Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Luc Thunevin

  • : Jean-Luc Thunevin
  • : Bienvenue sur le Blog de Jean-Luc Thunevin, propriétaire de Château Valandraud.
  • Contact

  • Blog de Jean Luc Thunevin

Recherche

Articles Récents

27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 15:48

En passant dans les rues de Saint Emilion pour aller de chez moi au bureau, j’ai souvent l’occasion de parler aux uns et aux autres. Et c’est vrai qu’il y a beaucoup de marchands de vins sur ma route.

Dans un de ces magasins, tous sont fous amoureux de Haut Carles qu’ils estiment  d’un rapport qualité prix imbattable et s’intéressent aussi au Château de CARLES.


Pour agrémenter le sujet, voici quelques photos – prises par moi samedi 2 octobre à l’occasion de la visite à Carles de James Lawther pour un livre à venir sur Bordeaux.




Partager cet article
Repost0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 11:57
Nous avons récemment eu la visite d'Izak Litwar qui voulait déguster les 4 derniers millésimes de Valandraud.  Voici les commentaires qu'il a publié sur le forum de Mark Squire :


"On Monday the 12th October I took a train from Libourne to St.Emilion and my first stay was at the tasting room below the office of Jean-Luc Thunevin. But during my walk from the station a car stopped and Alain Vauthier from Ausone got out. I met him first time at Ausone in 1984!
He told me that he was extremely happy with 2009 vintage and that they will finish small parcel of C.S. next day. According to him there weren't any problems with fermentation at his other estates and that fermentation at Ausone will start very soon.

Since 2007 vintage is it Murielle who's responsible for the harvest at all estates. You can say woman touch. In 2009 vintage potential alcohol in grapes is about one degree higher than in 2005 vintage. Concerning pH - it's 3.6 and lower than in 2005. Jean-Luc thinks that 2009 is combination of 2005 richness and 1989 style. Harvest was at that time not finished for Cabernet.

I tasted Valandraud in vintages 2008, 2007, 2006 and 2005.

2008 was as impressive as during primeur - perfectly ripe fruit, strong backbone, splendid concentration, depth, balance and length. Formidable wine.
2007 looked like a great success for the vintage with pretty nice fruit maturity, fine length and balance, quite intense with fine aromas of red berries on the nose.
2006 followed closely after 2008 with as strong attitude, chewy, complex and pretty well concentrated. Seemed to get out very well from the grip of oak and tannin. Another great success of the vintage.
2005 was quickly on the way to close totally down but let me just taste the fabulous richness and this outstanding maturity of wild black cherries. Exceptional stuff!"



Merci Izak !
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 15:51
Selon Murielle et Florence :

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 15:13

Lundi et mardi, cabernets sauvignons à Valandraud et Haut Mazeris

 Les Carmenères c'est aujourd''hui  et puis ce millésime 2009 sera à élaborer du mieux possible.








Je repars pour un voyage à Hong Kong, puis au Japon en repassant par Hong Kong avant de rentrer.

Pas le temps de souffler !

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 10:51

Une partie des vins de La Tour d’Argent va être mis en vente aux enchères.

Il est vrai qu’avec les stocks qu’ils ont, ils peuvent voir venir, et il est surtout vrai que l’origine de certains de ces vins vieux sera un « plus garanti » pour les acheteurs.

La Tour d’Argent a été le premier client - restaurant connu à acheter Valandraud 1991, 1992…

 

J’ai toujours une tendresse particulière, mélange de nostalgie (Jacques Luxey), d’amitié (David Ridgway) et de reconnaissance pour ce restaurant mythique de Paris.

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 15:59

Vendredi dernier réveil à 4 h 30  et départ à 5 heures du matin de Saint Emilion pour l’aéroport de Bordeaux Mérignac où l’avion pour Paris était prévu à 6 h 55.
Rendez vous avec Daniel , l’ami qui a déjà des affaires en Ukraine,  et à Paris nous avons retrouvé Héléna, notre guide interprète ukrainienne. Départ de Paris pour Kiev avec près de 2 heures de retard, et j’ai eu la surprise à l’arrivée de ne pas avoir de valise. Elle est arrivée en bon état, le lendemain.

Départ de Kiev où il faisait froid (2/3 degrés) pour Simferopol en Crimée, sur la Mer Noire, où la température était du style été méditerranéen (20/25 degré et beau soleil). Repas le soir avec les amis de Daniel et nuit à l’hôtel.

Le lendemain, visite de l’entreprise créée  par Daniel et visite du marché de Yalta avec ses amis ukrainiens : des épices , des légumes conservés au vinaigre, des grenades grosses comme des melons, des raisins muscats, des kakis, du miel de toutes les couleurs…envie de tout goûter, mais vite, vite visite des célèbres caves de Massandra dont le vin, destiné à la table des tsars de Russie, était tout aussi célèbre que nos premiers crus classés en 1855.

