent déjeuner, en famille, ouverture d’ une bonne bouteille de château Meyney 2010 Saint Estèphe, preuve de l’incontestable qualité de ce millésime 2010, capable d’offrir en même temps la fraicheur et la maturité.

Le vendredi soir précédent, il s’agissait d’une bouteille de Virginie de Valandraud 2010 tout aussi réussie. Et dire que ces vins sont faits pour être des vins de garde, donc, meilleurs dans 10 ans

Partager cet article
Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 17:24

Repas léger à la maison et, pour faire bonne mesure, une bouteille de Pomerol, Château Trotanoy 2010, bue par 4 personnes, vite fait, bien fait. Ce vin a toujours fait partie de nos crus préférés. Il est vrai que Murielle et moi sommes de grands amateurs de cette belle appellation et qu’il y a bien une dizaine de crus qui nous font saliver, rien qu’à en entendre le nom, et l’un de nos objectifs est de faire entrer le Clos du Beau Père dans les 20/30 crus de référence de cette belle appellation.

Demain, avions : plus de 24 heures dans les aérogares et les avions pour arriver aux Philippines et ensuite, retour via Hong Kong. L’occasion de faire des évènements, l’un organisé par un client d’un de nos collègues négociant bordelais et les 3 autres avec le distributeur de Bad Boy et justement du Clos du Beau Père.

Partager cet article
Repost0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 17:06

A la Conseillante ce midi, présentation par la propriété du millésime 2014 au négoce et courtage bordelais, l’un des premiers rendez vous pour sentir l’effet millésime sur nos mises en marché primeurs à venir, pour sentir la qualité et l’ambiance économique avant les grands rendez-vous à venir.

A table, le 2008 et surtout le 2005 en magnum… hum que c’est bon !

Partager cet article
Repost0
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 16:32

En AOC Bordeaux, notre cuvée Bad Boy fonctionne bien, depuis le 1er millésime - 2005, si bien même que nous devons faire attention à une distribution organisée pour éviter que le travail d’un distributeur soit gâché par celui de son concurrent. Bad Boy se vend même en magnum, double magnum, impériale et même en 18 litres !? Nous sommes quasi en flux tendu, les 2012 se terminent et nos 2013 ne sont pas encore en bouteille.

Dans la série « Bad Boy », notre crémant de Bordeaux Bad Girl élaboré par notre collègue Lionel, fonctionne bien et Baby Bad Boy commence à trouver sa clientèle en vin de France (assemblage merlot/grenache). Nous avons commencé à produire et à vendre dans la catégorie « vins de luxe », notre cuvée du Roussillon Bad Boy « Gold » et également toute notre production de Chardonnay 2012 à un seul client sous l’étiquette Bad Boy Chardonnay.

Cette gamme fonctionne de mieux en mieux et permet, ce qui est rare, de parler des autres vins produits par nous en légitimant, justifiant les niveaux de qualités et de prix, par la référence au château Valandraud et autre crus réalisés ici à Bordeaux ou dans le Roussillon, rare cas de promotion inversée et ce, grâce aussi bien sûr, au nom et aux étiquettes décalées et ludiques.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 11:15
Philippines

Pour la première fois, notre président de la République, François Hollande et tout une belle délégation de personnalités françaises dont Laurent Fabius, étaient aux Philippines pour parler du réchauffement climatique et relations politiques et économiques, juste en 48 h.

Et ça tombe bien pour moi car j’y serai aussi pour le 1ère fois du 12 au 14 mars, invité par un négociant bordelais et son client à y faire la promotion de Valandraud, et l’occasion pour moi de faire aussi la promotion de Bad Boy, Bad Girl, Baby Bad Boy et Bad Boy Gold avec notre distributeur local.

Retour par Hong Kong pour préparer un évènement important, très important au mois de mai.

Partager cet article
Repost0
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 17:20

Avec Valandraud blanc 2007, Bollinger brut et Valandraud rouge 2005 et 2011, pour accompagner caviar, poulet rôti, purée de pommes de terre aux truffes, fromage Comté affiné, riz au lait à la vanille et fruits en salade.

Repas pour parler campagne primeur à venir, commerce des vins à Bordeaux, export et attentes réciproques avec 2 négociants, un courtier, Murielle, Rémi et moi.

Un peu avant, à l’Essentiel, une bouteille de Bad Boy Gold 2004 Roussillon pour se faire plaisir avec de nouveaux distributeurs en train de créer une nouvelle façon de vivre le vin , de le boire de l’offrir et de le vendre.

Partager cet article
Repost0