La visite des caves, hélas pas assez technique à mon goût, superbes caves où sont entreposées des quantités incroyables de bouteilles (si j’ai bien compris, plus de 20 millions de bouteilles) et surtout des stocks de vieux, très vieux millésimes 1800/1900 : il n’ya que ça dans une travée souterraine. Ensuite, dégustation de 9 vins de la gamme actuelle qui vont su style Xérès au style Cahors sucré, Muscat liquoreux dont au moins 3 ou 4 sont bons. A la fin de la visite, nos hôtes nous ont offert, à Daniel et à moi, nés tous deux en 1951, une bouteille de Muscat de Massandra  1951, sans doute le seul 1951  buvable, voire très bon. Je le saurai en la buvant avec nostalgie en 2011, pour mes 60 ans, avec le souvenir de mes amis ukrainiens, prévenants et attentionnés, plein de cet esprit slave fait de gaieté et de tristesse.

Le soir, départ pour Kiev où ma valise m’attendait (complète, avec les bouteilles échantillons), repas sympa organisé par un de nos clients reçu récemment à Saint Emilion  et nuit à l’hôtel confortable Natsionalny.

Forte présence des vins de l’un de mes collègues bordelais dans les avions et supermarchés. A nous de nous faire une petite place dans ce pays.

Dimanche, nous étions invités à manger à midi à 40 km de Kiev, dans la maison de campagne en construction de l’un de ces amis amateur de vin : maison de 1200m² avec plein de petits bâtiments annexes, maison d’amis, garages et maison du gardien, tout ceci sur 40 hectares avec vue sur la campagne. Gravure romantique de la campagne, arbres  de toutes les couleurs de l’automne et vue sur le fleuve. Le repas traditionnel commencé vers 13 h s’est terminé vers 18 h avec pas mal de bouteilles de vins, vodka, cognac… Ici, il faut être solide pour résister à toutes les « santé »…

Lundi, travail sérieux avec l’un des importateurs qu’il faut avoir pour la distribution de ses vins, le meilleurs sans aucun doute : une boutique bien plus professionnelle que beaucoup de cavistes  renommés  dans le monde. C’est presque une énorme surprise de voir déjà ici plein de vins de mes amis garagistes : La Gomerie , Magrez Fombrauge, et aussi Valandraud 2002, tous vendus par un bon et célèbre négociant bordelais. Dégustation de Bad Boy 2006 , Clos Badon 2001 et Valandraud 1999.

Egalement, rencontre avec un propriétaire de restaurant italien qui a pour ami commun Andrea Franchetti de Tenuta di Trinoro. Dernier repas dans un bon restaurant chinois, un avant-goût de mon voyage à Hong Kong, et déjà le départ, encore levé tôt à 4 h, c’est le moins agréable dans mes déplacements. Dans la valise cette bouteille de 1951 Massandra et une jolie et belle boite de caviar russe du meilleur choix. C’est fou les attentions reçues ici par tous les gens que nous avons rencontrés et leurs amis.  2 beaux projets de vente de vin à conclure rapidement, que demander de plus ? Revenir ?

Le cauchemar que je faisais cette nuit avant d’être reveillé par le téléphone, était terrible : on n’arrivait pas à avoir des vendangeurs, comme quoi les rêves sont bizarres.

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 10:08

La mutualité agricole de la Gironde m’a envoyé un courrier, daté du 29 septembre 2009 :

 

« Objet : le salon préparer et bien virer sa retraite, 23 et 24 octobre.

 Madame, Monsieur,

Vous approchez de l’âge de la retraite, etc… »

 

Mais quelle horreur !


J’ai rien demandé, et voilà… je laisse trainer ma date de naissance et cela devient prétexte à vouloir me foutre à la retraite .

Moi qui rêve de continuer à travailler encore plus de 40 ans, me voilà bien !

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 15:14

Fan

Je suis un fan du Génie des Alpages, BD de F. Murr, éditée chez Dargaud (14 volumes).

Et cela m’a inspiré, sans trop m’en rendre compte, le coup de cœur pour l’étiquette de Bad Boy.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 11:06

Frédéric B. souhaite me rencontrer, mais n’en a pas trouvé l’occasion : à chaque fois l’un de mes collaborateurs lui a dit que j’étais occupé …


Frédéric B.,  qui doit lire régulièrement mon blog, doit trouver cela « fort de café » .... quand il lit  tous les repas que je fais et les bonnes bouteilles que je bois.

Frédéric B.,  n’hésitez pas à  téléphoner à Cécile à mon bureau pour fixer un rendez vous ou à envoyer un email.


et PS : mon bureau est juste au dessus du magasin L’Essentiel, à Saint Emilion.

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 14:45

Juste pour le plaisir de Murielle, voici les commentaires et notes parus dans le Wine Journal de Neal Martin :

 

BLANC DE VALANDRAUD N°1  2006


Wine Journal (April 2007)   Neal Martin       93-95 
Another very Burgundian nose, here reminding me of a fine Meursault from Dominique Lafon. Lime, citrus fruits,a touch of almond and white flowers. The palate is very polished, harmonious with well integrated creamy new oak. Fine acidity. Touch of oyster shell and green apples on the finish. A lovely wine: shame it produced in such small amounts ! Tasted  April 2007.
 

 

 

BLANC DE VALANDRAUD N°2   2006

Wine Journal (April 2007)    Neal Martin      90-92
A crisp, Sauvignon Blanc-scented nose with cut limes, citrus and passion fruit. The palate has very fine delineation, quite Burgundian with a touch of coconut towards the long finish. Impressive.
Tasted April 2007. 

 

Partager cet article
Repost0